Trop de politique ?

FacebookTwitterMore...

Je ne sais pas vous mais moi j’en ai plus que ras-le-bol que ce qui constitue la majeure partie de l’information médiatique soit relié au politique.

Caricature hollande

Homme politique en campagne, président, ministres et consorts. Batailles internes dans les partis, déplacements hypocrites parsemés de faux sourires et d’intérêt feint porté aux “petits”, valeurs montantes: on s’en fout !

Tout cela n’est que discours bien rôdé préparé par des communicants qui maîtrisent l’art des neuropsychologies et autres story telling. Alors que l’on m’explique ce que cela fait à squatter plus de la moitié de la scène médiatique en permanence.

Pourquoi donner en permanence une tribune aux opérations de communications des politiques ?

C’est aussi pertinent que d’aller interroger Bachar El Assad pour obtenir un semblant de vérité sur la situation en Syrie. Ce n’est pas là qu’est l’info mais juste l’enfumage, ce que l’on veut bien nous montrer de manière ultra-maîtrisée et calculée. Avec à la clef des discours qui retourneraient presque le cerveau tant ils sont bien conçus.

Certes les hommes et femmes politiques agissent concrètement sur ce qui fait et fera notre pays. Certes ils prennent des décisions importantes, modifient nos lois et nous “représentent”. Mais ça s’arrête là. La vie, la vraie, celle que vivent tous ces employés, ces retraités et ces enfants qui forment la France n’est pas là.

Elle est modelée, bousculée par les décisions de ces politiques mais de si loin parfois et souvent pas pour le meilleur. Et ces hommes et femmes politiques tellement peu au fait de ce que vivent les gens du peuple.

Rodho communication politique

La vie, celle quasi absente des médias, c’est des initiatives positives, solidaires, des problèmes de société auxquels seules les associations pallient par abandon total du politique de ces sujets “qui ne rapportent pas “(ni voix ni argent). Ce sont des gens qui se battent au quotidien dans tous domaines (santé, écologie, sciences, technologie,etc.) pour rendre notre monde plus beau et dont personne ne parle voire à qui on met des bâtons dans les roues parce que ce qu’ils proposent iraient à contre sens de tout système marchand.

“bourrer le crâne de gens qui ont besoin d’occuper le devant de la scène pour continuer à exister sur du vent pendant que d’autres qui agissent concrètement sont passés sous silence.”

Personnellement je me contrefous de la dernière visite d’hollande chez Michelin, des déchirements internes des Le Pen. Quel intérêt ?! Pour moi, là tout de suite, aucun. Hormis me bourrer le crâne de gens qui ont besoin d’occuper le devant de la scène pour continuer à exister sur du vent pendant que d’autres qui agissent concrètement sont passés sous silence.

Les français donnent aux politiques ce qu’ils reçoivent d’eux, c’est à dire pas grand-chose. Certes il y a des élus admirables et qui font pleins de belles choses mais leur visibilité médiatique est souvent inversement proportionnelle à leur dévouement au peuple. Je me fiche de ceux qui me rendent la vie chaque jour plus difficile parce qu’ils ne se préoccupent pas de ma précarité voire me demanderaient encore un peu plus de “flexibilité”. Je me fiche de ceux qui protègent des entreprises qui s’évadent fiscalement pendant que moi mes impôts représentent un mois de salaire et une croix sur les seules vacances que j’aurais pu me payer. Je me fiche de ceux qui décident de ne pas revaloriser des retraites au montants honteux pendant qu’ils font des cadeaux à des investisseurs étrangers.

“Certes il y a des élus admirables et qui font pleins de belles choses mais leur visibilité médiatique est souvent inversement proportionnelle à leur dévouement au peuple.”

Je me fiche d’entendre parler à longueur de journée des soi-disant “élus du peuple” dans cette démocratie qui n’en a que le nom. Nous n’avons le choix de rien ou si peu. Celui de choisir tous les 5 ans entre deux/trois candidats mis en avant par un système médiatique tenu par leurs copains.

Désolé mais ce monde-là si je le subis parce que j’y suis obligé ne m’intéresse pas.
Les débats politiques ne m’intéressent pas, ce ne sont que de la place donné à de faux discours.
Les chroniques radios/télé sur la politique m’emmerdent profondément car elles se rapprochent plus de la branlette intellectuelle sur des choses qui nous dépassent que du réel débat ou de la critique profonde (dont on ne voit jamais le bout du nez).
Les interventions policées et sans aucune spontanéité des politiques me font bailler.
(Oui je sais ma vulgarité frôle celle d’un Jean-Pierre Coffe et j’en suis fière !)

“…suivre en permanence ces informations politiques c’est finalement s’abrutir à longueur de journée face à des discours et des images savamment orchestrées comme un spectacle pour recueillir nos voix. Et ma voix tout ce dont elle a envie c’est penser par elle-même et voir le monde par ses propres yeux et non avec les œillères qu’on lui propose.”

Et vous, trouvez-vous que l’on vous impose sans arrêt cette soupe du “tout politique” ou pensez-vous que c’est normal car ce sont nos dirigeants ?

Peut-être l’un d’entre vous saura m’expliquer en quoi il est important de s’intéresser vivement à la politique. Personnellement je trouve qu’il faut se tenir au courant pour comprendre comment les choses évoluent mais qu’il faut se préserver de ce lavage de cerveau quotidien et insidieux. Que suivre en permanence ces informations politiques c’est finalement s’abrutir à longueur de journée face à des discours et des images savamment orchestrées comme un spectacle pour recueillir nos voix. Et ma voix tout ce dont elle a envie c’est penser par elle-même et voir le monde par ses propres yeux et non avec les œillères qu’on lui propose.

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (19)

  1. Je n’ai pas la télé et je vis à l’étranger… et je trouve déjà que j’entends trop parler des politiques! Je suis d’accord avec toi qu’il y a de grosses différences entre s’intéresser à la politique (les idées) et suivre tous les faits et gestes de nos dirigeants… cette politique “people” me sort par les yeux.

    Répondre
    Kellya - 25 mai 2015
    1. Et je ne crois que nous ne sommes pas les seules Kellya 🙂
      Du coup comment réagis-tu face à ça ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 25 mai 2015
      1. Je me coupe de l’information. C’est un bon rappel qu’il faut que je m’éloigne un peu de mon écran et que je fasse quelque chose de concret. Finalement, c’est parce qu’on reste là comme des cons à les regarder qu’on a un problème. Eux ne font que leur boulot finalement.

        Répondre
        Kellya - 25 mai 2015
        1. C’est une réflexion intéressante 🙂

          Répondre
          Ca Se Saurait - 27 mai 2015
  2. Hello ! Réponse en vrac, chui tout mou fatiguée 😉
    Comme déjà écrit sur un commentaire FB, la politique, c’est sans moi !
    J’en ai mangé ces 10 dernières années pour la mise en place et le développement de projets associatifs. J’ai raccroché mes gants et m’en porte bien, je dirai même que je m’en porte mieux.
    Peu importe où ils vont, je ne les suis pas. Peu importe ce qu’ils font, je fais comme il me plaît. Peu importe ce qu’ils disent, je ne les entend pas.
    A mon grand dam, beaucoup de personne y accorde trop d’importance même ne serait-ce pour dire qu’ils nous prennent pour des cons ! Allez savoir pourquoi. https://www.youtube.com/watch?v=DemwD3_kivk
    A la question, trouvez-vous que l’on vous impose sans arrêt cette soupe du « tout politique » : OUI

    Répondre
    Karsatag Karine - 25 mai 2015
    1. Hé bien et comment en es-tu arrivée à penser cela et surtout comment réagissent les gens à qui tu en parle ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 27 mai 2015
      1. Hello !
        J’ai pris le temps de répondre pour réfléchir à ta question.
        Comment j’en suis arrivée à penser cela? Comme je le disais dans mon commentaire, 10 ans à travailler à la mise en oeuvre de projets associatifs, j’ai été amené à côtoyer la/ les politiques locales dont les grandes lignes découlent de la maison mère. C’est à partir de cette expérience que j’en arrives à penser cela. Pas un exemple précis mais l’ensemble de ce vécu qui m’a “vacciné”.
        J’ai peu de personnes dans mon entourage, je n’ai donc pas d’échanges à ce sujet. Ce que je peux rajouter, c’est que je penserai la même chose et encore plus.

        Répondre
        Karsatag Karine - 2 juin 2015
        1. Super, merci 🙂

          Donc pour toi la politique locale, dont on dit souvent que pour le citoyen lambda c’est la plus importante, celle qui a le plus d’impact concret sur sa vie, tu penses qu’elle a finalement les même problèmes que la politique au niveau national ?
          On dit aussi souvent que les maires sont élus plus selon leur personnalité que leur bord politique, ce serait donc selon toi une erreur puisque les consignes politiques viennent d’en haut ? (je discute hein je n’ai pas d’avis je t’avoue^^)

          Répondre
          Ca Se Saurait - 3 juin 2015
      2. Oui, la politique locale peut avoir les mêmes problèmes que les politiques au niveau national. Si l’on s’y intéresse un tantinet on peut transposer bons nombres de décisions prises en Conseil Municipal avec celles prises au niveau national.
        Après, je ne sais pas si c’est une erreur de voter plus pour un maire selon sa personnalité. Je ne peux pas faire de mon opinion une généralité. Ce que j’ajouterai, c’est que nombreux sont ceux qui font leur campagne sous les couleurs d’un parti, hein.

        Répondre
        Karsatag Karine - 30 juin 2015
        1. Oui et malheureusement les partis se ressemblent tous un peu beaucoup en 2015…

          Répondre
          Ca Se Saurait - 2 juillet 2015
  3. Amen!
    Pour moi regarder la politique a la télé c est comme regarder une piéce de théatre tres mal écrite.
    par contre je compte bien m y interesser de plus en plus mais simplement pour comprendre mes droits et mon champ d action. Marre de subir sans reagir. David ne battera surement pas goliath mais il ne perdra pas sans se battre!

    Répondre
    monica - 26 mai 2015
    1. “regarder la politique a la télé c est comme regarder une pièce de théâtre très mal écrite.” j’adore haha ! 🙂
      Et tu as des nuances dans cette façon de penser ou tu les met tous dans le même sac ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 27 mai 2015
  4. moi je m’en fou complètement de la politique en général, je ne sais pas pourquoi… je ne vais même pas voter…
    de toutes façons notre seule façon de voter c’est avec notre argent, vu que c’est l’argent qui est véritable maître de ce monde…

    Répondre
    Sophie - 29 mai 2015
    1. Tout à fait d’accord, et nous sommes de plus en plus nombreux à penser ainsi 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 30 mai 2015
  5. vrai que la politique est devenue un espace publicitaire pour ceux qui la pratique ‘les politiciens professionnels.
    blanc bonnet et bonnet blanc. Et pourtant il faut que cela cesse un jour.
    comment faire?
    en premier je ne vote plus. voter est un devoir nous dis t ‘on!!! ok mais respecter sa parole quand on est élu en est un aussi, et on est loin du compte!!
    Deuxièmement je suis la politique au travers de différents blogs, ce qui me permet de choisir et d une manière apporter ma petite pierre pour manifester mon désir de fonctionner autrement ,et montrer au système que je ne suis pas dupe.
    on peut j espère arriver a changer le système par la base associative des millions de petites initiatives peuvent faire une grosse rivière.
    ce site est une manière en y participant de marquer sa désapprobation du système,et d apporter d autres idées
    soyons un peu PROUDHONIEN
    YVON
    YVON

    Répondre
    fosse - 24 septembre 2015
    1. Oui d’ailleurs de grands penseurs comme Onfray affirment haut et fort ne pas voter pour marquer leur désapprobation de ce système qui ne propose que trop peu d’alternatives. Il y a également de plus en plus d’initiatives citoyennes allant dans le sens de la création d’instances politiques citoyennes gérées par des non-professionnels donc c’est que c’est un souhait largement partagé Yvon 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 24 septembre 2015
  6. il faut savoir que quand nos hommes politiques en quête d un poste présidentiel promettent tous ” baisse du chômage et réduction des déficits…
    ils savent tous que c est une promesse mensongère. l ‘ article 104 de Maastricht empêche ces vœux.
    Que dit l article 104 ( Source université de droit et d’économie de Aix Marseille)

    cet article 104 interdit aux nations de produire de la monnaie.ce privilège revient à la BCE.Jusque là rien de bien anormal,ce garde-fou a pu être mis en place pour éviter les dérives de la planche a billet.
    fait plus grave cet article interdit la BCE de prêter directement aux états,il prête aux banques privées ,auprès de qui les états doivent emprunter
    Résultat ,chaque année qui passe la FRANCE doit emprunter avec intérêts auprès des banques la somme de 100 milliards consacré au seul remboursement des intérêts de notre dette,donc emprunt avec intérêts pour rembourser des intérêts.de ou un déficit qui augmente de 100 milliards tous les ans.
    deuxièmement la relance économique passe par les PME.(les entreprises du cac 40 embauchent sur les marchés a bas couts salariaux puisqu’ elle peuvent délocaliser plus facikement) cette relance des PME passe forcement par les banques qui bien que touchant des fonds à taux zéro de la BCE ne prêtent pas prétextant les risques etc….les banques attendent que l état emprunte pour financer la relance des PME ce qui leur assure une meilleure garantie de remboursement.
    moralité,les banques font des placements sur les marchés financiers extérieurs . de toute façon les risques pris seront payés par les contribuables en cas de déconfiture.
    on a vu le mécanisme avec la crise des subprimes.l état ( c est a dire nous) a du venir au secours des dites banques.
    alors pourquoi messieurs les politiques promettre la lune aux Français à chaque élection pour dire ensuite c est plus compliqué que nous avions prévus
    c est comme si demain vous promettiez avec nous il n y aura plus de neige sur les montagnes
    ….enfumage et malhonnête… sont les mamelles de notre politique
    yvon

    Répondre
    fosse - 24 septembre 2015
  7. Merci de m’avoir indiquée cet article, que je trouve intéressant. Tu parles bien de quelque chose qui m’agace véritablement et qui me fait éteindre la radio les 2/3 de la journée. Et c’est aussi ce qui m’a poussé à m’interroge sur la légitimité de tout cela.

    Répondre
    Céline - 7 décembre 2015
    1. Et merci à toi pour ton billet sur le vote qui exprime bien ce que beaucoup de trentenaires comme nous vivent et effectivement peu de gens le savent (c’était pourtant encore enseigné il y a 50 ans à l’école), nous ne sommes pas en démocratie mais en République ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 8 décembre 2015