Miss France est-elle une grosse vache ?

Des dizaines de jeunes femmes, minces et grandes, au sourire figé, qui déambulent en maillot pour se faire juger uniquement sur l’harmonie de leurs courbes. Remplacez “jeunes femmes” par “vaches” et observez la similitude…

Concours beauté avilissant

Pour les animaux on dit “concours d’allure”, pour les femmes on dit “concours de beauté”.

Droits des femmes et évolution de société voudraient que les femmes ne soient plus considérées comme de “belles bêtes” dont on étale les atours lors de concours annuels. Or les concours de Miss promeuvent une vision de la femme à travers laquelle son physique (qui plus est, stéréotypé) est mis en concurrence avec d’autres.

Ça pue la vieille France. Ça n’apporte rien à ces filles. Quelques milliers d’euros puis l’assurance de tomber dans l’oubli, et d’encore plus haut, quand elles constateront avec effroi la cruauté d’une société qui ne veut plus d’elle dès qu’elles commenceront à avoir de la cellulite, des seins tombants ou quelques rides.

“les concours de beauté sont issus d’une vieille tradition […] le marché matrimonial, où l’on présentait comme du bétail les jeunes filles bonnes à marier pour “chercher acquéreur””

D’ailleurs, les concours de beauté sont issus d’une vieille tradition moyenâgeuse et sexiste, le marché matrimonial, où l’on présentait comme du bétail les jeunes filles bonnes à marier pour “chercher acquéreur”. Les concours de beauté sont issus d’une époque où la femme ne valait que pour son physique et où elle n’avait pas son mot à dire.

Les concours de beauté propagent une idée déplorable de ce que devrait être la femme : obligée de se formater à ce que l’on attend d’elle, attendant bien sagement en ligne et cherchant l’approbation dans le regard de l’autre.

Or, quoi de plus moche qu’un être humain sans substance, avili par l’esclavagisme que représente le totalitarisme du regard de l’autre et, finalement, incapable de s’aimer s’il ne répond pas aux critères précis que l’on cherche à lui imposer ?

“Quoi de plus moche qu’un être humain sans substance [et] incapable de s’aimer s’il ne répond pas aux critères précis que l’on cherche à lui imposer ?”

Concours beauté

Les petites filles qui regardent prennent ça pour un exemple et intègrent que seule la beauté, et ce type de beauté, compte dans la société. Beauté, conformisme et soumission au regard des hommes. Finalement, me direz-vous, au moins c’est réaliste : on leur explique le monde dans lequel elles arrivent…

Réaliste, aussi, dans le mal que cela fait aux femmes. Les femmes qui, pour beaucoup, ressortent de ce genre d’émission complexées et souvent secrètement humiliées des remarques proférées à voix haute par leurs maris à propos des “proportions parfaites” des jeunes génisses exposées (remarques qu’elles n’entendent bien sûr jamais les concernant).

Les hommes, enfin, ressortent confortés dans leur rôle de mâle dominant face à ces femmes qui se posent elles-mêmes en situation de bétail.

Bref, les concours de beauté, c’est moche.

“Les femmes ne sont pas des bestiaux que l’on expose comme lors des concours d’allure bovine or c’est ce qui se passe chaque année en France.”

Concours beauté femme animal

Les femmes (et les hommes aussi) ne sont pas des bestiaux que l’on expose comme lors des concours d’allure bovine or c’est ce qui se passe chaque année en France. Pour conclure, convoquons celui qui était passé maître dans l’art de dire les choses “en un mot comme en cent”, Jean-Pierre Coffe, pour nous expliquer que “c’est d’la merde !“.

Merci Jean-Pierre (pas Foucault).

Alors, plutôt que de regarder Miss France cette année, je vous invite à remettre vos pieds sur le plancher des vaches et à passer une heure en compagnie du reportage Le procès du viol qui vous rappellera, si besoin est, la manière dont étaient traitées les femmes il y a à peine quarante ans et les conséquences dramatiques qu’a une telle vision de la femme dans une société.


PS : pour informations, Sylvie Tellier, la taulière des Miss a déclaré récemment à l’AFP :

“Les féministes se trompent de combat en visant Miss France. Depuis quelques années, les Miss France prennent la parole et s’engagent dans de belles causes. Elles agissent aussi pour améliorer la condition féminine. C’est un concours de beauté avec juste une limite de taille. Les critères ne sont pas seulement physiques”

Merci Sylvie pour ce moment ! Tu nous prouves surtout que les Miss aussi ont un sacré sens de l’humour 🙂

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (27)

  1. Totalement d’accord d’ailleurs le pendant masculin n’existe pas il me semble.
    Je pense égalemement que la femme ne devrait pas à avoir à porter des artifices au quotidien… bijoux maquillage talons épilation…
    Quand on imagine un homme en train de se maquiller on trouve ça ridicule..
    Désolée mais moi je trouve ça ridicule une femme qui met du rouge à lèvres…
    Pour faire quoi au juste? Plaire à travers son physique? Être plus remarquable que les autres femmes?
    Bref, vive le naturel… pour hommes et femmes.

    Répondre
    sophie - 26 novembre 2016
  2. Article qui mérite d’être relayé sur tous les réseaux sociaux. Merci pour ce ton impertinent ! Lorsqu’une telle émission passe, j’essaie de dire à mes proches que ce type de propagande n’a pas de sens… Bien sûr avec le regard éberlué. Chez moi, il y a le concours Miss Guadeloupe, bien entendu, on choisit avec soin des filles qui ne représentent pas 70% de la population. C’est surtout l’occasion de voir des commentaires haineux et stupides et venant de certaines personnes frustrées…

    Alala encore merci.

    Répondre
    Jia - 26 novembre 2016
    1. Avec plaisir Jia, je l’ai écrit hier d’une traite en entendant la bande annonce annonçant le concours et ce matin j’ai pensé qu’un comparatif photo serait parlant ^^
      Il faut en parler mais sans croire que ceux qui sont convaincus de l’intérêt de ce genre de manifestation vont changer, ça se fera avec le temps à mon avis. Bref, moi comme d’hab je fais juste mon petit article et chacun en pense ce qu’il veut ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 26 novembre 2016
  3. 100% d’accord avec cette analyse. Bravo !

    Répondre
    josse - 26 novembre 2016
    1. Merci Anne, non pardon “ma belle” ! Ha non mince, on a dit pas que le physique ! :-p

      Répondre
      Ca Se Saurait - 26 novembre 2016
  4. La différence entre les bovins et les femmes, c’est que les femmes personne ne les force à participer à ces concours. Elles en sont même fières, surtout si elles gagnent. J’avais une copine qui participait à tous les concours de la région, c’était un jeu pour elle et le temps d’un soir elle se transformait en princesse.

    Quand j’étais petite je ne manquais jamais Miss France, maintenant je m’en fiche un peu plus, mais si je zappe dessus je reste un peu.
    J’aime bien le côté compétition entre les régions, et toutes les belles tenues qu’elles portent au long de la soirée.

    Et non je n’en ressors pas complexée, mon copain ne s’amuse pas à commenter leur physique ou à me comparer, ma seule frustration c’est qu’en général ce n’est jamais ma préférée qui gagne ^^

    Répondre
    Laura - 26 novembre 2016
    1. Oui, encore faut-il se demander pourquoi elles y participent ^^ (souvent parce que tout simplement des millénaires de vision de la femme ont instauré ce genre d’événements qui perdurent et que les femmes ne voient pas où est le problème à être exposé ainsi). Après chacun en pense ce qu’il veut, comme toujours et je n’ai pas dit que “toutes” les femmes en ressortaient complexées mais n’oublions pas que c’est le cas pour nombre d’entre elles (je ne peux décemment pas dans chaque article passer ma vie à nuancer chaque cas particulier, cela me semble évident).

      Tant mieux si ça te plaît, j’expose juste mon avis sans chercher à faire l’unanimité et j’invite chaque personne qui aime ce genre d’événement à s’interroger sur les causes profondes qui les sous-tendent et l’image qu’ils renvoient des femmes 🙂

      Bises.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 26 novembre 2016
      1. Comment sais-tu que la majorité des femmes pensent comme toi, et que c’est mon raisonnement qui représente un cas particulier ? Dans mon entourage, c’est totalement l’inverse justement.

        J’aimerais par ailleurs que certaines arrêtent de traiter ces femmes comme des pauvres filles incapables de penser par elles-mêmes. C’est une pensée typique des macho, et que j’entends pourtant souvent dans la bouche de “féministes”.

        Répondre
        Laura - 11 décembre 2016
        1. Je ne dis à aucun moment que je sais ce que pensent toutes les femmes, personne n’a ce don. Je dis juste que beaucoup pensent comme moi, c’est tout et qu’à mon humble avis, les concours de beauté, participent à perpétuer une vision de la femme formatée et donc génératrice de complexes inutiles. Et oui, j’observe que c’est néfaste pour la grande majorité des femmes que je croise et avec qui j’en discute.

          Tu fais une autre expérience de vie, je ne la remets pas en question. En revanche ce que je sais c’est à quel point la plupart des gens que je croise, même qu’ils soient intimes/amis etc. ont du mal à se confier ou à mettre des mots sur leurs sentiments profonds, leur mal-être souvent caché. Je croise tant de femmes qui se croient “libres” et qui obéissent à tant d’injonctions de notre société que je sais qu’entre ce qu’on va dire en façade et la réalité il y a souvent une belle différence. Il faut écouter ce que les gens ont à dire mais il faut aussi travailler, creuser en parlant avec eux des causes profondes qui sous-tendent leurs discours et, souvent alors, le discours change, on se met à s’interroger.
          J’ai beaucoup travaillé sur mon féminisme et sur moi et je peux t’assurer ne pas désirer penser à la place des autres mais tu as le droit de ne pas me croire.

          Répondre
          Ca Se Saurait - 12 décembre 2016
  5. Je pense effectivement que les concours de beauté pour enfants type mini-miss ne devraient pas exister car c’est souvent les parents qui font participer leurs enfants pour vivre l’expérience par procuration.
    Mais en ce qui concerne les concours de beauté type miss France ou mister France, c’est une vision assez radicale que de vouloir les interdire. Les participants sont majeurs, responsables de ceux qu’ils font et ne font de mal à personne.

    C’est vrai que sous un certain angle, on peut toujours trouver ce type de concours superficiel voir limitant, mais bon il en est de même pour toutes les autres compétitions du genre des concours de force ou même plus généralement tout type de compétition ou le physique prime (les joueurs de football sont rarement plébiscités pour leur niveau en orthographe).

    Je comprend que certains hommes ou femmes peuvent trouver ces concours de beauté rabaissant (même si je ne suis pas vraiment persuadé que la beauté soit un critère si humiliant que ça) mais bon il faut prendre un peu de recul et se dire que cela n’implique que ceux qui participent.
    A la rigueur ce que je trouve ridicule c’est les concours de beauté où les participants ont droit de recourir à la chirurgie esthétique, qui eux véhiculent une image vraiment fausse du corps humain.

    Répondre
    Eric - 27 novembre 2016
    1. Le problème n’est pas la beauté mais le fait que ces concours ne jugent QUE sur cela et la manière dont tout cela est organisé, les paroles proférées, les attitudes, etc. Et cela n’implique pas que les participants puisque de nombreuses fillettes regardent ça puisque leurs parents regardent. C’est un phénomène de société, beaucoup de gens regardent et par là même se rendent perméables à cette vision de la femme qui, elle-même, accepte de se soumettre au regard de l’autre.

      Donc oui, se préoccuper de ne pas contribuer à refaire les mêmes erreurs que par le passé et donc éviter, quand on le peut, d’abaisser les femmes au rang de pur animal de concours et abaisser leur degré de confiance en elles des petites filles est une bonne chose.
      Les hommes qui concourent dans des disciplines sportives ne sont pas regardés de la même manière qu’une Miss. Leur “victoire” procède d’une expérience, d’un “savoir-faire”, de capacités de stratégies etc. qui n’ont rien à voir avec le fait de posséder de naissance un physique (ou pas). Le seul critère physique est beaucoup plus pernicieux, excluant puisqu’il ne s’acquiert pas. Et, qu’un homme participe à un concours de beauté également n’a absolument pas les mêmes effets que pour une femme, il sera toujours moins objetisé, valorisé sur d’autres aspects, il ne subira pas les mains aux fesses d’organisateurs qui ne voient en lui qu’un bout de viande, et cela c’est parce que, plus que ces concours en eux-mêmes, le problème c’est la vision de la femme qu’a notre société. Un homme qui participe à un concours de beauté sera valorisé sur “tout le sport qu’il a dû faire pour en arriver là”, sur “sa force”, bref toujours des choses plus positives que celles que l’on va dire à une Miss qui elle bon ben “est juste belle”.

      Généraliser aux hommes les choses stupides que l’on fait aux femmes n’est pas une excuse pour dire que “tout va bien” puisque les conséquences ne sont pas les mêmes pour les hommes que pour les femmes. Le problème est au-delà de l’événement mais dans la manière dont il est organisé.

      Je trouve un peu facile de toujours parler d’adultes consentants quant à ce genre d’événements et d’ailleurs ce terme a souvent été utilisé par le passé pour des choses qui désormais n’existent plus ou sont condamnées (comme le viol). Le simple critère “d’adultes consentants” ne devrait jamais suffire à l’analyse d’une situation. La guerre aussi est faite entre adultes consentants pourtant admirez ses répercussions sur l’ensemble d’une population.
      Les concours de beauté sont un phénomène de société, bien plus large qu’un simple truc entre adultes consentants (pas comme ce que font des adultes dans un donjon SM qui, ça, là oui, ne regarde qu’eux).
      Ces concours sont le produit d’une époque à laquelle on avait encore une vision archaïque de la femme et il semblerait que cette vision ait laissé des traces et qu’elle ne soit pas prête (au sens littéral) à nous quitter tout de suite… ni à quitter la tête des candidates à ces concours, bien conditionnées lors de leur éducation à adhérer à cette vision.

      Le problème n’est pas de juger uniquement sur un critère comme le physique, c’est un critère comme un autre, le problème c’est que la femme ne soit toujours vue qu’à travers ça et que ce genre d’événement contribue à perpétuer cette vision unique de la femme à travers son physique.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 27 novembre 2016
  6. Hello Sabrina !
    J’ai regardé 1 ou 2 fois ce genre de concours. Je n’apprécie pas spécialement ce formatage du corps féminin. Tes arguments sont tout à fait pertinents et j’espère qu’ils feront réfléchir ceux qui liront ton article. Ce qui est inquiétant, c’est que le principe n’a pas l’air de choquer grand-monde. Merci en tout cas d’avoir lancer le débat. Bonne semaine 🙂

    Répondre
    Veronika - 27 novembre 2016
    1. Oui, cet article fait réagir, dérange (ceux qui n’y avaient peut-être pas réfléchi en ce sens ou qui préfèrent croire que ce n’est qu’un gentil folklore) et, étrangement, ce sont tous ceux qui commentent d’habitude et qui là se taisent qui me laissent penser que beaucoup n’ont pas les mots pour en parler, qu’ils voient tellement ça comme une gentille tradition que de voir ainsi des photos montrant concrètement le parallèle sont perturbés.
      Oui, de toute façon, comme pour tout ici, j’expose mon avis, je n’attends pas à ce que l’on s’y range 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 27 novembre 2016
      1. Merci pour ta réponse ultra-rapide 🙂 Il y a aussi l’élection de Monsieur Univers dans le même genre mais je ne l’ai jamais vue et ne peux donc pas en parler. Bon dimanche à toi 🙂

        Répondre
        Veronika - 27 novembre 2016
        1. Oui, c’est la même connerie.
          En fait, il y a un courant de société qui consiste à vouloir appliquer aux hommes les mêmes avilissements que ceux que les femmes subissent. Vouloir humilier les hommes tout autant que les femmes n’est pas la solution pour éviter la misogynie, c’est juste répandre la connerie et l’humiliation aux deux sexes, aucun progrès.
          Après, comme pour les histoires de violences conjugales qui concernent les femmes ET les hommes, je préfère parler des violences les plus répandues, sans nier les autres.

          Répondre
          Ca Se Saurait - 27 novembre 2016
      2. En effet, je me suis déjà fait cette réflexion sur la représentation du corps masculin dans certaines pubs, par ex. Une image bien fade, en tout cas 🙂

        Répondre
        Veronika - 27 novembre 2016
        1. Oui, l’être humain qui cherche à correspondre à 100% aux codes sociaux, qui réfute sa liberté, son individualité est bien fade…

          Répondre
          Ca Se Saurait - 27 novembre 2016
  7. Simple mais efficace, cet article. Mais surtout, hélas, nécessaire.
    Merci de nous rappeler que nous ne sommes pas que viande fraîche. Qu’il y a une vie après 25 ans. Qu’il y a un petit cœur qui palpite dans chacun de nous et que ce genre de pratique est violente, derrière ses airs de “c’est toi la plus belle ma chêêêrie”.
    (j’ai ri devant tes visuels, t’y es allée fort, hein! 🙂 )

    Répondre
    Navet Sauvage - 30 novembre 2016
    1. Ha merci mon Navet Sauvage (j’adore !) 🙂
      Ben, je remarque que, souvent, les mots sont parfois superflus à côté des images qui montrent implacablement la réalité ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 30 novembre 2016
  8. Hello, c’est à croire que ce sont des débats sans fin, que j’ai l’impression d’entendre depuis que je suis petites. Tu as bien raison d’exposer ton point de vue sur ce sujet, il alimente le débat avec des arguments très juste. Mais j’ai l’impression que même si certaines personnes y réfléchiront à deux fois au moment de regarder ce genre de programmes, il restera toujours au final grosso modo 3 catégories, ceux qui aiment, ceux que ça révolte, et ceux qui n’en ont rien à faire.
    Emma

    Répondre
    Grain de Bioté - 2 décembre 2016
    1. Ho ben ça bien sûr, je ne blogue pas pour changer le monde et, en tant que journaliste qui travaille beaucoup sur son “soi professionnel” je reste très humble sur l’information que l’on peut apporter aux gens. Entre ce que moi j’apprends profondément, que je creuse lors de mes investigations (et qui fait donc que j’acquiers une conviction) puis le fait de redonner cette info en quelques lignes au public, sachant qu’eux-mêmes ont parfois déjà des convictions (qui peuvent être opposées à ce que je leur dis) voire qu’ils s’en fichent.
      J’en parlais hier avec une amie, il ne faut jamais faire mon métier en croyant faire changer les gens d’avis, il faut en faire le deuil très vite sous peine de souffrir ou d’avoir l’air de brasser du vent, d’être inutile malgré les heures de travail.
      Donc, ce que je pense c’est que, chacun a son avis, l’avis que je me fais après des semaines, des années d’investigations les plus objectives possible est intéressant mais j’ai aussi eu parfois pensé de grosses conneries donc, de un je ne pense jamais détenir une vérité supérieure, de deux je respecte l’avis des autres même si je ne le partage pas, de trois je sais qu’entre l’info qu j’ai voulu donner, l’interprétation qu’en fera le peu qui va la lire et toute la masse qui s’en fout et ne le lira jamais bon ben voilà quoi… la vie 🙂

      Mais ce n’est pas grave, personnellement je fais mon métier pour ceux que ça intéresse, ceux qui vont tomber dessus, tout en étant consciente des limites.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 2 décembre 2016
  9. Olala oui les concours de beauté ! Mais quelle horreur ! J’ai toujours trouvé ça complètement tarte d’avoir la prétention de se sentir plus belle que les autres au point de vouloir participer et de se faire élire. Mais bon…ces femmes sont majeurs et je pense qu’elles sont tout de même conscientes de tout ce que ces concours cachent. Je pense aussi qu’interdire ces concours c’est interdire aux gens de faire ce qu’ils veulent de leur peau. Après tout, on est pas obligé de regarder ces trucs. Je n’ai pas la télé donc je sais que ça existe mais je ne regarde pas. Idem pour les concours de mister France ou je ne sais quoi version masculin. La beauté reste quelque chose de très subjectif, on peut être en adoration devant un torse imberbe et des tablettes de chocolat comme on peut adorer les poignées d’amour et les poils partout. Chacun son truc. C’est un peu comme tous les autres genres de concours (qui chante le mieux, qui cuisine le mieux…on s’en fout en fait) sauf qu’en effet, là on met encore la femme dans un rôle d’objet qui doit être comme ceci et pas comme cela… Des clichés pour faire culpabiliser et faire croire aux petites filles qu’être jolie c’est faire une taille 36 et avoir les cheveux longs. Maintenant c’est aux familles (surement aussi à l’école) d’inculquer aux petits ce qui est vraiment important.
    Tu parles ici des concours de beauté, mais il y a aussi tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Depuis un moment je vois passer de plus en plus de comptes Instagram où les nanas prônes un corps svelte et font croire que c’est en mangeant des berlingots de poudre et en perdant 5 kilos en 1 semaine qu’on peut se sentir bien dans sa peau. Au secours !!!

    Répondre
    Austenland - 5 décembre 2016
  10. Je ne suis pas certaine que le concours Miss France ne juge que sur la beauté. Les sélections préliminaires, qu’on ne voit pas, font intervenir une certaine dose “d’intelligence” (je ne sais pas trop quoi mettre comme mot là). On a jamais vu une Miss France, sauf erreur de ma part, n’ayant pas un niveau d’étude élevé. Derrière, elles doivent être capables de faire des représentations en public, d’aller sur les plateaux TV, de parler correctement et certainement d’autres choses encore plus complexes.

    On fait des concours sur tout et n’importe quoi, faudrait-il arrêter de faire des concours d’échec car je ne suis pas douée pour cela et que ça risque de me frustrer et de me complexer ? Arrêter de faire des compétitions de course à pied car tout le monde n’est pas kényan à être capable de courir 20km en 1h (et je ne parle pas juste d’entraînement mais de véritables capacités naturelles) ?

    D’autant plus que les concours de beauté au masculin existent. Ce ne serait pas le cas je pourrais comprendre que ça soit choquant. Mais là, il y en a des “deux côtés”.

    Pour finir ce commentaire, je ne regarde pas ce genre d’émission car ça le style ne me plaît pas (je n’aime pas la télé tout court déjà) et que je trouve cela superficiel. Mais que ceux à qui cela plaît continue. Le jour où ça ne plaira plus à personne, ça n’existera plus.

    Répondre
    Adeline - 5 décembre 2016
  11. Il faut de tout pour faire un monde, ici la censure a l’air à la mode apparemment.

    Répondre
    Lambert - 7 décembre 2016
    1. Oui vous avez raison et il faut aussi des pédophiles, des terroristes, des machos… Visiblement.

      Mais c’est très métaphysique ce que vous dites Gérard, et intéressant, car, c’est aussi la réflexion que je me fais au quotidien face à la laideur de beaucoup de choses dans notre monde : pourrait-on apprécier le beau, le bon sans le contraste qu’il forme avec le mal ? Mystère…

      Répondre
      Ca Se Saurait - 7 décembre 2016
      1. Non on ne pourrait pas. Après mettre sur le meme plan des criminels et des participants de concours c’est pas malin mais bon grace à cela on peut mieux apprécier les commentaires plus intelligents, sensés et mesurés 🙂

        Répondre
        Gerard lambert - 9 décembre 2016
        1. Merci Gérard en tout cas pour votre intervention et merci aussi de guider nos pauvres âmes perdues en pointant du doigt ce qui est intelligent et ce qui ne l’est pas 🙂

          Un blog est là pour permettre à son auteur de s’exprimer, vous avez le droit de ne pas être d’accord mais refuser d’entendre les arguments des autres n’est pas vraiment enrichissant pour qui que ce soit, vous ou moi. Personnellement j’accepte votre point de vue mais je ne cherche pas à vous l’imposer, en revanche vous vous semblez croire qu’il n’y a que le votre qui vaille, à partir de là il n’y a pas de discussion possible cher Gérard.

          Bonne soirée.

          Répondre
          Ca Se Saurait - 9 décembre 2016