[Test] Le lait corps Bio Secure


FacebookTwitterMore...   

Depuis trois ans déjà il n’y a qu’un seul hydratant pour le corps qui trône dans ma salle de bain : le lait corps de la marque Bio Secure

Lait corps bio

Un lait effet non gras, économique, bio malgré quelques composants pas parfaits…

Sa composition : eau, huiles esterifiées (qui permettent d’obtenir une texture légère mais sont moins nourrissantes que des huiles végétales), aloe vera (calmant, apaisant conservateur d’hydratation), glycérine (hydratante), agents émollients, beurre de karité, alcool, parfum, conservateurs naturels, huile de tournesol.

Les moins du lait corps Bio Secure :

– Contient en second et troisième ingrédient de l’isopropyl palmitate et du capric triglyceride, des huiles esterifiées obtenue par transformation chimique d’une huile végétale. Ce ne sont donc pas “d’authentiques produit de la nature” puisque modifiés, auxquels on a enlevé un acide gras. Ces huiles estérifiées n’ont pas autant de propriétés qu’une huile végétale sans être pour autant nocives pour la santé doncà vous de juger.

– A absolument appliquer sur peau humide sinon trop gras et difficile à étaler.

Flacon difficile à vider entièrement (à la fin il faut aller chercher dans le fond ce que la pompe ne pompe plus) (problème réglé avec le nouveau flacon)

Les plus du lait corps Bio Secure :

– Très bon rapport quantité/ prix : dure 6 mois en utilisation quotidienne sur tout le corps

– Payé 9 euros en parapharmacie pas chère pour 730 ml

– Touché non gras si appliquée en sortie de douche sur peau humide (sinon est un peu grasse forcément)

– Labelisé Cosmebio

– Peut aussi servir d’hydratant visage 🙂

– Sans paraben, aluminium, phenoxyethanol

– Non testé sur les animaux

– Format économique (730 ml mais existe en 400 ml)

– Bonne odeur plutôt neutre

– Fait une peau toute douce, hydrate vraiment en profondeur et pour longtemps (si je l’oublie une fois sur deux je reste hydratée et n’ai pas les jambes sèches)

Conclusion : Un très bon lait pour le corps, surtout en rapport quantité/prix mais qui contient un ingrédient controversé.

Une soixantaine d’autres avis sur Beaute Test.

Et vous, vous avez un hydratant corps chouchou ?

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (22)

  1. auriez-vous un truc miracle contre les poils incarnés (huile essentielle ou autre), je gomme et hydrate ultra consciencieusement mais rien n’y fait. Merci

    Répondre
    mathilde - 20 novembre 2016
    1. Bonjour Mathilde, j’en fais un peu également (autour des genoux à cause de l’épilation à l’épilateur et de poils assez fins) et personnellement je n’utilise aucun produit mais je procède à un gommage doux et régulier avec un luffa. Le poil incarné c’est un poil fin qui n’arrive pas à percer la peau donc affiner cette peau en la gommant est une solution mécanique efficace.

      Toutefois, il existe un actif que j’utilise pour les imperfections qui apparemment fait son petit effet sur les poils incarnés : l’acide salicylique. Tu peux t’en procurer un flacon pour quelques euros et l’intégrer à une crème que tu applique sur les zones concernées. Aroma Zone a également une recette : soin anti poils incarnés lavande et camomille si ça t’intéresse.
      Bises.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 21 novembre 2016
      1. merci beaucoup, je vais tenter ça.

        Répondre
        mathilde - 21 novembre 2016
  2. […] Lait corps bio « Bio Secure » (9euros les 500ml en parapharmacie Lafayette), à appliquer de préférence en sortie de douche car crème un peu grasse. Fait la peau merveilleusement souple et douce et compo très saine. Dure 6 mois en application quotidienne généreuse. (Test complet : Le lait corps Bio Secure) […]

  3. Mes jambes criant au secours depuis des mois et la peau de mon dos tiraillant depuis autant de temps, j’étais à la recherche d’un lait pour le corps. Mais les quelques produits repérés (ayant une composition naturelle digne de ce nom) coûtaient vraiment trop cher pour une utilisation quotidienne.
    Du coup, je me suis souvenue de cet article et je me suis lancée. Bon, en Belgique, il m’aura coûté 20 € (ce qui n’est rien comparé aux autres laits hydratants), mais quelle joie!!!! =D
    Ici, je viens de relire ton commentaire sur l’Isopropyl Palmitate, certes ce n’est pas top, mais mes jambes et mon dos sont enfin soulagés, donc en attendant de peut-être trouver mieux un jour, MERCI!!!! =D

    Répondre
    Laura - 23 avril 2016
    1. Eh bien je suis très heureuse d’avoir pu t’apporter ça 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 25 avril 2016
  4. je viens de l”essayer puisque je vais à la piscine! GENIAL!

    Répondre
    louise coquin - 19 avril 2016
    1. Eh bien contente qu’il vous plaise ! 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 19 avril 2016
  5. […] Maintenant avec mon savons bio surgras et saponifié à froid à la place du gel douche et mon lait corps hydratant bio et un gommage au luffa naturel ma peau est lisse, belle, j’ai beaucoup moins de poils […]

  6. Je viens de le tester et j’ai adoré ! Par contre ça m’emmerde un peu de lire qu’en fait il y a un mauvais truc dans sa composition 🙁

    Répondre
    L'Art Du blabla - 7 septembre 2013
    1. Ben pareil, il est super, pas cher, grosse contenance et sans la plupart des cochonnerie mais, en bon rapport qualité/prix je n’ai pas encore trouvé mieux …Je vais essayer de me renseigner un peu plus sur cet esther pour savoir à quel point il peut être “nocif” ou si c’est juste que c’est pas très “bio”.

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 8 septembre 2013
      1. tu me tiendras au courant please ?

        Répondre
        L'Art Du blabla - 8 septembre 2013
        1. Voui, avec plaisir, et je le mettrais ici 🙂

          Répondre
          Sabrina Chauchard - 8 septembre 2013
        2. Alors, alors …. plusieurs infos :
          L’isopropyl palmitate serait donc une huile issue de l’huile de palme et raffinée, qui pourrait être comédogène.

          Manipulée pure elle ne serait qu’irritante pour la peau (mais ce n’est pas la même chose intégrée dans une formule)

          Le site de référence Le Flacon nous dit : “le Palmitate d’Isopropyle est un ester d’acides gras. A priori, celui que l’on utilise dans les cosmétiques est produit de synthèse obtenu à partir des acides gras de l’huile de palme et de l’alcool isopropylique (ou isopropanol). Cependant, comme la réaction mise en jeu est une esterification – une réaction dite “douce” – cet ingrédient est généralement plutôt bien considéré, y compris dans les produit “naturels” ou “bio”. Par contre, il peut être irritant à haute dose.”

          Ce serait également une alternative aux silicones (souvent utilisés pour leur propriétés de “glisse” facile)

          Effectivement, ce serait grâce à cet ingrédient que l’on adore tant ce lait pour le corps : l’isopropyl palmitate permet d’obtenir une pénétration facile et rend la peau toute douce

          Mais pour Rita de La vérité sur les cosmétiques : ” Isopropyl Palmitate
          Si on étudie les composants habituellement présents sur le marché, on s’aperçoit que le palmitate d’isopropyle est une huile estérifiée qui est en partie un dérivé pétrochimique et a été estérifiée avec une huile de graine de palmiste. Théoriquement ce composant pourrait également être constitué différemment chimiquement mais cela n’est pas identifiable pour le consommateur. Est-ce que cette huile, – dont il n’est pas exclu qu’elle contienne une partie de dérivé pétrochimique -, devrait pouvoir se retrouver dans les produits de cosmétique naturelle et Bio ? A mon avis, non. Ce composant n’est d’ailleurs habituellement pas utilisé en cosmétique naturelle et Bio. Cela fait un moment que je regarde de près des produits de fabricants français de cosmétique naturelle et Bio. Jusqu’à présent aucun des produits ne contenait du palmitate d’isopropyle. Le cahier des charges « cosmétique naturel contrôlé » du BDIH n’a d’ailleurs jamais autorisé et n’autorise toujours pas l’usage du palmitate d’isopropyle.” (http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen_009_fr.php)

          Conclusion: je ne sais pas trop quoi en penser puisque dans sa version non bio et utilisé en labos/chimie, ce produit est quand même irritant et à manipuler avec précaution alors pourquoi soudainement dans une crème il deviendrait inoffensif… n’étant pas chimiste, j’atteins mes limites … Par ailleurs, pleins de cosméteuses home made l’utilise et ça n’a pas l’air de leur poser de problème ou d’être irritant …dans les listes de produits toxiques en cosmétique, l’isopropyl palmitate n’apparaît jamais, je pense donc que c’est un produit plutôt sain mais pas THE produit au top non plus, je pense donc qu’on peut continuer 🙂

          Répondre
          Sabrina Chauchard - 9 septembre 2013
          1. Merci beaucoup pour ta petite enquete, ca me fait bien plaisir 🙂
            J’espere juste qu’on nous baratine pas et que cette substance soit capable de contribuer aux cancers ou autres cochonneries

            L'Art Du blabla - 9 septembre 2013
          2. Tout pareil !

            Sabrina Chauchard - 9 septembre 2013
          3. J’en parlerais à ma dermato la prochaine fois que je la vois en novembre, je te dirais 😉

            L'Art Du blabla - 9 septembre 2013
          4. Oh super, cool 🙂

            Sabrina Chauchard - 9 septembre 2013
          5. 😉 En marque bio sinon, je suis adepte de Sanoflore 😉

            L'Art Du blabla - 10 septembre 2013
          6. Genre celui ci ?

            Sabrina Chauchard - 10 septembre 2013
          7. Ah oui! Je l’ai utilisée aussi à un moment mais je la trouvais trop chère en rapport quantité/prix, même si elle est très efficace et a une odeur sublime 🙂

            Sabrina Chauchard - 21 septembre 2013