Les complotistes : des citoyens stupides ?

FacebookTwitterMore...   

Ceux qui voient le complot partout sont-ils de gros benêts à qui il faut apprendre comment réfléchir ? Ceux qui, à l’opposé, réfutent toute idée de complot sont-ils les plus beaux penseurs de notre siècle ?

Conspirattionisme

Un sociologue et économiste propose une vision tout à fait  intéressante que je vous laisse découvrir.

Frédéric Lordon qui signait en 2012 Conspirationnisme : la paille et la poutre dans Le Monde Diplomatique écrit à propos du complotisme :

“Il faudrait sans doute commencer par dire des complots eux-mêmes qu’ils requièrent d’éviter deux écueils symétriques, aussi faux l’un que l’autre : 1) en voir partout ; 2) n’en voir nulle part. “

“Le conspirationnisme n’est pas la psychopathologie de quelques égarés, il est le symptôme nécessaire de la dépossession politique et de la confiscation du débat public. Aussi est-il de la dernière ineptie de reprocher au peuple ses errements de pensée quand on a si méthodiquement organisé sa privation de tout instrument de pensée et sa relégation hors de toute activité de pensée.”

“Le conspirationnisme est une malédiction. Pardon : c’est une bénédiction. C’est la bénédiction des élites qui ne manquent pas une occasion de renvoyer le peuple à son enfer intellectuel, à son irrémédiable minorité. Que le peuple soit mineur, c’est très bien ainsi. Surtout qu’il veille à continuer d’en produire les signes, l’élite ne s’en sent que mieux fondée à penser et gouverner à sa place.”

Rien à ajouter je crois que tout est dit.

 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (16)

  1. Ceux qui pensent que les conspirationnistes sont systématiquement des idiots, et qu’il n’existe aucune conspiration intelligente sont des gens qui ne sont pas enclins à faire le moindre effort pour faire le tri dans les conspirations.
    Bien sûr, il existe des conspirations stupides, mais elles ne le sont pas toutes.
    Certaines ont de vraies raison d’exister, et ont des arguments qui sont très loin d’être stupides.
    Néanmoins, les anti-conspirationnistes primaires considéreront aussi celles-ci comme de pures idioties sans se préoccuper des arguments qui existent pour les supporter, et ils boucheront leurs oreilles pour ne pas entendre ces arguments.
    Je suis un conspirationniste, je crois en plusieurs conspirations, et je n’en ai aucune honte, car je sais que j’ai de bons arguments, et même des arguments scientifiques.
    Alors appelez-moi un idiot si vous voulez, cela ne me fera pas changer d’avis.
    Je préfére être un “idiot” de “conspirationniste” que quelqu’un qui ne fait pas le moindre effort pour chercher la vérité.

    Répondre
    Pascal xavier - 14 février 2018
  2. “Rien à ajouter je crois que tout est dit.”
    Je pense tout de même qu’il y a quelque chose à ajouter, à savoir la question: “A qui profite le dénigrement constant et systématique de l’idée même de l’existence des complots?”
    Personne ne complote contre personne? Aucun puissant ne cherche à s’associer avec d’autres puissants contre la “foule” pour vider ses poches? Quand, par exemple, les cigarettiers américains font espionner les membres de la Commission Européenne, concluent qu’il suffit d’en « convaincre » 24 pour empêcher, ou au moins retarder la prise des mesures contre le tabagisme, et agissent, complotent-ils, ou bien leurs intérêts convergent à tel point qu’ils les font aller dans le même sens ? Ils n’ont pas besoin de se concerter, ils ne font que « défendre leurs intérêts »… de mafieux.
    S’il s’agit uniquement de déconsidérer les “complotistes” qui voient un Martien derrière chaque accident de la vie, la propagande anti-complotiste serait inutile. Ils se ridiculisent tout seuls.
    Tente-t-on alors de désarmer ceux qui croient en conjuration des Juifs, francs-maçons, bolchéviks, musulmans et autres boucs-émissaires traditionnels? Il serait bien naïf de croire que se moquer de leurs théories suffit pour les convaincre de leur absurdité.
    J’ai toujours l’impression que la question mérite d’être ajoutée…

    Répondre
    Peter Bu - 11 février 2016
    1. Bonjour Peter, oui tout est dit sur le “pourquoi les complotistes ne sont pas forcément des citoyens stupides” après bien sûr on peut toujours poser 10 000 questions annexes.
      Ce texte explique juste que la tendance au complotisme part d’idées pas si stupides qui montent en épingle faute d’information mais qui peuvent pour autant contenir une part de vrai (ce qui les rend donc moins “stupides”, ça ne contredit donc absolument pas ce que vous dites sur de vrais complots existants (puissants qui veulent le rester).

      Répondre
      Ca Se Saurait - 11 février 2016
  3. Comme beaucoup de jeune (paraît-il) je pense régulièrement au complot. Sans y croire tout à fait je trouve que ce sont des théories très intéressantes même si parfois tirées par les cheveux (comme penser que le dernier attentat en France a été orchestré par le gouvernement parce que ça fait remonter F. hollande dans les sondages. Je veux dire… dit comme ça ça se tient, mais sa popularité retombe très vite, est-ce que ça vaut le coup de tuer des centaines de personnes pour quelques points en plus pendant une semaine ? Pas certaine…). Il y a forcément des complots quelque part (la plongée de DSK qui était clairement présidentiable ça m’arrive de me dire que c’était peut-être un complot). Je trouve les théories du complot très très attirantes parce qu’elles donnent l’impression d’avoir compris quelque chose que personne d’autres n’a compris, et de rentrer dans les tréfonds du pouvoir, les mêmes tréfonds que nous montrent certaines séries télé… (et aussi parce que j’ai des tendances assez poussées à la paranoïa donc même si je voulais je ne pourrait pas complètement les rejeter, c’est trop fascinant xD) Mais je crois que même si elles sont intéressantes il faut faire en sorte que les personnes ne les choisissent pas par ignorance, parce qu’on leur aurait malaxé le cerveau, mais en connaissance de cause.

    Répondre
    Melgane - 30 janvier 2016
    1. Merci Melgane de partager avec nous tes pensées. Perso je pense que les théories du complot comportent souvent une part, même infime de vérité et que c’est pour cela que ça fonctionne. Nous vivons dans un système qui nous écrase de plus en plus, notre instinct nous dit que “quelque chose ne va pas” mais comme nous ne faisons pas partie du monde économique ou politique qui décide pour nous nous ne pouvons pas savoir alors nous échafaudons ds théories et forcément ça part en vrille, d’autant plus que nous avons de la rancœur.
      C’est ma théorie à la théorie du complot 🙂
      Qu’en penses-tu ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 30 janvier 2016
      1. Je pense qu’il y a une part de ça mais que ça va plus loin. Parce que oui, nous sommes clairement exclu du système ou plutôt piégé dans un bras du système qui ne nous permet pas de prendre part au pouvoir et d’avoir les connaissances dessus. Mais je crois que la théorie du complot ça va plus loin que d’essayer de comprendre quelque chose. Je pense que c’est un peu lié aux “tous pourris” et à l’idée qu’il se passe des choses qui dépasse ce que l’on veut bien nous dire, au-delà du fait que l’on ne comprenne pas tout ce qui nous ait dit et tout ce qui nous arrive.

        Répondre
        Melgane - 2 février 2016
        1. Oui bien sûr, de toute façon c’est complexe.

          Répondre
          Ca Se Saurait - 2 février 2016
  4. Tout le monde ou presque “complote” à son petit niveau lorsqu’il y voit son intérêt personnel, c’est le propre de l’Homme.

    On y fait juste pas attention car l’enjeu est bien souvent minable. N’importe qui ayant déjà eu un emploi peut en être témoin, pas besoin d’être à la tête d’un État pour avoir son petit but à atteindre.

    Répondre
    Eric - 24 janvier 2016
  5. Oui, effectivement : c’est bien intéressant. Mais cette explication n’est-elle pas elle aussi tentée par le conspirationnisme ?

    Répondre
    Céline - 17 janvier 2016
    1. C’est à dire ? Que ceux qui ont intérêt à ce que l’on soit conspirationnistes prennent cet argument ?
      Si tu parles dans ce sens là je en vois pas où est le problème, ce n’est pas parce que des “mauvais” se servent pour de mauvaises raisons d’une vérité qu’elle n’en est du coup plus une ou qu’on ne doit pas en parler.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 17 janvier 2016
      1. Je suis désolée d’avoir mis tant de temps à revenir ici… Alors :
        Ce que je voulais dire c’est que je trouvais le fait suivant amusant : que cette explication sur les comportements complotistes soit suivie d’une idée qu’on pourrait qualifiée de complotiste (ça arrange bien les élites, finalement, que ce comportement soit considéré comme étant celui des égarés). C’est une “mise en abyme” plutôt amusante.
        Je le soulignais, sans chercher à porter la moindre critique sur les propos évoqués.

        Répondre
        Céline - 29 janvier 2016
        1. Oui intéressant même si je ne pense pas que quand il parle des élites il soit complotiste. L’existence d’élites qui agissent principalement et avant tout dans la conservation de leurs propres intérêts (souvent au détriment des autres, particulièrement quand la part du gâteau rétrécit) est à mon avis une réalité, je vois mal comment on pourrait le nier. Il ne dit pas en avançant cela qu’ils s’agissent de sectes mystérieuses et ésotériques : juste la réalité. Il dit juste, de ce que j’en comprend, que quand on cherche à remettre en question des élites puissantes avec les moyens que l’on a (donc souvent en se trompant ou en allant à l’excès) oui ces élites peuvent être heureuses de pouvoir aussi facilement décrédibiliser leurs “adversaires” pour ainsi continuer à agir impunément. Sans manichéisme mais je pense que c’est une réalité.

          Tu penses qu’il a tort ? Que ces élites n’existent pas ou qu’elles ne cherchent pas à discréditer les complotistes ?

          Perso même si je suis dans un juste milieu je suis réaliste (et surtout observatrice^^) et je trouve ce qu’il dit tout à fait juste. Ce n’est pas parce que certains complotistes sont effectivement too much et croient à n’importe quoi qu’il n’y a pas du vrai dans ce qu’ils disent. Au contraire ils abordent des sujets tabous qui intéressent tout le monde (la domination de certaines élites sur la majorité des gens avec des pratiques souvent douteuses, une sorte de confiscation du pouvoir, une démocratie bafouée). En partant de quelque chose de vrai et de constatable ils le montent en épingle et ça marche parce que ça touche à une chose dont les gens souffrent et dont personne ne parle jamais. Un peu comme la méthode du FN : partir d’une vraie préoccupation avec des faits et le monter en épingle.

          Pour en revenir à notre sujet,je ne trouve pas cela complotiste de dire que ça arrange bien les élites de faire passer ceux qui disent un part de vrai pour des illuminés. C’est plutôt très humain et pragmatique (et on peut le vérifier via pas mal de choses concrètes contrairement à certaines accusations complotistes qui relèvent du fantasme).

          Répondre
          Ca Se Saurait - 29 janvier 2016
  6. Un problème de vignette Facebook ! (photo d’une pharmacie…)

    Répondre
    Robin Dalléry - 17 janvier 2016
    1. Oui Facebook fait tout le temps ça… il cale l’image de mon premier article du site, normalement il en propose trois dont celle de l’article (je viens d’essayer cela marche donc tu sélectionne avec un cadre bleu uniquement l’image que tu souhaites voir s’afficher) 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 17 janvier 2016
  7. Tu as raison, sa perspicacité et sa lucidité sont remarquables. Et quelle plume !
    Avec Etienne Chouard, que j’apprécie aussi pour son calme et son art de « vulgarisateur », voilà deux représentants parmi d’autres de « complotistes non stupides ».
    Comme toujours, le salut semble se jouer hors des extrêmes, grâce à ces personnes qui comprennent, décortiquent, proposent, et augurent d’une prise de conscience plus générale, pacifique, et d’un refus éclairé qui se met en place à une échelle peut-être encore insoupçonnée.
    Merci de nous avoir fait découvreur ce penseur.

    Répondre
    Fabien - 17 janvier 2016
    1. Avec plaisir Fabien !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 17 janvier 2016