10 astuces sans efforts pour réduire vos déchets

C’est une vague qui déferle en ce moment sur notre pays parmi les plus à la traîne en Europe en matière de recyclage, le zéro déchets.

Zéro déchets astuce

Avant de prétendre ne générer AUCUN déchets, vous pouvez déjà par quelques astuces très simples limiter vos déchets sans que cela ne prenne du temps ou de l’énergie sur vos journées.

Voici mes 10 astuces (en plus des classiques, “achetez en vrac”, “achetez de qualité pour éviter de racheter” et “consommez moins”) :

    1. Vous laver avec un savon (surgras et saponifié à froid) et non avec une bouteille de gel douche.
      Déchets générés : un léger film papier ou plastique par savon (durée du savon : trois mois en utilisation quotidienne) au lieu d’une bouteille en plastique tous les mois.zéro déchets salle de bain

 

2. Utiliser du bicarbonate comme déodorant
Déchets générés : une petite boîte de carton qui entoure le bicarbonate contre de multiples contenants plastiques.

3. Investir dans une coupe menstruelle pour éviter les tampons et serviettes hygiéniques
Déchets générés : une petite coupe en silicone tous les dix ans plutôt que 10 000 à 15 000 produits menstruels utilisés dans la vie d’une femme qui représentent près de 50 % des déchets sanitaires rejetés dans la nature (or, l’enveloppe en polyéthylène d’une serviette met jusqu’à 400 ans à se dégrader) (source Nexus juillet 2015, calculs réalisées par moi-même dans mon article sur le flux instinctif).zéro déchets salle de bain

4. Vous procurer un rasoir à manche à l’ancienne dans lequel vous changez juste la lame au lieu de jeter le tout.
Déchets générés : quelques lames de rasoirs plutôt que des rasoirs entiers en plastique.

5. Apprendre à fabriquer vous-même vos produits de beauté (crème visagegel cheveux, démaquillant,  shampoing avec des poudres végétales, masque visage, gommage, etc.)
Déchets générés : ceux des produits bruts achetés que vous allez réutiliser de nombreuses fois au lieu de multiples flacons et cartons d’emballages à usage unique (sans parler du transport et de la pétrochimie épargnés dans le processus !)

Reduire déchets vetements occasion6. Acheter des vêtements de seconde main en dépôt-vente et passer en revue régulièrement ceux que vous avez déjà pour voir si vous ne les avez pas un peu oubliés et si en fait vous n’alliez pas racheter une énième robe noire pour rien…
Déchets générés : aucun !

7. Investir dans un sac en tissu pour faire vos courses, privilégier de recevoir des paniers de légume à la maison ou au marché plutôt que des aliments frais sur-emballés et cuisiner vos repas.
Déchets générés : quelques sac en papiers voire aucun (et du temps pour vous que vous ne passez pas sous les néons d’un supermarché!)

Reduire déchets produits ménage8. Limiter les produits ménagers (vinaigre blanc, savon noir, alcool et bicarbonate servent à tout nettoyer et sont sains pour vous et l’environnement).
Déchets générés : bien moins qu’en achetant dix bouteilles de produits différents.

9. Mettre un autocollant ou un message “Stop Pub” sur votre boîte à lettres
Déchets épargnés : des kilos de pâte à papier faite avec du bois pour vous vanter les mérites  de produits que vous n’achèterez jamais.zéro déchets salle de bain

10. Privilégier les bouteilles en verre pour l’achat de liquide
Déchets générés : des bouteilles en verre mais que vous allez recycler (et le verre se recycle à l’infini contrairement au carton).

 

 

Retrouvez mille et une autres astuces dans ce document bruxellois qui vous propose encore plus d’astuces pour tous les moments de la vie : “100 conseils pour consommer durable“.

 

réduire déchets

Et vous, quelles sont vos astuces réduction des déchets ?

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (14)

  1. Hum… je dirais, quand on veut faire un cadeau, “offrir une expérience plutôt qu’on objet”.

    Répondre
    Guillaume - 12 décembre 2015
    1. Parfaitement pourquoi pas 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 12 décembre 2015
  2. De bonnes idées ici. Attention, la 10e n’est pas totalement vraie car pour que le verre soit correctement recyclé et surtout réutilisé à faire des bouteilles, il faudrait trier le verre blanc, le verre marron, le verre vert… En fait les mecs croulent sous des tas de verre à recycler dont ils ne savent pas quoi faire. (source : mon prof !)
    On peut aussi se passer de savon et de déo… et personne ne m’a jamais dit que je pue (et j’ai même demandé au cas où les personnes n’oseraient pas me le dire).
    Une astuce pour réussir à dégainer son sac en plastique plus vite que le monsieur du marché ? (je crois qu’en bio ça m’énerve plus que en non bio…)

    Répondre
    Adeline - 9 décembre 2015
    1. Ha mince c’est quoi cette histoire de verre ils sont cons alors ! J’espère que ce n’est pas partout comme ça… Pour le savon et déo tu te laves donc juste à l’eau avec brossage à sec j’imagine ? Perso aucune de ces solutions n’a marché pour moi… je fais trop de sport pour que ça ne se mette pas à sentir sans avoir à prendre des douches trop souvent.
      Pour le monsieur du supermarché oui moi j’ai mon sac en tissu et je lui dit “-Non merci c’est pour l’écologie” avec un grand sourire, je fais ça depuis des années et aucun problème 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 9 décembre 2015
      1. Je parlais bien du marché et non du supermarché ! En magasin bio ils ont des petits sacs en papier que j’utilise pour mettre mes déchets verts, ça m’évite de pourrir mon sac poubelle de trucs qui se décomposent et donc de la sortir trop souvent.

        Répondre
        Adeline - 10 décembre 2015
        1. Oui pardon ben même réponse ^^

          Répondre
          Ca Se Saurait - 10 décembre 2015
  3. voilà! Rien à ajouter. Tu sais à quel point je suis investie dans le zéro déchet 😉

    Répondre
    monica - 9 décembre 2015
    1. Oui, tu es même bien plus radicale que moi ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 9 décembre 2015
  4. Bonjour Sabrina,

    Ça fait un moment que je n’ai pas publié sur ton site mais je continue à lire fidèlement tous tes articles.

    Je suis justement en train d’avancer vers le zéro déchets depuis quelques semaines et me suis commandée pour Noel le bouquin de Béa Johnson après l’avoir vu à la télé plusieurs fois. C’est ma résolution pour 2016!!!

    J’ai emménagé en juillet dans mon appartement et maintenant que je suis bien posée j’envisage d’acquérir un compost. J’ai la chance d’être sur une commune qui organise des journées de formation au compostage et en fin de journée on en acquiert un pour dix euros (lombri ou non selon le type de logement). Sinon, des animatrices peuvent venir faire la formation et l’installation sur rendez-vous à domicile. Je trouve que c’est génial ce qu’ils font. Donc j’ai rempli le formulaire ne ligne sur le site de la mairie et j’attends avec impatience. Du coup, ma fille de 4 ans et demi me demande tout le temps “elle arrive quand la boîte avec les vers de terre maman?”. Eh oui il faut les éduquer à prendre soin de notre planète le plus tôt possible.

    J’en profite pour te demander à quand un article sur l’utilisation des huiles essentielles? Sur la visibilité grandissante des femmes rondes qui s’assument (même si ce n’est pas encore très avancé en France)? J’ai noté quelques idées de sujet qui pourraient plaire à beaucoup que je prévoyais de t’envoyer par mail mais je ne retrouve pas la liste.

    Enfin, merci pour l’article sur l’éducation sans crier. Il est tombé le lendemain d’un jour où je m’étais énervée de fatigue sur ma fille et que je culpabilisais énormément. C’est ce qu’i me fallait, le site CPMHK est hyper sympa.

    Je m’arrête là pour aujourd’hui, à bientôt et continue de nous pousser à réfléchir sur nos vies quotidiennes.

    Répondre
    Sandra - 9 décembre 2015
    1. Salut Sandra et merci à toi aussi pour ce merveilleux commentaire ! 🙂

      Avec plaisir je vais continuer à essayer de vous faire réfléchir. Pour les suggestiosn d’articles, j’écris sur les huiles essentielles quand j’en trouve une particulièrement utile ou remarquable (je l’ai fait pour l’arbre à thé sur les imperfections et le ravintsara pour le rhume) mais j’estime qu’il y a bien d’autres sites ou ouvrages spécialisés qui font ça mieux que moi car c’est sincèrement fatiguant et chronophage de faire des listes de produits avec leurs propriétés et vous pouvez les trouver ailleurs. Voilà le pourquoi du comment.

      Quant aux sujets il faut qu’ils m’inspirent pour que j’écrive dessus c’est pourquoi je ne peux tous les traiter et celui de la visibilité des femmes rondes je ne saurais trop quoi dire dessus, tu voudrais dire quoi toi ?

      Donc voilà c’est délicat à dire mais j’ai une vie professionnelle très tendue et compliquée depuis des années et je ne fais ce blog que par plaisir puisque c’est pris sur les heures de vie privée donc j’avoue que je ne m’astreindrai pas à écrire sur un sujet sur lequel je n’aurais pas forcément eu l’idée d’ écrire car je n’écris jamais mieux que quand j’ai une inspiration/indignation subite ^^
      Mais envoie toujours on verra bien! Faudra juste ne pas trop en attendre, je ne ferais que ce qui m’inspire et encore je n’ai pas le temps de faire des investigations…

      J’aimerais tellement vivre de ma plume et de ce que je fais ici pour vous proposer des supers contenus mais malheureusement toutes les possibilités de monétisation me déplaisent. J’ai de très bonnes statistiques puisque vous êtes 40 000 lecteurs uniques par mois et 75 000 pages vues mais pour que je vive de ce blog soit il faudrait que je mette des encarts pubs dessus (or je ne peux pas maîtriser quelles pubs sont diffusées alors si c’est pour avoir du L’Oréal non merci c’est hors de question) ou faire des articles sponsorisés ce qui est totalement contre mon éthique. Si je vous parle de quelque chose c’est parce que ça me plaît point.
      Donc voilà. Si je mets un encart Paypal d’appel au don je en suis pas sûre que ça cartonne… j’envisage de faire un e-book de mes billets santé et humeurs mais encore une fois c’est des heures et des heures de boulot (ou alors payer pour déléguer) et je ne suis pas sûre que ça apporte beaucoup enfin bref voilà je suis bloquée !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 9 décembre 2015
      1. Sabrina,

        Merci pour ta sincérité. C’était juste quelques idées balancées, n’y vois surtout pas une exigence de ma part. C’est déjà très bien ce que tu fais. Il est évident que tu y passes du temps au vu de la qualité de tes écrits.

        Garde ton éthique, ça devient si rare. Je te dis à bientôt et t’assure de mon soutien!

        Sandra

        PS:40 000 c’est hallucinant! Les chiffres parlent d’eux-même.

        Répondre
        Sandra - 9 décembre 2015
        1. C’est une vertu que j’essaie d’appliquer avec un maximum de tact mais je ne te cache pas que je suis un peu déprimée en ce moment. J’aimerais pouvoir me mettre à fond dans un projet professionnel sauf que je ne veux pas faire des choses totalement inintéressantes du coup je paie mon exigence par ma précarité.
          J’ai trois casquettes : journaliste indépendante pour la presse écrite, animatrice précaire à Radio France et blogueuse ici. J’aimerais faire ce que je fais sur ce blog (ou en tout cas dans l’esprit, en radio) mais ça ne se fait pas comme ça, il faut des contacts, des rendez-vous dans les hautes sphères et je ne suis qu’une jeune inconnue provinciale donc ça ne va pas aussi vite que je le souhaite même si tous mes interlocuteurs reconnaissent mes qualités… il y a très peu de place et beaucoup de gens plus âgés, expérimentés et avec un meilleur carnet d’adresse que moi. En presse écrite à cause de la radio je ne peux m’y lancer à fond et si c’est intéressant c’est bien plus fastidieux qu’en radio, ma passion première, mon média de prédilection c’est la radio et c’est là que je veux être.

          Le blog je peux y être totalement moi-même et j’adore! Il prend de plus en plus de place mais j’ai toujours de moins en moins de temps à lui accorder donc pas d’investigations comme je rêverais de faire. Enfin dernièrement je me suis lancée dans la rédaction d’un livre ce qui ajoute une nouvelle casquette ! Voilà donc j’attends qu’un de ces aspects se développe mais à tout faire on ne fait rien ou mal et je déteste ça donc si ça peut t’aider à mieux comprendre ma situation ^^

          Sinon oui les stats du blog sont bonnes même si ça reste encore modeste et j’aimerais pouvoir au moins en tirer un revenu, ne serait-ce que pour être récompensé de mes efforts, mais il faut vendre un peu son âme au Diable alors je préfère garder ma liberté. Certains pensent que c’est stupide, que “tout ce qui a de la valeur se paie”, moi j’applique réellement et sans aucun regret dans ma vie les idéaux dont je vous parle dans mes billets d’humeurs.
          Ce n’est pas faux, ce ne sont pas des envolées lyriques purement théorique, je vis vraiment ma vie comme ça et je pense que je ne sais pas faire autrement. Alors même si cette société ne sait pas apprécier à sa juste valeur le travail que je fournis je continuerai à rester droite dans mes bottes, je sais être souple mais je refuse certaines choses et préfère attendre et ne rien faire plutôt que de renier tout ce en quoi je crois.

          Je me bats tous les jours pour enfin réussir à percer dans un des domaines sur lesquels je travaille (écriture, journalisme, animation radio), j’ai bon espoir de pouvoir m’investir totalement dans une de ses voies avant mes trente ans (j’en ai 27) et je ne veux pas jouer la victime “on ne reconnais pas mon talent snif snif” : je sais que j’aurais un jour ma place et des gens qui sauront l’apprécier 🙂

          Répondre
          Ca Se Saurait - 9 décembre 2015
  5. Youpi !! Déjà c’est rassurant de voir que je mets en pratique la majorité de ces points ! Il me manque la coupe menstruelle mais à cause de mon traitement contre l’endométriose j’ai plus de règles de toutes façon (fallait bien que j’ai un avantage…) et pour le déo, j’utilise du Weleda avec bouteille en verre et pas de gaz dedans mais je suis pas encore prête pour le bicarbonate…
    Je rajouterais juste pour le rasoir : moi j’utilise une “épilette”, même sous les bras (question d’habitude) ^_^
    Encore un chouette article !

    Répondre
    Marike & Co - 9 décembre 2015
    1. Saut Marike et merci pour ton gentil mot !
      Pourquoi “pas prête pour le bicarbonate” ? Ça ne change rien, ne prend pas plus de temps, j’dis ça j’dis rien ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 9 décembre 2015