La poésie, barbante ?

FacebookTwitterMore...

Il y a encore peu de temps le mot poésie m’évoquait un art assez incompréhensible et sans intérêt d’intellos artistes qui se flattent de leurs bon mots.

Poésie

Mais ça, c’était avant…

Parce que subitement, alors que je vouais presque une détestation physique à la poésie que je trouvais inutile et insensée, je me suis surprise à en écrire moi-même.
Souvent par ennui dans le train…
Le style était premièrement très scolaire puis en écoutant Christine and The Queens et son “Christine” je trouvais les mots magnifiquement imbriqués. Deux mots ensemble comme

“Je ne tiens pas debout
Le ciel coule sur mes mains “

ou

“J’fais tout mon make up
Au mercurochrome
Contre les pop-ups
qui m’assurent le trône “

Assemblages de mots qui a priori ne vont pas ensemble mais qui finalement forment un texte délicat et que l’on comprend très bien tout en pouvant l’interpréter chacun à l’aune de nos propres idées.

Du coup pour moi la poésie c’est devenu une façon efficace (car courte et donc percutante) de faire passer des idées fortes tout en gardant une part d’interprétation propre à chacun qui emmène une certaine magie. Le texte est perçu par chaque œil différemment.

Je vous livre donc mon dernier poème écrit dans le train lundi dernier :

Baiser jalousé,
Le soulier de verre ne va qu’à un seul pied,
Un train déraillé, puis reparti
Première classe sans contrôleur ni instituteur
Dépendance à ces rails, chérie, taillée, sertie
Les tourments de velours dans la vapeur déjà évanouis,
Sablier inversé, renversé,
Ils sont l’oiseau et l’air
La musique dans le silence
Une gorgée d’eau après la traversée 
Les seuls à comprendre, la foi, les anges, l’Iliade et l’Odyssée,
Deux gouttes qui forment leur Océan,
Passé, futur et présent.

Un poème inspiré par l’amour profond qui me lie à mon fiancé et dont le champ lexical lié au train et au transport m’a été inspiré par mon voyage.

Pour continuer à réfléchir sur ce qu’est la poésie, voici dix définitions de la poésie par les poètes

– La poésie, on ne sait pas ce que c’est, mais on la reconnaît quand on la rencontre. (Jean L’Anselme)

– La poésie est un monde enfermé dans un homme. (Victor Hugo)

– La poésie, c’est ce qu’on rêve, ce qu’on imagine, ce qu’on désire et ce qui arrive, souvent. (Jacques Prévert) – La poésie, ça sert à voir avec les oreilles. (Jean-Pierre Depétris)

– La poésie, c’est de savoir dire qu’il pleut quand il fait beau et qu’il fait beau quand il pleut. (Raymond Queneau) – La poésie, c’est le langage dans le langage. (Paul Valéry)

– La poésie est cette musique que tout homme porte en soi. (William Shakespeare)

– La poésie est la rencontre de deux mots que personne n’aurait pu imaginer ensemble. (Federico Garcia Lorca) -Toute la poésie, c’est cela. Soudain, on voit quelque chose. (Louis Zukofsky)

– La poésie, c’est quand le silence prend la parole. (Georges Duhamel) Citations tirées de L’Agenda du (presque) poète, par Bernard Friot, Ed. La Martinière. La poésie, c’est quoi ? Dix définitions de la poésie par les poètes

– La poésie, on ne sait pas ce que c’est, mais on la reconnaît quand on la rencontre. (Jean L’Anselme) – La poésie est un monde enfermé dans un homme. (Victor Hugo)

– La poésie, c’est ce qu’on rêve, ce qu’on imagine, ce qu’on désire et ce qui arrive, souvent. (Jacques Prévert) – La poésie, ça sert à voir avec les oreilles. (Jean-Pierre Depétris)

– La poésie, c’est de savoir dire qu’il pleut quand il fait beau et qu’il fait beau quand il pleut. (Raymond Queneau) – La poésie, c’est le langage dans le langage. (Paul Valéry)

– La poésie est cette musique que tout homme porte en soi. (William Shakespeare)

– La poésie est la rencontre de deux mots que personne n’aurait pu imaginer ensemble. (Federico Garcia Lorca)

  • Toute la poésie, c’est cela. Soudain, on voit quelque chose. (Louis Zukofsky)

– La poésie, c’est quand le silence prend la parole. (Georges Duhamel)

Citations tirées de L’Agenda du (presque) poète, par Bernard Friot, Ed. La Martinière.

Je finirais cet article en rendant hommage à un des plus grands poètes français :

Prévert

Et vous, la poésie, vous détestez / adorez / ne voyez pas l’intérêt ?

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (2)

  1. Je découvre votre site alors je commente dès que je peux. Et là je suis étonnée de ne voir aucun commentaires !
    Déjà, bravo pour votre poème que j’aime beaucoup. Ecrire est tellement bon pour la santé !
    Pour moi aussi la poésie a longtemps été quelque chose d’un peu étrange, je ne me sentais pas vraiment dans le délire. Jusqu’à ce qu’une amie me fasse remarquer qu’en fait j’écris tout le temps… Et maintenant que je bosse entourée de livre, je me prends à faire des ateliers poésies avec mes élèves.
    En bref, j’aime la poésie. Mais pas toute la poésie. Je crois que je n’ai pas encore toutes les clés pour comprendre.

    Répondre
    Austenland - 10 septembre 2015
    1. Eh oui a poésie n’intéresse pas grand monde mais ce n’est pas grave ! 🙂
      Merci pour vos compliments, ils me touchent.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 10 septembre 2015