Europe et influence des lobbys sur notre santé [Interview Euronews/YouTube Juncker]

Demain à onze heures en direct sur Euronews et YouTube, trois jeunes européens dont Lætitia du blog/YouTube Le Corps La Maison L’Esprit posent leurs questions à Jean-Claude Juncker, président de l’EuroGroupe.

Il y a quelques jours elle a donc demandé à de jeunes blogueurs comme moi quelle question nous poserions à Monsieur Juncker.

Interview blogueurs Juncker
Découvrez la mienne concernant l’influence des lobbys sur les décisions européennes en matière de santé.

C’est ma première vidéo, réalisée de mon portable dans une chambre d’hôtel ^^ #têtedecon #soyezindulgents 🙂

Je n’ai pas grand espoir que nous obtenions une réponse très directe les amis mais c’est l’occasion pour moi de vous sensibiliser au fait qu’au Parlement européen les lobbys ont vraiment beaucoup trop d’influence sur les décisions qui sont prises, notamment en matière de santé. A Bruxelles, il est de notoriété publique que lobbyistes, parlementaires et journalistes évoluent dans un milieu très fermé où ils se rendent mutuellement des services et au final, ce sont les citoyens européens qui sont lésés.

“les lobbyistes travaillent d’arrache-pied à ce que les multinationales agricoles, pharmaceutiques ou agroalimentaires puissent agir comme bon leur semble au détriment de notre santé et de celle des futurs petits européens.”

Que ce soit la lenteur des prises de décision à propos du bisphénol A, des perturbateurs endocriniens ou autres pesticides… les lobbyistes travaillent d’arrache-pied à ce que les multinationales agricoles, pharmaceutiques ou agroalimentaires puissent agir comme bon leur semble au détriment de notre santé et de celle des futurs petits européens.

Vous pouvez, si vous souhaitez vous informer sur le sujet lire les articles et ouvrages suivants :

“La santé doit-elle passer avant les affaires ? Tout le monde est d’accord pour répondre que oui, la santé est plus importante que les affaires. Sauf que, dans la vraie vie, l’ordre des priorités peut être bouleversé, et il n’est pas rare que les affaires prennent le pas sur la santé même lorsque la santé et le bien-être de centaines de millions de personnes sont en jeu.”

“… en offrant un traitement d’exception à cette famille de polluants chimiques, la Commission exige un niveau de preuves d’effets nocifs très difficile à atteindre. Impossible, estiment même certains [or] depuis plus de vingt-cinq ans, les éléments s’accumulent sur ces produits chimiques capables d’interférer avec le système hormonal (endocrinien) des êtres vivants, suscitant une sourde inquiétude dans la communauté scientifique.”

Rendez-vous jeudi 15 septembre 2016 à 11h en direct sur Euronews et ici sur YouTube pour assister en direct à l’interview de Jean-Claude Juncker !

 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (4)

  1. Bonjour Sabrina,

    Question très pertinente où l’on reconnaît bien l’animatrice radio ! Perso, je pense qu’un consommateur responsable et éclairé qui en sensibilise d’autres chaque jour (ce que tu fais en somme), cela est exponentiel sur quelques années et mille fois plus productif et puissant que de lutter vainement contre des lobbies inhérents au système cautionné tacitement ou inconsciemment par le plus grand nombre, pour l’instant.
    M. Juncker a tout mon respect pour son travail, mais il me paraît improbable d’attendre de lui une nage à contre-courant, qui le mettrait “hors-jeu” et pour le coup inopérant. Les réponses sont déjà gravées, naturellement. Lui-même attend peut-être discrètement des choix et actes d’achat nouveaux qui seuls sont de nature à provoquer un basculement efficace, pacifique et réaliste. Mais cela; il ne le dira pas (explicitement en tout cas), et ce n’est pas à lui qu’il faut le reprocher.
    Quoi qu’il en soit, je salue l’opération et la démarche malgré tout car aucune pensée, intention ou mise en question ne peut rester stérile. Elles alimentent de manière quantique de leur énergie une évolution louable dans la bonne direction, plus ou moins rapidement selon l’importance de la prise de conscience.

    PS : j’attends toujours avec le plus vif intérêt ton article sur l’évolution…

    Répondre
    Fabien - 14 septembre 2016
    1. Oui Fabien je vois qu’on est sur la même longueur d’onde, faisons chacun au maximum ce que nous pouvons à notre niveau en incarnant nos principes sans forcément d’ailleurs chercher à “saouler” les autres avec en les sermonnent ce sera bien plus efficace ^^
      Je pense aussi qu’un homme ou une femme politique qui atteint ce niveau doit forcément faire preuve d’une soumission au système en place (sinon il ne monte pas si haut, CQFD) et je pense aussi que, même ceux qui participent activement à Bruxelles au changement le font certainement dans l’ombre sans reconnaissance aucune…

      Mon article sur l’évolution est en stand by pour cause de précarité professionnelle qui m’oblige à me concentrer sur d’autres choses mais je compte bien le terminer un jour, fin 2017 je l’espère ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 14 septembre 2016
  2. Ça se saurait! me reprochent les journalistes femmes quand je veux les intéresser à sympto pour me dire que je leur raconte des conneries…

    Répondre
    Harri wettsteim - 29 septembre 2016
    1. Ha eh bien les stéréotypes ont la vie dure… C’est le rôle de ceux qui savent que c’est une méthode efficace et totalement écologique d’en informer un maximum les autres avec tact, écoute et délicatesse. Comme pour beaucoup de domaines dans l’histoire, toute pratique méconnue mais que l’histoire retiendra comme efficace doit toujours affronter une majorité d’abord réticente, puis interrogative et enfin souvent curieuse. Je crois que nous en sommes encore pour beaucoup bloqués au premier ou au second stade.
      Les femmes prennent de plus en plus conscience des méfaits de la pilule et vont donc en masse s’intéresser aux alternatives dont le sympto. L’horizon ne peut qu’être dégagé 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 29 septembre 2016