Faut-il vraiment se doucher tous les jours ?

Sujet hautement tabou tant le dogme de la douche quotidienne semble instauré depuis des décennies : le clan des “laveurs au gant” fera-t-il un jour son coming out ?

Prendre une douche

Un billet d’humeur qui mouille… ou pas ! Mais qui, promis, ne placera personne en odeur de sainteté.

Chers lecteurs l’heure est grave. Oui, grave, car la France est aujourd’hui divisée.

Depuis des décennies un dogme s’est lentement instauré : une sorte de loi implicite qui voudrait que l’on soit “sale” si l’on ne prend pas chaque jour une douche en bonne et due forme.

Ostracisés, honteux, pointés du doigt, les Français qui ne prennent pas de douche quotidienne mais préfèrent alterner avec une toilette au gant prennent aujourd’hui leur revanche.

Après des années de pratique secrète, après des années à exfiltrer l’objet du délit de la salle de bain, le coeur battant, à l’arrivée d’invités… L’heure du coming out a sonné.

Après des années de pratique secrète, après des années à exfiltrer l’objet du délit de la salle de bain, le coeur battant, à l’arrivée d’invités… L’heure du coming out a sonné.

Gant toilette

Enfin, il est reconnu qu’alterner douche et gant est finalement une très bonne idée, que cela permet même de préserver les capacités de sa peau à bien se protéger des agressions extérieures. Et en plus… C’est écologique !

L’idée commence à doucement faire son chemin et l’on voit fleurir ça et là des articles, des témoignages.

Je vous recommande d’ailleurs ces sympathiques articles  sur le sujet :

Doit-on se laver tous les jours ? dossier complet sur Passeport Santé

Le gant de toilette, le nouveau sujet de conversation en Flandre du Vif en Belgique

Si vous faites partie des amateurs de gant de toilette, sachez toutefois que pour conserver les bénéfices de cette pratique sans en affronter les désavantages, il faut à tout prix :

  1. alterner entre deux à trois gants différents
  2. parfaitement les rincer/nettoyer/sécher après chaque usage
  3. les laver très très régulièrement en machine à 60 voire 90 degrés

 

Alors, seriez-vous prêt à faire votre coming out en société ?

 


Pour aller plus loin… Ma sélection de livres :

             

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (11)

  1. Ou alors seulement la douche froide (et relativement brève du coup) et sans savon (moins on perturbe notre microbiote, mieux il s’équilibre), juste pour l’effet thérapeutique ‘booster d’immunité’… Je ne me lave plus les cheveux, non plus…

    Bravo Sabrina !

    Répondre
    Gréaux-Bellenfant - 25 janvier 2018
  2. Je suis d’accord avec VIB, la toilette quotidienne n’est pas indispensable dans l’organisation et l’auto-régulation naturelle du corps, mais elle est rendue nécessaire pour la plupart par le mode de vie « moderne ».
    Je témoigne en connaissance de cause puisque gant de toilette et gel douche me sont inconnus et que pourtant ma douce moitié ne s’est pas encore sauvée en hurlant de dégoût.
    Il faut dire que j’ai un secret. J’utilise un truc incroyable : l’eau et mes mains, ainsi qu’un savon de qualité si nécessaire (ou envie).
    Petit rappel qui va en étonner plus d’un : le corps dont le terrain est parfaitement sain ne produit aucune odeur nauséabonde, y compris pour ses rejets (excréments, urine, transpiration). Ce qui sent mauvais, ce sont les toxines qui sont évacuées. Donc, pas de toxines ingérées (ou fabriquées), pas d’odeur.
    Moi non plus je n’aurais jamais cru cela sur parole 10 ans plus tôt, avant certains choix, mais je constate simplement, et je dois dire qu’au final c’est tellement logique, en plus d’être agréable pour soi comme pour l’entourage !
    La toilette dont a besoin le corps est simplement celle qui consiste à “balayer” en douceur ce qu’il évacue dans ses cycles d’auto-régénération, pour l’aider, jamais il ne réclamera un quelconque cosmétique ou une action mécanique violente, avec les effets déséquilibrants indésirables qu’on n’évoquera pas ici.
    Mais il faut avouer d’une part que les pubs à la télé sont bien faites (autant que leurs protagonistes) et d’autre part qu’il est plus facile de masquer que de corriger (ce qui pourra s’appliquer à bien d’autres aspects de notre vie…).
    Bien sûr, à certaines occasions, une toilette “renforcée” et complétée par un produit nettoyant et odorant (que chacun choisira selon ses convictions) peut être nécessaire selon son activité ou certaines conditions extérieures rencontrées, et même quotidienne pour ceux qui y sont exposés par nécessité.
    Pour le reste, si on évite la précipitation et la course (rarement justifiées), qu’on s’oxygène régulièrement et qu’on prend soin de son intérieur, et que l’on n’ingère pas (trop) de substances génératrices en plus de digestion difficile d’odeurs (tout produit animal, laitier, fermenté, ou alcoolisé, ainsi que plats industriels et médicaments), tout se passe bien.
    Je sais que tout devient sensible, surtout quand on parle de cette bouffe devenue compensatrice, donc pas de vague, cela n’engage que moi qui le constate systématiquement en quelques heures dès que la vie sociale que je veux continuer à avoir m’amène à une consommation non raisonnable, ce que le corps sait parfaitement gérer, mais avec odeurs du coup !

    Répondre
    Fabien - 25 janvier 2018
    1. J’approuve à 100%, le corps fonctionne très bien tout seul avec un vague coup de pouce de la part de son propriétaire, cette manie de nous faire croire que le corps humain est forcément sale, qu’il faut le laver m’énerve particulièrement.

      Répondre
      Vib - 26 janvier 2018
    2. Tout à fait d’accord ! Le mieux reste sans doute d’être simplement attentif à son corps et à ses réactions afin d’adapter la toilette, légère ou plus importante, aux besoins ici ça va de rien à douche en passant par le gant, avec ou sans savon selon… Mais l’idée est bien d’utiliser le moins “d’intrans” possible (la permaculture adaptée à la vie quotidienne).
      Merci Sabrina de briser ce tabou !

      Répondre
      Delphine L. - 27 janvier 2018
      1. Ha ha avec plaisir Delphine, j’ai surtout essayé de manière sympathique car la gravité des gens à ce propos me fait tant rire !

        Répondre
        Sabrina Debusquat - 29 janvier 2018
  3. Il n’y a pas non plus besoin de se nettoyer au gant tous les jours, il faut arrêter cette manie de vouloir se désinfecter constamment …

    Répondre
    Vib - 24 janvier 2018
    1. Comment faites-vous, vous, alors ? Je ne suis pas une maniaque du décapage personnellement mais chez la plupart d’entre nous si il n’y a pas au moins une toilette par jour ça commence à sentir…

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 24 janvier 2018
      1. Sans une toilette par jour vous trouvez qu’il y a des odeurs O_o je pense qu’il faudrait se réhabituer à l’odeur naturelle du corps humain et perdre l’habitude des savons hyper parfumés, à moins d’avoir fait du sport, donc transpiré, je ne prends pas de douche tous les jours … et c’est tout.
        C’est hyper agressif pour la peau et surtout les muqueuses de laver tous les jours, même au gant.

        Répondre
        Vib - 26 janvier 2018
        1. Je suis justement au naturel depuis très longtmeps, je n’ai jamais adoptée des parfums ou autres odeurs chimiques irritantes et pourtant, oui, avec uniquement un lavage à l’eau je trouve que l’on sent assez rapidement l’odeur de transpiration qui macère. Je ne suis absolument pas pour le décapage et très au fait de l’équilibre de la peau, mon alimentation et mon mode de vie seraient considérés par beaucoup comme “exemplaires” et pourtant c’est ce que je constate. Envisagez-vous que d’autres puissent penser à ce sujet différemment de vous sans qu’ils aient pour autant tort ? (nous vivons tous des choses différentes et donc avosn des points de vue différents).

          Répondre
          Sabrina Debusquat - 26 janvier 2018
          1. A quel moment est-ce que j’ai dis que tout le monde doit faire comme ça et c’est tout ? Pour plein de gens l’odeur basique journalière (sans transpiration je précise encore) ne sent rien de plus qu’un humain. Je ne parle absolument pas du cas par cas où la physiologie de chacun est différente, je parle d’un problème de société, de la façon dont le corps humain est vu => sale, essayez donc de faire un micro trottoir en disant que vous ne vous lavez pas tous les jours, vous aurez les mêmes réactions que si vous parlez de menstruations, des bah, berk et compagnie. On nous martèle (pas mal par la publicité…) qu’il faut se laver, laver, laver, sentir frais etc.
            Donc oui je persiste, nous sommes conditionnés à penser qu’il faut se laver, récurer, ne pas avoir la moindre mini odeur humaine qui ne sente pas les fleurs.

            Autre point auquel peu de gens pensent, les vêtements, le synthétique donne souvent ce côté transpiration qui macère.

            Vib - 26 janvier 2018
          2. Bon eh bien alors puisque nous sommes d’accords arrêtons de nous engueuler 🙂

            Veuillez excuser mes propos s’ils vous ont offensé mais je semblais déceler derrière votre ton une pointe de “je détiens la vérité, la voici” et j’avoue ne pas aimer que l’on ferme le débat comme cela. Et pour information je ne porte aucun vêtement en synthétique donc ce n’est pas cela non plus dans mon cas et j’ajoute que je supporte très bien une “petite odeur humaine” mais que les cas dont je vous parle ne rélèvent pas de cela.

            Sabrina Debusquat - 26 janvier 2018