Comment ne pas se faire manipuler par les sites Internet

FacebookTwitterMore...

Si vous aimez Internet c’est parce que vous y retrouvez une ouverture d’esprit et l’accès à certains sujets que les médias de masse déconsidèrent.

Manipulation médias

Mais sur la toile le revers de la médaille est qu’en ayant accès à tout et à la pensée de tout le monde, vous avez aussi accès à n’importe qui et à n’importe quoi.

Dans “Croyez-moi je vous mens” (Editions Globe), Ryan Holiday, un spécialiste du marketing et de la communication qui se présente lui-même comme un “manipulateur des médias” vous raconte comment il a orienté des sites et des blogs dans l’intérêt de ses clients, pour vendre un film, des vêtements ou un candidat politique.

A à peine 28 ans il a déjà fait le tour de ce monde souterrain et après une carrière éclatante il fait aujourd’hui son mea culpa en nous dévoilant ses techniques. Internet est un petit monde aussi extraordinaire que banal dans lequel une info publiée sur un blog quasi inconnu peut se retrouver le soir même en une des JT nationaux. Or ces nouveaux médias du web ont les mêmes contraintes que les autres supports : l’argent et la course au scoop. Des contraintes qui entraînent une croissante et inquiétante non-vérification de l’information puisque sur le web encore plus qu’ailleurs, une info en chasse une autre.
Comme l’explique Ryan Holiday, dans l’économie d’Internet “
ce sont les statistiques qui fabriquent l’information” et “le journalisme qui s’appuie sur le nombre de pages vues offre à ses lecteurs ce qu’ils semblent vouloir […] et les en abreuve jusqu’à ce qu’ils oublient qu’il peut exister un autre type d’information”.

“les blogs pistent tous les mêmes types d’articles, les médias de masse pistent tous les blogs, les lecteurs les suivent les uns comme les autres et tout le monde se laisse enfumer”

Alors, pour attirer le lecteur, les sites de grands médias nationaux comme les plus modestes blogs, trouvent et amplifient à grand renfort de titres chocs des sujets qui “font du clic” : extrémisme, sexe, haine et polémique. Ainsi la boucle est bouclée : “les blogs pistent tous les mêmes types d’articles, les médias de masse pistent tous les blogs, les lecteurs les suivent les uns comme les autres et tout le monde se laisse enfumer”(NB : d’après une étude, 89 % des journalistes utilisent les blogs pour vérifier leurs informations et rédiger leurs articles*).

politique american apparel

Par exemple quand il travaillait pour la communication d’American Apparel, la marque de vêtements qui a fait scandale pour ses campagnes de publicité et sa politique interne (employés recrutés selon leur beauté, volonté de ne pas commercialiser des vêtements de grandes tailles,etc.) il explique comment chaque nouvelle provocation avait uniquement pour but d’offrir à la marque une visibilité et une campagne de pub gratuite dans le principe direct du “mieux vaut que l’on parle de moi en mal plutôt que l’on n’en parle pas”. Par exemple il se servait des réactions faciles et emportées des féministes pour servir sa comm’ sans débourser un euro. Il envoyait ou faisait faussement fuiter des photos d’une campagne pub avec une actrice porno, envoyait des faux mails scandalisés à des groupes féministes en leur disant que qu’il espérait qu’elles allaient se mobiliser. Résultat : le soir sa marque faisait la une des JT et de la presse 🙂

Les médias et particulièrement Internet ne marchent pas avec ce genre de techniques, ils courent !

politique american apparel

Une boucle de l’information maintes et maintes fois éprouvée par ce manipulateur des médias : un simple faux tuyau envoyé anonymement par mail à des petits blogs réussissait à déclencher un buzz médiatique (parfois des scandales nationaux) totalement bidon pour faire la promotion d’un film ou d’une marque de vêtements. Aucune des informations qu’il transmettait n’était vérifiée et le petit poisson attiré par le scoop mordait à l’hameçon pour se faire ensuite happer par le gros jusqu’à ce que l’information bidon se propage au système entier. Pis encore, elle se trouvait alors “auto-légitimée” parce que “si tout le monde en parle c‘est que c’est forcément vrai”.

“La gravité du phénomène est que “ce qui débute en ligne se prolonge dans la réalité” : notre “vision du monde peut être influencée par la manière dont l’information est fabriquée sur Internet”.

La gravité du phénomène est alors que “ce qui débute en ligne se prolonge dans la réalité” et que notre “vision du monde peut être influencée par la manière dont l’information est fabriquée sur Internet”. Très cynique, l’auteur effleure tout de même l’idée que ces techniques puissent être utilisées pour servir de nobles causes mais remarque que “personne ne capte l’ampleur de ce qui est en train de se passer ni ne lève le petit doigt pour réparer les dégâts”. Pour lui “ce qui se développe sur Internet ne reflète en rien la réalité” et ”n’ouvre pas non plus la voie au changement qui donnera naissance au monde dans lequel nous espérons vivre un jour”.

DSC_0133 - Copie

Comment reconnaître un site Internet ou un blog crédible en quatre points :

Dans cet esprit et pour vous permettre de ne pas croire aveuglément en tout ce qu’un site Internet vous dit, j’ai compilé pour vous quatre points essentiels auxquels être attentifs si vous voulez vérifier la crédibilité d’un site Internet qui prétend vous informer :

1 / Identité et Clarté. S’ils arguent vous informer, le/les auteurs doivent clairement se présenter afin que vous puissiez vous-même faire des recherches sur eux et définir de votre propre chef leur crédibilité. Clarté des sources de l’information : le site cite l’étude scientifique en question afin que vous puissiez aller la lire vous-même et juger s’ils n’en ont pas fait une interprétation trompeuse.

2/ Titres plus que racoleurs. “Comment stopper le cancer en supprimant cet ingrédient de votre alimentation”, “Faites disparaître vos rides grâce à ce remède”,etc. La plupart des sites “charlatans” se repèrent grâce à ce racolage. Leur seul but étant de vendre de l’espace publicitaire, cet espace publicitaire est valorisé si les clics sont nombreux alors on vous incite par tous les moyens à lire, même si l’information est fausse ou exagérée. Sur ce genre de site rien n’est vérifié alors fuyez !

3/ Conflits d’intérêts. Un site Internet apparemment neutre (ou aux apparences officielles) sur les bienfaits de tel ou tel aliment peut être tenu par un lobby et il vous faudra aller systématiquement chercher la page “Qui sommes-nous ?” pour mieux comprendre qui se trouve derrière. De même, un blogueur qui a reçu gratuitement un produit envoyé par une marque ou qui est payé pour écrire sera forcément influencé dans son opinion. Beaucoup ne précisent pas si c’est le cas mais vous pouvez le demander dans les commentaires pour vous en assurer ou décider d’aller sur un site qui refuse clairement toute proposition commerciale. En ce sens un site qui n’aura pas de partie “présentation des auteurs” soit ne se sent pas lui-même crédible, soit ne veut pas que vous sachiez qui ils sont, dans ce cas je vous laisse deviner les conclusions que vous devez en tirer…

4/ Ouverture d’esprit, échange et remise en question. Un autre signe qui montre un site éthique dans sa volonté d’informer est l’échange avec les contradicteurs via les commentaires et la remise en question, voire la capacité à avouer ses erreurs. Ce point ne concerne pas les grands sites d’informations sur lesquels les journalistes ne viennent pas répondre aux commentaires mais plutôt les blogs. Un auteur qui refuse tout échange, qui ne supporte pas la critique laisse entrevoir un manque de curiosité et un manque de remise en question qui sont deux choses plutôt néfastes voire antinomiques avec la volonté d’informer.

Alors, soupçonniez-vous de telles pratiques et que faites-vous pour vous prémunir de la manipulation sur Internet ?


*Etude 2009 du CISION (organisme de veille médiatique international basé en Suède) et de l’Université de Georges Washington.

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (6)

  1. Hello

    Merci pour cet article, j’ai fait une partie de mes études en sciences de l’info du coup j’ai appris à détourner les pièges…mais bon une lecture de plus ne fera pas de mal! :p

    je vais le lire et ferai un retour. Un grand merci pour tes articles tellement intéressants et très pédagogiques;)

    bisous
    deb

    Répondre
    déborah - 25 septembre 2015
    1. Salut Deborah, merci beaucoup, beaucoup, beaucoup pour ce très gentil commentaire qui me va droit au cœur ! 🙂

      De manière générale tu as donc les mêmes conclusions, le même avis que ce monsieur, tu aurais des astuces à toi en plus de celles-ci pour éviter des mauvais sites ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 25 septembre 2015
  2. il est vrai que souvent de fausses informations circulent sur internet.et je ne peux que prendre cause pour Marike dans sa démarche protectrice pour ces animaux domestiques en Espagne .Comment ne pas s insurger contre la cruauté envers l’animal dans le monde!!! mais hélas pour beaucoup ce sont”DES ANIMAUX” cela fait parti bien sur d un autre débat ô combien important ,mais d une manière générale les médias nous emmènent (enfin nous n y allons pas tous) là ou ils veulent. Aller contre leurs idées ,sensées représenter la “bien-pensance ” générale du jour est souvent mal vue,parce qu’on soulève un autre problème non développé ne rentrant pas dans le cadre du scoop vendeur de papier. JE ne citerai que l exemple de ce pauvre enfant retrouvé mort noyé sur une plage.horreur bien sur!!! et de suite la communauté réagit au travers des médias et maintes déclarations ou actions politiques comme l accueil des réfugiés très bien!!! mais dans le même temps on passe sous silence le fait que à dater de 2016 ( si la date est exacte) les laboratoires suppriment les traitements contre les morsures mortelles de serpent en AFRIQUE parce que non rentables. IL y a dans ce continent 18.000 ENFANTS QUI MEURENT chaque jour de soif de faim,alors quelques uns de plus ou de moins??cynique notre société non?
    yvon

    Répondre
    fosse - 24 septembre 2015
  3. Argh ! moi qui voulait faire un article avec un titre racoleur sur mon secret pour perdre 4kg en 2 jours… (la gastro) ^_^
    Plus sérieusement, moi mon truc (et mon blog) c’est plus les animaux, plus précisément les chiens torturés et tués en Espagne et plus précisément encore les podencos. Bon après je ne me sens pas concernée par tout ça sur mon petit blog sans pub et concernant un sujet tellement spécifique qu’il n’intéresse qu’une toute petite communauté où on se connaît tous (comme la mafia !). Par contre sur internet j’essaie toujours de creuser un peu avant de m’emballer et il faut rarement plus de 5mn pour démonter un hoax ou trouver la vraie version et je l’ai vérifié encore il y a peu sur facebook où une pétition était partagée pour l’interdiction de la chasse au lévrier en Espagne et je crois avoir été la seule à LIRE le texte de la pétition et à me rendre compte qu’il était complètement bidon et desservait la cause des lévriers d’Espagne qui n’ont vraiment pas besoin de ça !!!
    Je ne sais pas si c’est parce que ce mec est un bon communicant ou si c’est parce que ton article est très bien écrit mais j’ai bien envie de lire ce livre en tout cas et une fois n’est pas coutume, je partage sur FB !!!

    Répondre
    Marike & Co - 22 septembre 2015
    1. Salut Marike,

      Oui le livre est très sympa même si parfois fastidieux (l’auteur n’est pas un romancier^^) donc je le conseille plutôt effectivement à ceux qui sont déjà vraiment intéressés par le sujet : il y a beaucoup de détails alors si tu tiens un blog tu va te régaler !
      Avec Internet c’est juste hallucinant parfois comment de fausses infos se propagent à vitesse grand V et trouvent écho alors j’espère que nous seront nombreux à diffuser ce genre d’idées pour dire à nos lecteurs de faire attention !

      ps : vivement ton article sur la gastro ^^ :-p

      Répondre
      Ca Se Saurait - 22 septembre 2015