Pourquoi votre santé doit être un parcours personnel

FacebookTwitterMore...

Nous sommes tous différents et un conseil santé valable pour l’un, ne le sera pas pour l’autre.
Ce postulat paraît tellement évident, et pourtant, sur nombre de sites santé, il est tellement oublié.

chacun sa santé

Je reçois chaque semaine de nombreux mails et commentaires ou certains (cancéreux parfois) remettent leur santé “alimentaire” entre mes mains. Ce que je répète inlassablement c’est que, ce qui marche pour l’un, peut avoir des effets désastreux sur l’autre.

Alors, certes, il y a de grands principes qui vont à tout le monde :

  • Manger le moins transformé possible (évite les additifs chimiques, excès de sucre et de sel)
  • Bien s’hydrater
  • Acheter des produits bruts et les cuisiner soi-même (préserve les vitamines, évite la chimie et les additifs)
  • Manger bio le plus possible (évite les pesticides et perturbateurs hormonaux, préserve mieux la saisonnalité)

Voilà. Hormis cela, il y a tellement de variantes pour chaque individu qu’il n’y a pas de règles.
Par exemple le crudivorisme à 100 %, qui réussit si bien à certains, m’a fait perdre la moitié de mes cheveux et de mes muscles. Le végétalisme strict de certains marathoniens qualifiés était inadaptable à ma vie entre hôtels, gares et aéroports.

J’ai souvent été tenté d’adopter les modèles alimentaires d’autre personnes. Ça n’a jamais tenu.

Le régime alimentaire qui vous ira le mieux, c’est celui qui vous fait plaisir, qui est à la fois sain et que vous avez élaboré en fonction de votre mode de vie de vos envies.

C’est un conseil santé très simple, mais ô combien important !

Et vous, avez-vous également erré de modèle alimentaire en modèle alimentaire avant de comprendre cette simple idée : que la solution est en vous, dans vos ressentis, vos instincts ?

 
 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (8)

  1. […] Pourquoi votre santé doit être un parcours personnel […]

    Répondre
    Manger cru, mais pas trop.. Témoignage - 19 février 2016
  2. Tiens tiens ça rejoint mon propos sur ton article sur le végétarisme! En effet, attention aussi à votre santé! Ce n’est pas parce que les légumes sont sains qu’il faut en abuser par exemple.

    Répondre
    Navi Fava - 23 décembre 2015
    1. Oui et à chacun de voir ce qui lui réussit même si de grandes lignes générales se retrouvent pour tous 😉

      Répondre
      Ca Se Saurait - 23 décembre 2015
  3. A mon tour de te rendre une petite visite. 🙂
    sans errer, je me cherche. Bon plus gros souci est que je n’aime pas cuisiner. mais bon…
    sinon, on essaye d’acheter le moins transformé aussi… enfin, disons qu’on y songe et qu’on commence à y faire serieusement attention. Le complet est notre ami. 🙂
    comme tu le sais, je tends à manger moins de viande. pour tout un tas de raisons… le bio serait en prime mon idéal… mais il est impossible dans mon coin du monde de se nourrir varié et bio. Alors on avise là aussi.

    mais, je me répète, je te rejoins, chacun doit trouver le régime alimentaire qui lui convienne. 🙂

    Répondre
    La Carne - 7 mai 2015
    1. Oui c’est clair, il y a un moment où tout doit être vu par le prisme des possibilités, si c’est manger bio et devoir l’importer par cargos polluants ça remet en cause…
      Finalement c’est souvent une question de bon sens et après pour le goût de la cuisine je crois que nous se sommes pas tous égaux devant ça haha ! 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 9 mai 2015
  4. Cest vrai que ca peut parraitre évident mais cest vrai aussi que cest tout un cheminement! Perso je cherche encore mon alimentation ideale. Jai nettement augmenté fruits et legumes de saison quite a manger des poirreaux toutes les semaines lol. Je commence a reduire la viande car je nen ressens pas le besoin tous les jours. par contre jai encore un gros probleme avec le sucré et les gateaux industriels…cest le diable! Lol

    Répondre
    monica - 6 mai 2015
    1. HaHa! Oui y’a une grosse question d’habitudes et c’est sûr que les sucres sont terriblement addictifs !
      Tu a testé le sevrage ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 6 mai 2015
  5. Bonjour Sabrina,

    Si on veut arrêter de grossir il faut commencer par supprimer progressivement (progressivement…) le pain, le fromage, les pizzas, les sorbets, les sodas, coca…

    Surtout supprimer le pain et les céréales le matin car c’est totalement inutile et plus on mange du pain (des sandwichs, pizzas, viennoiseries, …) et plus on a faim.
    L’eau est aussi indispensable.
    En faisant cela on se sent mieux au bout de trois semaines.
    Au bout de trois mois, sans se priver mais en réduisant progressivement les quantités on commence à avoir des résultats.
    Au bout de trois ans les résultats deviennent visibles sur le tour de taille.
    Cela fait maintenant 6 ans que j’ai modifié progressivement mon mode alimentaire, sans chercher à faire un régime particulier et les résultats sont plus qu’excellent.
    Il faut soit manger pour vivre, soit vivre pour manger pour le plaisir. C’est un choix, mais il faut savoir ce qu’on veut.
    Comme vous l’écrivez : à chacun sa route, son parcours personnel.

    L’industrie agroalimentaire et pharmaceutique dépense des sommes colossales pour répandre sa propagande mensongère et nous faire avaler n’importe quoi.

    Répondre
    Alain - 5 mai 2015