Textile : le pas cher coûte cher, changez votre routine !

Il y a quelques années j’ai décidé que j’en avais marre d’acheter des sacs à 30 € qui se défraîchissent au bout de six mois, des chaussures à 60 € qui ne passent pas l’hiver et des pulls qui boulochent au troisième lavage.

Dépôt vente

Alors j’ai découvert un circuit parallèle aux boutiques populaires et j’y trouve des merveilles !

Un cachemire Prada fabriqué en Italie à 20 €, une robe 100 % soie Comptoir des Cotonniers comme neuve à 30 € et qui en vaut 200 neuve… je vous en passe car plus de la moitié de ma garde robe est composée d’achats dépôt-vente.

Le dépôt-vente ou encore des sites comme Videdressing.com sont une caverne d’Ali Baba pour celles qui aiment les tissus de qualité mais qui refusent de payer des sommes affolantes qui iront droit dans les poches des actionnaires de ces grandes marques 🙂

Cela ne prend pas plus de temps que de fouiller dans les rayons gigantesques d’un H&M et pour le même prix vous ne polluez pas, n’encouragez pas le travail des enfants dans le tiers-monde et vous vous offrez une pièce que vous garderez très longtemps.

Le “pas cher” ça coûte cher :

Les marques de luxe le disent elles-mêmes. Les marques bas et moyen de gamme ont tellement gonflées leurs marges ces dernières années (et le prix de leurs produits pourtant tout aussi merdiques) que le luxe a du lui aussi augmenter ses prix pour toujours rester significativement “au dessus” (le prix mental ça compte^^).

Par pitié arrêtez de vous faire prendre pour des connes (et de détruire la planète au passage) !

Vous le voyez bien que ces putains de ceintures Zara, H&M, Pimkie, Jenifer et j’en passe ne vous durent pas.
Vous voyez bien que vous transpirez comme des bœufs en hiver dans ces textiles bas de gamme en polyester.
Vous avez remarqué que les coupes ne sont pas top-top parfois et que le tissu tient rarement une année de lavage.
Vous ne tiquez pas quand il faut racheter des paires de chaussures tous les 6 mois (et qu’en plus entre temps ces mêmes chaussures vous ont tué les pieds) ?

Alors pourquoi continuez-vous ?

Vous le savez pourtant que derrière ces textiles à bas prix vous tuez une partie de nos emplois européens, que vous encouragez l’Asie à produire toujours plus, au plus bas coup et avec de la main d’oeuvre de plus en plus jeune dans des conditions de travail atroces.
Vous le savez pourtant que ces textiles sont traités avec des procédés chimiques ne répondant pas toujours strictement aux critères européens de santé.
Vous le savez pourtant que “le pas cher coûte cher”.

Oui, cela paraît con à dire mais à un moment il faut arrêter cette folie. Oui le “pas cher” coûte cher, non ce n’est pas une phrase de mémé dite à la volée.

Alors certes il peut y avoir une question de temps et d’argent, c’est plus facile de rentrer dans le premier “grand magasin” venu, ne pas réfléchir, prendre sa taille et à la caisse !
Mais un jour, prenez le temps de taper sur un moteur de recherche “dépôt-vente/friperie + le nom de votre ville” et vous passez y faire un tour !

A ce sujet une série de reportages viennent de faire le buzz en Norvège. Une chaîne a envoyé 3 blogueurs modes qui consomment beaucoup de vêtements moyen de gamme travailler dans l’industrie textile au Cambodge. C’est ce qui s’appelle se faire remettre les pieds sur Terre :

Faites le calcul :

– 10 t-shirts à 10 € par an
– 3 pantalons à 25 €
– 2 jupes à 15 €

Le tout que vous ne porterez pas plus d’un an et demi deux ans, cela fait 170 € jetés à la poubelle ! Pour le même prix vous pouvez vous dégoter des habits de seconde main souvent à peine portés par des modeuses versatiles, que vous allez payer jusqu’à 300% moins cher (oui, le luxe se dévalue vite) et que vous pourrez garder des années !

Résultat : une garde robe souvent allégée, composée de bons basiques solides et que l’on a plaisir à porter. Le tout mélangé d’autres pièces neuves parce que parfois l’on ne peut pas tout trouver en dépôt-vente 🙂

Voilà, vous en faites ce que vous voulez mais moi quand j’achète moyen de gamme j’achète en priorité du fabriqué en France et ensuite du fabriqué en Europe et j’essaie de trouver des marques pas forcément grand public. Il faut un juste milieu, si vous ne trouvez pas votre bonheur en dépôt vente (où les pièces sont très souvent à la mode), vous achetez un neuf mais faites attention au pays de fabrication, et là vous avez une garde-robe qui ne vous pose pas de problème de conscience.Robe occasionVoyez cette robe Sinéquanone de très belle qualité payée 20 euros et comme neuve :

 

Il y a aussi les sites de vide dressing comme VideDressing.com où vous pouvez dénicher de vraies merveilles comme cette robe en soie Comptoir des Cotonniers, achetées 30 € et qui en valait neuve 200 🙂

Robe comptoir des cotonniers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le conseil est valable pour les meubles, la déco, les sacs de voyage et j’en passe. J’ai récemment acheté pour 50 € sur Le Bon Coin une bibliothèque qui m’en aurait certainement valu le triple en neuf et tout mon salon vient de la trocante ou récup’ 🙂

Et vous, vous achetez souvent des habits en dépôt-vente ?
Vous faites attention à ne pas encourager de mauvaises pratiques par vos achats ?

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (47)

  1. […] – Aller jeter un coup d’œil dans les friperies et les dégriff’. Grâce aux friperies j’ai des vêtements de marque ou de créateurs comme neufs : surtout l’hiver pour les grosses pièces, un manteau Sud Express à 30 euros, un pull Comptoir des Cotonniers pour 10 euros, ou une ceinture Levi’s à 1 euro o_O ! (cf. “Textile : le pas cher coûte cher, changez votre routine !“) […]

  2. Superbe article ! Comme toi j’essaie de faire attention à ce que je consomme pour la planète mais bizarrement je n’y avais jamais pensé au niveau vêtements. J’allais toujours dans les grandes marques pas chères, enfin seulement h&m parce que les autres c’est vraiment du caca (bon h&m aussi peut-être). Bref je mange biologique et local au possible quand je le peux mais la consommation niveau vêtements n’est pas génial. Je vais plus penser aux secondes mains maintenant ! Merci pour tes partages !

    Répondre
    Sara - 21 juillet 2017
    1. Avec plaisir Sara (et oui, H&M ne valent pas mieux que les autres). L’esprit c’est surtout d’arrêter d’acheter de la basse qualité alors que ça ramène de l’argent à des entreprises peu vertueuses, que cela participe à exploiter le Tiers Monde et qu’au final toi tu peux même pas le porter dix fois sans que ça bouloche ou se découse… Bref ça n’a aucun sens quoi.

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 23 juillet 2017
  3. […] – Aller jeter un coup d’œil dans les friperies et les dégriff’. Grâce aux friperies j’ai des vêtements de marque ou de créateurs comme neufs : surtout l’hiver pour les grosses pièces, un manteau Sud Express à 30 euros, un pull Comptoir des Cotonniers pour 10 euros, ou une ceinture Levi’s à 1 euro o_O ! (cf. “Textile : le pas cher coûte cher, changez votre routine !“) […]

  4. En fait, je suis d’accord, il n’y a pour l’instant pas assez d’alternatives, notamment des magasins “physiques”, à côté des boutiques classiques, où l’on pourrait trouver de la mode éthique. Il faut s’y intéresser, faire un effort, pour y accéder. Concernant les marques, il y a celles qui sont parfaitement en phase avec leur discours éthique. Il y a celles qui essaient, tant bien que mal. Et puis il y a les autres, qui auraient les moyens de changer mais qui ne font que du greenwashing, sans modifier leur démarche (sortir moins de collections par exemple). Au niveau des marges, ça dépend vraiment. C’est souvent difficile à savoir, car il faudrait avoir le salaire de l’ouvrier, le coût des matières premières… Certaines marques le communiquent, mais c’est rare. Je vais bientôt commencer à publier des interviews de créateurs, et ce sera une de mes questions évidemment.

    Répondre
    Manon - 2 novembre 2015
    1. Super, oui ce serait très intéressant de savoir sir une Robe Ekyog ne peut vraiment pas être vendue à 80/90 euros plutôt que 170…
      Enfin bon c’est déjà bien que par rapport à il y a cinq ans ne serait-ce que quelques marques existent mais on croirait que cela doit être réservé aux riches…dommage 🙁

      Répondre
      Ca Se Saurait - 2 novembre 2015
  5. Aaaah ça fait du bien de lire un article qui bouscule nos idées en allant droit au but ! On est sur la même longueur d’onde, j’ai même créé un blog sur la mode durable et les marques “responsables” (www.happynewgreen.com) car comme tu dis, il est souvent plus facile d’entrer dans le premier magasin venu car on n’a pas les clés pour savoir où consommer de manière éthique. Il y a encore beaucoup à faire mais ça commence à bouger!

    Répondre
    Manon - 2 novembre 2015
    1. Merci Manon !
      Super ton blog pour trouver des idées 🙂
      Je trouve quand même que les marques “éthiques” sont encore assez coûteuses, as-tu des conseils à ce propos ? Ma principale action étant pour ma part d’acheter de la seconde main.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 2 novembre 2015
      1. Merci pour ta réponse ! C’est sûr que c’est souvent pas donné, et la seconde main c’est un très bon moyen écolo de trouver des pièces de très bonne qualité pour pas cher. J’ai publié un article sur le sujet si ça t’intéresse : http://www.happynewgreen.com/comment-se-constituer-une-garde-robe-ethique-et-pas-chere/
        Bises !

        Répondre
        Manon - 2 novembre 2015
        1. Oui merci je viens de parcourir quelques-uns de tes articles dont celui-ci et finalement c’est assez déprimant dans l sens où nous n’avons pas pour l’heure beaucoup d’alternative, de choix. je trouve normal de payer le juste prix pour un vêtement mais je pense quand même que certaines marques surfent sur cette mode du “green” et se font de belles marges sur notre dos et ça ça m’embêtes, qu’en penses-tu ?

          Répondre
          Ca Se Saurait - 2 novembre 2015
  6. […] Marre des t-shirts qui boulochent au bout de trois lavages, des chaussures qui ne durent qu’un hiver et des ceintures qui perdent leur revêtement quand on les serre. Vive les intemporels de qualité, neufs ou de seconde main  qui me durent des années pour un coût de revient bien inférieur (sas compter le gain de temps en shopping). J’en parle dans “Textile : le pas cher coûte cher, changez votre routine !” […]

  7. On peut aussi se mettre à la couture ! C’est à la mode et on fait des fringues uniques, avec des tissus de belle qualité, taillées sur-mesure et le temps qu’on y a passé fait qu’on est à la fois fière de les porter, soigneux de les laver et qu’on n’a absolument pas envie de les donner !!! Autrement dit c’est valorisant à ses propres yeux et aux yeux des autres, économique, écologique et …. on est certain au moins qu’on n’a pas fait bosser des enfants ou des pauvres salariés sur-exploités.

    En plus, la couture, le tricot, le crochet, ça détend ! Donc c’est aussi bon pour le moral et la santé !

    On s’y met ?

    Répondre
    Marie - 28 mai 2015
    1. Oui bien sûr ! Personnellement je manque cruellement de temps pour cela, je voulais m’y mettre il y a deux ans et acheter une machine pour faire mes jupes vu que je ne porte que ça mais je n’ai pas eu le temps de prendre des cours mais je le ferais dès que j’aurais une stabilité ça c’est sûr, ça m’a toujours trotté en tête ! D’ailleurs il y a des cours où vous pouvez venir avec juste un projet de manteau, de robe et une couturière vous aide pour 40/60 e à le réaliser, super non? Vous achetez un tissu qui durera toute la vie ou presque et vous vous faites un bel intemporel sur mesure, le top quoi !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 28 mai 2015
  8. Super article qui est contre courant des magasines:) Bravo!!

    Répondre
    veronique - 22 mars 2015
    1. Merci Véronique, c’est tout l’esprit ici 🙂

      (en revanche j’ai supprimé votre lien vers votre site sur le commentaire que vous venez de poser sur l’autre article, pas de pub ici, merci!)

      Répondre
      casesaurait - 22 mars 2015
  9. Hélas, tout le monde ne vit pas en ville ou à moins de 80km d’un dépot-vente.

    Mais j’ai regardé le site que tu donne (tu le site 2x. C’est un article sponsorisé, sérieux????) parce que j’ai besoin d’un jean’s. Et là, j’hallucine! même si je le fabriquais moi même en ayant fait poussé du coton dans mon jardin ça me coûterait moins cher!! 230€ le jean’s d’occasion (prix d’achat neuf 990€ pour UN jean’s). Je ne sais pas ou se trouvent les fringues à 30€. Probablement pas sur ce site en tous cas. (en plus, la taille 46, y a pas.)

    Répondre
    Laetitia - 16 mars 2015
    1. Salut Laetitia, non, non j’y tiens et ceux qui lisent ce blog depuis deux ans le savent je refuse tout aspect commercial (si tu savais toutes les propositions que je reçois chaque jour crois -moi je suis totalement imperméable à tout ça et je ne présente sur le blog par exemple que des produits que j’ai eu personnellement l’idée de m’acheter sinon je refuse.)
      Sur tout site de vide dressing il y a des vêtements de luxe (donc parfois très chers) et des vêtements à 2 €, il suffit de changer les critères de prix, de gammes et de taille si tu veux trouver ce qui te convient 🙂
      Je parle de Vide Dressing car c’est le seul sur lequel j’ai acheté et que je trouve qu’il offre de très belles occasions c’est tout 🙂

  10. Ton article m’a tellement donné envie ahah ! J’avais déjà prévu de refaire complètement ma garde robe d’ici quelques mois, et justement j’avais pour idée d’aller dans les grands magasins que tu as cité même si j’ai un peu de mal à trouver quelque chose qui me plaît et qui me va…
    Du coup je change de plan et je vais plutôt fouiller les sites internet de dépôt-vente, merci 🙂

    Répondre
    Noémie - 6 mars 2015
    1. Super 🙂
      J’adore voir des commentaires aussi spontanés ça me permets de voir pourquoi je fais tout ça 🙂
      Heureuse !!!!

      1. Alors wow, j’ai regardé pas mal de sites de vêtements fabriqués en Europe, les prix sont hallucinants ! Ça me freine un peu malheureusement, c’est dommage quand même

        Répondre
        Noémie - 9 mars 2015
        1. Hé bien on est tellement habitué à payer pas cher que l’on ne sait plus le vrai prix d’un vêtement (et effectivement les marques abusent aussi) mais un bon vêtement que tu gardes des années forcément ça se paie. Tout l’équilibre aujourd’hui est de découvrir des marques honnêtes qui font du solide, beau et fabriqué en Europe dans de bonnes conditions…tu peux aussi pour commencer ne prendre que les gammes made in Europe des grands magasins en regardant les étiquettes, ça existe aussi.
          Sinon les dépôt-vente encore à aller farfouiller 🙂

  11. Salut, Sabrina. Salut, les commenteuses.
    Encore un petit sujet revigorant !!!
    Mes dépôts-vente s’appellent Emmaus. Surtout depuis que le destin m’a choisi une adresse à quelques mètres d’une de leurs boutiques.
    On y trouve toutes les gammes de qualité imaginables. On peut donc être exigeante et chercher le truc impec.
    Les chaussures je les achète neuves à 60 € (comme tu dis). Pas envie de travailler plus pour m’offrir de super chaussures made in France. Dans les dépôts-vente, les plates sont trop rares et je ne porte pas du tout de talons.
    Mais, je fais attention à bien choisir et ne pas “me tuer les pieds”, comme tu dis et . Et je les fais réparer, donc durer. Chez les cordonniers parisiens, certaines réparations sont impossibles. Mais j’en mets toujours une paire à réparer dans ma valise lorsque je voyage et, ailleurs, je dégotte souvent des cordonniers comme autrefois qui font le travail, quel qu’il soit.
    Dans les dépôts-vente, je ne suis pas du tout patiente pour trouver ce qui me plaît et qui soit en plus à ma taille. (Chez Emmaus, il y a le même souci, mais j’y trouve une ambiance amusante et là, j’accepte mieux la fastidieuse recherche de la perle à ma taille.)
    Pour les sous-vêts, par contre, c’est les slips sur internet dans quelques sites ‘coton bio’, mais zut :
    1 – quelqu’un ici en connaît un que les vende à moins de 15 €/pièce ?
    2 – pourquoi les marchands de textile éthique n’aiment pas les soutifs à armatures ? Moi, je n’ai rien contre. Et du coup, pas de soutif éthique pour moi.

    A bientôt

    Répondre
    TitiParisienne - 5 mars 2015
    1. Oui revigorant, ça part souvent en débat ici ! :-p
      Les sous-vêtements pareil je trouve ça galère, j’achète Lejaby mais bon maintenant c’est fini (et en magasin dégriffé) 🙁 et sous-vêtements bio jamais acheté encore (j’ai encore de bons basiques solides donc je n’ai pas renouvelé ^^ mais c’est vrai que sans armature je ne prend pas non plus.
      Oui en dépôt-vent maintenant que tu le dis il y a beaucoup de talons !
      Pour le cordonnier j’ai de bonnes adresses effectivement à Toulouse et je suis sûre qu’il y en a de bons par chez toi, il y en a toujours un par ville 🙂
      Enfin pour Emmaüs je leur donne beaucoup mais je n’ai jamais osé m’y pointer pour chercher des fringues avec mon sac à je ne sais combien à la main ça me gêne…

      1. En tout cas, j’aime bien débattre ici. Les personnes qui utilisent l’expression “juste milieu” me font toujours sentir à l’aise. Si, en plus, elles le recherchent, le pratiquent, etc… alors je me sens chez moi.

        Et dans l’ordre et par sujet :
        Les sous-vêts
        – Jusqu’à la transformation de Lejaby en coopérative, je ne me sentais pas concernée pour deux raisons. Les marques qui nous polluent visuellement avec de l’anatomie féminine, photoshopée ou non, pour vendre, c’est non ! Ma vision de l’éthique ne le tolère pas. D’autre part, dans ces marques le coton est rare. J’accepte le synthétique dans les soutifs (au moins 20 ans que je n’en ai pas vu en coton qui me conviennent) mais pas dans les slips. Puis, de tout coeur avec ces chômeuses en sursis mais, pendant que leur coopérative made in France a existé, je n’ai pas eu à faire d’achat des sous-vêtements.
        – Le coton bio n’est pas une exigence absolue pour moi, mais dans les sites où je trouve du made in France, bio ou pas c’est + ou – 15 €/pièce. Alors, autant favoriser la filière bio.

        Les cordonniers
        – A Paris, j’en connais deux qui vont au delà du simple ressemelage minute. L’un est “de luxe”, hors de prix et dans un quartier où je n’ai jamais rien à faire. L’autre est abordable, près de chez moi (ouff, c’est vrai que, question “circuit court”, j’exagère) et je l’utilise aussi.

        Emmaüs 🙂
        – Ta gêne à t’y présenter avec ton sac “à je ne sais combien” m’a bien fait rire ! Mais c’est qu’ils vendent des pièces haut de gamme, eux aussi. Ça m’a fait penser aux bourgeoises que j’y croise parfois, (lol) venues encanailler leur porte-monnaie, tout émoustillées et pas gênées du tout. (Prière de ne ne pas y voir une quelconque comparaison, ni de moquerie autour du terme “bourgeoises”.)
        En fait, je considère que tout achat effectué chez eux est éthique à au moins deux titres : c’est de la réutilisation et ça soutient leurs actions.

        Au plaisir

        Répondre
        TitiParisienne - 6 mars 2015
        1. HaHa! ben oui quoi je suis gênée, pour moi Emmaüs c’est pas pour les gens comme moi qui vivent confortablement 🙁 Mais j’irais sans tu as raison ^^
          Pour le juste milieu c’est vraiment venu comme une évidence avec le temps, je devrais expliquer des heures de manière détaillée le chemin qui me conduit à penser comme ça mais dans ma tête et avec ma philosophie sur les raisons qui je pense font que nous sommes ici c’est très logique et parfois certains chose que l’on peut considérer comme grave ne le sont pas finalement, enfin bref, trop long à expliquer ici mais c’est ce qui m’emmène à penser “juste milieu” car le juste milieu c’est aussi ne pas s’obliger à y être, c’est juste faire comme on le sens en fonction de ce qu’on peut pour que par exemple manger bien ne tourne pas à l’obsession. Vouloir manger bien en respectant notre planète c’est génial mais quand cela tourne à l’obsession et nécessite des concessions sociales, gustatives, plaisir, que cela oblige à dépenser trop de temps ou que cela devient un vrai calcul, quelque chose de malsain qui prend la tête alors là il faut relâcher car le cancer si on ne se le fait pas par l’alimentation on se le fera par le stress. C’est mon avis. Le juste milieu c’est le corps et l’esprit.

          Merci beaucoup aussi pour ton commentaire que j’ai trouvé très enrichissant 🙂

    2. Chez http://www.lignenature.com les slips en coton biologique commencent à 7,80 Euros. Il ne sont pas faits en France, mais ils sont éthiques. Cet article m’a poussé à rechercher des sous-vêtements en coton biologique sur le net parce que les derniers sous-vêtements que j’ai acheté m’ont irrité la peau. Je ne supporte absolument pas le moudre tissus synthétique pour des slips et je dois dire que des slips 100% coton biologique sont très très rare. Ligne Nature est presque la seule boutique à en offrir que j’ai trouvée.

      Je pense que les soutiens-gorges à armatures se font rare sur les sites qui vendent du coton biologique parce que ce n’est pas très bon pour la santé.

      Répondre
      Coccinelle écolo - 6 mars 2015
      1. Oui pas mal par contre ce site est vraiment un mauvais stéréotype des vêtements bios, pas moderne, pas mode du tout, c’est dommage. Pour les armatures je pense plutôt que c’est parce que ces entreprises n’ont pas forcément l’équipement nécessaire pour fabriquer des soutiens gorges à armature, bien plus complexe à assembler et à produire.

  12. perso je suis à fond pour le second main! Que ce soit meuble ou vêtements. Leboncoin est mon meilleur ami!lol
    Même pour ma bébé j’ai à fond joué sur de l’occaz car les premiers mois les bodys et pyj sont portés une ou deux fois seulement. Ca me ferait mal de les payer 30 ou 40€ en neuf!
    j’adore les vide dressing mais jamais été en friperie. aurais tu une bonne adresse sur valence par hasard?

    Répondre
    mummymoonie - 5 mars 2015
    1. Ha ! On est beaucoup sur LeBonCoin 🙂
      A Valence non je n’ai pas trouvé de friperie 🙁

  13. Comme Coccinelle, je n’achète plus rien de neuf (à part sous vêtements coton) depuis plusieurs années car je ne supportais plus de voir de tels prix en magasin. Pas les moyens, pas intéressée par des marques specialement et avec ma petite taille, c’était de toute façon difficile de trouver ce qui me correspondais.

    Répondre
    nouillemie - 5 mars 2015
    1. Et quels sont tes bon plans en la matière ? 🙂

      1. Hummm, quand j’étais en France c’était assez varié :
        – Le site Vinted qui était bien fait et qui recèle parfois de vrais trésors (je ne sais pas s’il est aussi chouette maintenant) où je revendais et achetais du seconde main avec plaisir.
        – Le Boncoin où j’ai trouvé un super manteau bien chaud pour le canada et des chaussures grand froid de l’armée française. Les deux portés à peine deux ou trois fois donc comme neuf à des prix supers intéressants.
        – Emmaus pour divers choses et suffit de ne pas venir avec son sac à main si cela te gênes :D. Mais étant à cette époque une jeune étudiante du Nord et assez fauchée, je ne faisais pas tâche^^.
        – Les friperies moins souvent car pas ma taille.
        – Les réderies (ou “brocantes” pour le reste de la France) où j’adorais flâner. Si tu aimes la qualité tu peux simplement te dégoter de jolies moufles, bonnets en laine maison et autres 😉
        – Et Facebook ! On avait une page troc/vente pour ma ville qui était super bien faite ! C’est là où j’ai f

        Répondre
        nouillemie - 6 mars 2015
        1. Merci beaucoup 🙂 Vinted j’en ai entendu du bien.

  14. Argh ! Je suis d’accord sur le principe mais ça m’arrive quand même d’acheter des vêtements neufs et pas chers de pas très bonne qualité, genre dernière démarque des soldes…
    Mais comme tu le dis aussi, tous le monde est perfectible ^_^
    Je rajouterais juste une chose : cette réflexion vaut aussi pour les parapluies !!!
    Tous ceux qu’on achète 2€ et qui ne résistent pas au 1er coup de vent, faits par les même petits chinois et qui en plus génèrent des déchets quand on les jette… J’ai investie dans un beau parapluie qui m’a coûté environ 30€ (mais il est vraiment très beau, hein !) fabriqué en France et qui fonctionne toujours parfaitement, 10 ans après ! ^_^
    Pour le débat plus haut je suis d’accord avec toi, aller dans les extrêmes n’est jamais bon, quel que soit le sujet ! je suis plus qu’investie dans la cause animale, dans mon cas je m’occupe de chiens espagnols traumatisés et maltraités et je les remets sur pattes en tant que famille d’accueil, je lutte aussi contre les orques et dauphins enfermés dans les parcs aquatiques et pleins d’autres choses, c’est mon trucs… pour autant je ne juge pas les gens qui n’ont pas d’animaux de compagnie, ceux qui les ont achetés en animalerie malgré tout le mal que j’en pense… et ta robe est magnifique !!!
    😉

    Répondre
    Marike & Co - 5 mars 2015
    1. Salut Marike 🙂

      Oui je suis très “juste milieu” dans mon genre parce que c’est ce qui me convient le mieux après avoir expérimenté beaucoup de chose et que c’est comme ça et j’ai beaucoup de mal avec l’intolérance de ceux qui jugent cela.
      Ce n’est même pas une histoire de perfectibilité c’est tout simplement qu’il ne sert à rien de chercher à être parfait, il faut seulement être soi 🙂
      Pour le parapluie je suis tout à fait d’accord, le mien comme mes chaussures et l’ultra majorité de tout ce que j’achète est fait en France (acheté lors d’un reportage à Nice chez un revendeur de parapluies traditionnels), d’ailleurs par le biais de mon métier et des reportages que je fais j’ai la chance de pouvoir influer sur des millions de personnes et je fais régulièrement des sujets de ce type pour ouvrir l’esprit aux gens 🙂
      C’est ça aussi agir au quotidien.

  15. Ça fait des années que je ne me suis pas acheté de vêtements neufs si je compte pas les sous-vêtements et les chaussures. J’adore le seconde main pour plein de raisons, mais je dois dire que c’est beaucoup plus difficile pour mon conjoint. J’ai l’impression que c’est généralement plus difficile de trouver seconde main dans les vêtements pour homme. On est tous les deux réticents à acheter des vêtements sur internet, mais pour l’instant, c’est plutôt difficile de trouver des vêtements faits au Québec dans notre ville.

    Répondre
    Coccinelle écolo - 5 mars 2015
    1. Salut,

      Oui ben tout simplement parce que les hommes achètent et consomment beaucoup moins de vêtements que les femmes je pense ^^

  16. Merci, merci pour cet article. 100% d’accord avec toi! Mes collègues n’en reviennent pas quand je porte des vêtements en cashemire de grandes marques trouvés en dépôt vente! Le tout est de prendre son temps et de fouiller. J’éprouve mil fois plus de plaisir à faire une belle découverte (inattendue) dans une friperie qu’à rentrer dans une grande chaîne de magasin qui vend de la m….

    Répondre
    dublinecolo - 4 mars 2015
    1. Merci Dublie Ecolo 🙂

      Que penses-tu alors du débat qu’instaures Sophie dans le commentaire plus bas (ou plus haut je ne sais pas comment ça s’affiche^^) ?

      1. Pour moi, ce n’est pas une question de marque mais de qualité. Même lorsque je vais dans un dépôt-vente, je regarde la compo et la provenance. Je suis peut-être un peu moins sensible à la provenance que dans un magasin “ordinaire” – le produit est déjà là de toutes façons et en ne l’achetant pas je n’aurai pas plus d’impact sur l’étique de la marque – mais intransigeante sur la qualité. Avec l’idée que je souhaite des pièces qui durent! En bref, en n’achetant pas de vêtements en synthétique produits dans des conditions déplorables, j’ose espérer envoyer un signal à la marque et ses actionnaires. Que je l’achète ou pas dans un magasin d’occasion aura zéro impact sur l’éthique de l’entreprise mais je peux acquérir un vêtement “recyclé” de qualité.

        Répondre
        dublinecolo - 6 mars 2015
        1. Pareil 🙂

  17. Alors.
    Jai un peu de mal avec ton argument “quand vous achetez des marques de luxe vous engraissez les actionnaires”.
    Ok mais toi si tu rachètes derrière cest bien grace a une personne qui a payé le prix fort non? Donc les actionnaires senrichissent tout de même non?

    Ensuite je ne sais pas ou sont produites les fringues de marques… dans quel pays? Prada, comptoir… cest made in france?

    Je ne suus pas du tout pour lachat de marques de luxe ou de leur recuperation… car au final cest ptete de la bonne qualité mais cest enrichir quelques personnes qui sen mettent plein les poches et conserver cet esprit de… superiorité…d’élite… “moi mes fringues valent mieux que les tiennes” etc tu vois?
    Pourquoi ne pas se contenter de vetements ethiques ou la remuneration et le prix de vente soient justes des deux cotés?

    Javais vu une fois un reportage ou au final la marge des vetements de luxe etaient ahurissantes et ne servaient qua payer le marketting… comme les cosmetiques… et enrichir des actionnaires bien entendu.

    Bref…
    Par ailleurs pourquoi tu continues a te procurer du cachemire quand on sait que des animaux sont violemment exploités pour ca? Je pensais que tu étais sensible à la cause animale?

    :/
    ….

    Pour ma part, jachète en neuf du moyen de gamme mais tres tres rarement… et ca me pose problème il est vrai. Je trouve que loffre éthique est peu développée et quand il y en a les habits sont vraiment de mauvais gout… (pas à mon gout tout du moins)

    Voila!

    Répondre
    Sophie - 4 mars 2015
    1. Quand est-ce que je dis « quand vous achetez des marques de luxe vous engraissez les actionnaires » ? (ce n’est pas la première fois Sophie que tu déformes mes propos, on s’était déjà pris la tête bien comme il faut sous un autre article alors je te le dis de suite cela ne recommencera pas).
      Ceci est mon blog j’y expose mon avis je ne cherche pas à ce qu’il convienne aux idées d’untel ou un autre. Je suis une personne tout en contraste qui consomme aussi bien qu’elle peut sans être non plus dans un ascétisme total pour diverses raisons qui me sont propres.
      Je suis d’accord avec ce que tu dis, je dis juste qu’acheter du dépôt-vente même si ce sont de “vilaines marques” c’est mieux que d’acheter directement du H et M et oui les provenances sont France ou Europe je l’explique aussi (puisque sinon je n’achète pas). Je ne vois pas à quel moment tu as ressenti que j’achetais des marques par “esprit de supériorité”, encore une fois tu déformes mes propos. Je dis juste que pour celles qui n’ont pas de quoi s’acheter des grandes marques éthiques par exemple hé bien acheter un made in France en dépôt-vente est mieux car cela fait un beau vêtement qui fait plaisir, qui tient, qui n’a fait de mal à personne (sauf cachemire je te l’accorde sauf que si tu te renseignes cela n’est pas systématiquement douloureux pour les animaux puisqu’il s’agit d’une simple tonte qui sera quand même effectuée et dans tous les cas encore une fois le cachemire étant là on ne va pas soutenir la cause animale d’une quelconque manière en achetant un produit qui aurait fini dans un placard et pour lequel l’animal a déjà “donné”.
      Ce que tu ne comprends pas sur mon état d’esprit (qui, encore une fois s’il te déplaît tu n’es pas obligé de supporter, il te suffit de ne plus venir ici) c’est qu’à force de me renseigner, de m’informer, de me sensibiliser sur à peu près tout ce qui se passe au niveau social et animal sur cette planète hé bien j’en ai plus que marre de devoir faire attention à tout, cela me rendait malade, pas bien dans ma tête, tu comprends ? Alors j’ai décidé de lâcher un peu la bride parce que oui je ne suis pas parfaite et je l’assume totalement 🙂
      ça me fait même du bien de ne pas être parfaite et de ne pas demander au monde de l’être en retour.

      Pour terminer sur la qualité des vêtements de luxe, oui ils se font des marges de dingues mais la qualité est souvent au rendez-vous quoi que tu en dises.

      Enfin bref encore une fois Sophie tout le monde ne pense pas pareil sur cette Terre et c’est très bien comme ça 🙂

      Je te souhaite une bonne journée.

      1. Je ne cherche pas à me disputer avec toi ni à faire la guéguerre des égos… je veux juste réfléchir, discuter. Ne t’inquiète pas, le jour où je ne trouverai plus d’intérêt à lire ton blog, je cesserai de le lire. Pour l’instant j’y trouve encore des choses intéressantes donc je te lis, et je réagis quand je ne suis pas d’accord. Ce n’est pas le but d’un blog? A moins que tu n’aimes que les commentaires qui approuvent tes articles? Bref…
        Tu as parlé des actionnaires ici : “pour celles qui aiment les tissus de qualité mais qui refusent de payer des sommes affolantes qui iront droit dans les poches des actionnaires de ces grandes marques “. Donc je comprends: acheter des fringues de luxe engraissent des actionnaires. Ce n’est pas ce que tu voulais dire?
        Ensuite je n’ai pas dit que TU te la pétais ou quoi que ce soit, je dis que le principe du luxe c’est une supériorité par rapport au reste, un esprit d’élite, de privilège… tu vois? C’est pour ça que moi pour ma part je n’achète jamais rien qui vient de ces marques… ces marques d’ailleurs qui poussent à la consommation, à la concurrence entre les gens basée sur l’argent (genre « avec mes fringues je te montre que je suis blindée… »), etc. J’espère me faire comprendre.
        Après concernant l’idée de s’approvisionner en friperie, pourquoi pas, mais pour ça il faut forcément des gens qui achètent en neuf… donc ça revient à dépendre d’eux… Ca me fait un peu penser aux véganes qui prônent la fin des abattoirs, mais s’approvisionnent directement dans leurs déchêts pour nourrir leurs chiens… et en profitent donc … Donc là pour les vêtements de marque en friperie ça revient à cautionner le luxe…
        Après pour le cachemire ben dans un cadre de « productivité », je pense pas que ce soit un acte bénévole et altruiste de tondre ces animaux… donc ils doivent être maltraités… après même sans acheter directement, ça revient au même exemple que ci-dessus, c’est « profiter » que d’autres ont acheté en neuf, ça rend « glamour » de porter du cachemire et ça pérennise cette idée…
        Au final je sais que ton objectif c’est d’acheter de jolis vêtements de qualité pour pas cher, mais je ne me posais juste la question par rapport au luxe en friperie… c’est tout. Maintenant je pense qu’on peut aussi acheter des vêtements neufs made in France, mais on paiera plus cher c’est sûr. Mais on encourage les travailleurs français et on cautionne pas tout cet esprit de marketing/luxe/consommation…
        C’était ma contribution à cet article et je ne t’empêche aucunement de penser ce que tu veux et d’acheter ce que tu veux.

        Répondre
        Sophie - 5 mars 2015
        1. Non bien sûr que je ne veux pas que des gens qui soient d’accord avec moi ici sinon je ne validerait pas tous les commentaires et je n’y répondrais pas mais la dernière fois c’était vraiment long et stérile donc tu m’excusera mais je ne voulais pas recommencer c’est tout puisque des fois il n’y a pas d’autre réponse que de dire “tu as ton avis, j’ai le mien”.
          Donc pour ce qui est des actionnaires oui pardon effectivement je dis cela sauf que mon achat en dépôt-vente n’a aucun impact sur la société première, je veux juste (comme l’explique très bien DubliEcolo dans un commentaire sous cet article “le produit est déjà là de toutes façons et en ne l’achetant pas je n’aurai pas plus d’impact sur l’étique de la marque “, tu le comprends ou pas je ne vais pas l’expliquer en long en large et en travers, cela me semble évident.
          Quand je parle de “marque de luxe” je pense surtout qualité et non pas bling bling ou je ne sais quoi, Comptoir des Cotonniers par exemple ou Ekyog sont sur la qualité et les basiques ils n’ont rien de marques dont l’esprit et le style (comme Guess par exemple) me déplaît. J’ai très bien compris que ut ne me disais pas que JE me la pétais mais qu’en portant des marques de luxe c’est l’esprit que l’on véhicule or je ne suis pas d’accord. Vouloir de beaux vêtements en matières de qualité et fabriqué en France je ne vois pas en quoi c’est se la péter. C’est juste une astuce maline en attendant de pouvoir un jour me payer neufs des vêtements éthiques. Evidemment que pour que les friperies existent il faut des acheteurs neufs mais ils seront toujours là de toute façon, ce n’est pas en refusant d’acheter telle ou telle marque en seconde main que tu influes sur quoi que ce soit (c’est mon avis), d’où le fait que je me considère comme une personne “juste milieu”, c’est dans ce sens-là. Et je ne cherche pas à “cautionner” ou pas en achetant de la se onde main haut de gamme, je trouve juste que c’est mieux pour moi et pour cette planète plutôt que d’acheter H et M. Point. Si tu as un problème avec les marques haut de gamme tant mieux pour toi tu n’en achètes pas mais je ne vois pas pourquoi tu devrais me juger parce que je le fais, si toi tu veut les éradiquer moi je trouve que parfois malgré leurs défauts ce sont les seuls garants de certains emplois et d’une certaine qualité de tissu. Des fois je pense qu’il faut savoir faire avec les choses telles qu’elles sont. Vouloir toujours tout changer c’est bien mais personnellement après des années à fonctionner comme ça je trouve qu’il y a un moment où il faut comprendre que se battre en permanence contre le monde est épuisant et que c’est des fois pas plus idiot d’agir comme on peux sans en devenir aigri parce que l’on est épuisé et en colère. La vie est bien plus nuancée que ça. Des choses qu’en temps normal on va juger “mauvaises” peuvent parfois s’avérer “bonnes” dans certaines situation parce qu’un peu c’est mieux que rien et que la vie est faite ainsi.
          Pour le cachemire, même idée que pour la seconde main, ça ne va rien changer et non je ne crois pas qu’en portant un cachemire je vais soudain changer l’opinion de tout mon entourage qui va trouver ça “glamour” …et cela n’a rien à voir avec par exemple l’angora qui là fait souffrir à coup sûr. Le cachemire c’est une tonte mais effectivement les vegans n’en achèteront pas, perso je ne le suis pas. Donc oui j’ai acheté un cachemire et je ne vais pas me fouetter pour cela.

          Je comprend ce que tu dis mais encore une fois, je ne comprends pas pourquoi tu viens me dire tout cela ? Je suis au courant de ce que tu me dis et je trouve que tu as quand même tendance à “juger” à l’aune des tes idées d’où ma réactivité face à tes commentaires 🙂

          Bises.

  18. Exactement mon délire du moment! J’ai un article en programmation avec des petites merveilles (genre une tunique isabel marant payée 35€, un pull desigual à 15€…). Vive la récup!

    Répondre
    Emma Scara - 4 mars 2015
    1. Super ! Comme d’hab niveau blog on a souvent des idées comme ça dans l’air du temps !

      Vivement ton article 🙂