Changer : pour soi ? pour les autres ? et est-ce bien nécessaire ?

FacebookTwitterMore...

“Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade.”

Jiddu Krishnamurti, penseur indien

regard des autres

Quand un proche vous fait une réflexion sur un comportement que vous avez qu’il n’aime pas. Comment savoir ce qui relève de la remise en question “normale” de ce qui relève d’une envie des autres de vous changer ?

Quand vos collègues, la société toute entière paraît vous demander de changer, comment savoir si c’est eux ou vous qui êtes dans le vrai ?

Comment savoir si vous devez changer ?

Peut-on changer pour soi quand c’est pour rendre sa relation aux autres plus agréables ?

Je ne prétendrais pas avoir la réponse mais je pose la question. C’est à chacun selon la situation de trouver sa réponse entre ce qu’il juge bon pour lui de changer et ce qui lui ferait plutôt dire à ses détracteurs “-Prenez moi comme je suis ou allez voir ailleurs”.

Citation Paulo Coelho

Et vous, êtes-vous plutôt du genre à vous remettre en question tous les quatre matins ou à avoir compris que notre société est faite de tellement d’individus que vouloir plaire à tout le monde est peine perdue ?

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (2)

  1. Même dieu ne fait pas l’unanimité alors à quoi bon essayer?

    Répondre
    Eric - 24 janvier 2016
    1. 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 24 janvier 2016