Ces films aux héros forts et touchants

FacebookTwitterMore...   

Nouvelle sélection de films autour cette fois de personnalités atypiques et touchantes, des relations humaines ou de leur absence. Des films français ou américains qui m’ont émue voire carrément mis la larme à l’œil.

Femme forte

Je vous laisse découvrir les bandes annonces et résumés sur les sites prévus à cet effet et vous fait part de ma critique en quelques phrases.

Les souvenirs (2014)

Les souvenirs

Fort caractère : la grand-mère rebelle qui fugue de la maison de retraite.

Une histoire de famille simple mais qui nous touche tous. Des personnages à chaque stade de la vie : couple de quinqua en pleine crise conjugale, jeune vingtenaire qui se cherche, septuagénaire esseulée. Des acteurs tellement justes qu’on se croirait dans la vie, les caractères sont criants de vérité et parfaitement incarnés. La lâcheté du fils qui met sa mère contre son avis en maison de retraite, les provocations de sa femme pour raviver la flamme entre eux. Michel Blanc est exceptionnel et ce film est avant tout une réussite parce qu’il décrit ces petites choses qui font nos vies. Le personnage du père joué par Michel Blanc avec ses petites manies, sa peur du blanc dans la conversation, une vraie perle ! Chapeau à Jean-Paul Rouve qui produit avec le scénario du livre de Foenkinos un film exceptionnellement touchant.

La Délicatesse (2011)

La délicatesse

Fort caractère : l’héroïne principale, veuve et entêtée à l’extrême.

Nathalie (Audrey Tautou), la trentaine et tout pour avoir une belle vie perd son mari et s’enferme dans le travail pour ne plus souffrir. Markus (François Damiens), un de ses collègues au physique plutôt ingrat va être le seul qui va réussir à la toucher par sa façon d’être, elle qui finalement ne vit plus, n’attend plus rien . Une relation indescriptible mais parfaitement incarnée à l’écran qui touche par son interprétation sans fausse note et encore une fois par toutes ces petites choses qui font finalement “la grande vie”. A voir (et oui encore une adaptation de Foenkinos).

L’Odyssée de Pi (2012)

L'odyssée de Pi

Fort caractère : Pi lui-même (vous comprendrez pourquoi à la fin).

Un, vrai voyage mental et cinématographique qui vous fait suivre la dérive en mer d’un indien de dix-sept ans, Pi Patel. Des images à couper le souffle où se mélange réalité et images de synthèse. Une odyssée au sens propre du terme qui vous emmène sur des chemins inattendus qui pourraient paraître farfelus mais dont la conclusion est totalement inattendue et touchante. Près de trois heures comme dans un rêve, un OVNI cinématographique que vous pouvez voir en famille.

Alabama Monroe (2012)

Alabama monroe

Fort caractère : Alabama, la jeune femme, forte mais qui n’hésite pas à se montrer fragile parfois.

Deux acteurs exceptionnels et sans fausses notes qui vous embarquent dans leur histoire d’amour fusionnelle mêlée de musique folk country (avec de très beaux passages musicaux). De l’amour mais aussi de la déception, des cris, des déchirements accompagnés de profondes pensées philosophiques. Un film qui brise le cœur et qui va toucher les parents à coup sûr. Fort et atypique : mériterait d’être plus connu !

Les Saphirs (2012)

Les saphirs

Fort caractère : la “grande-sœur” du groupe, étonnante et protectrice.

LE film par excellence qui vous fait chanter et remuer la tête sans que vous vous en aperceviez. Une heure quarante-cinq très positive et rythmée qui mélange la grande et la petite histoire : celle de ces enfants aborigènes d’Australie qui étaient enlevés à leurs parents pour être élevés “comme des bons petits blancs”. Le road-movie étonnant de ce girls-band aborigène détonnant en pleine guerre du Vietnam. De vraies filles absolument pas stéréotypées et au caractère bien trempé : ça fait du bien à voir !
Un très bon divertissement tiré d’une histoire vraie qui vous surprendra ! Pour passer une bonne soirée en compagnie d’une excellente bande originale.

Lovelace (2013)

Lovelace

Fort caractère : Linda Lovelace elle-même, parce qu’elle a su se sortir de cet enfer et rebondir.

Moins positif et enjoué que le précédent. Lovelace est le pseudonyme “artistique” de cette très jeune femme qui était plus connu sous le nom de “Gorge Profonde”. L’histoire méconnue de cette fille devenue célébrissime qui n’a en fait jamais touché un centime pour les tournages de ces films parce qu’elle était sous la coupe de son mari violent qui la prostituait et l’humiliait. Un film dur qui vous plonge dans le milieu sordide des pornos des années soixante-dix où la soi-disant “libération sexuelle” arrangeait surtout bien les affaires des hommes. La dérive d’une jeune femme qui fait une mauvaise rencontre et vit les années suivantes un cauchemar. Très bien filmé et interprété, notamment sur les mécanismes d’emprise psychologique dans le couple.

Protège-moi (2013)

Protege moi

Fort caractère : l’héroïne incarnée par Vanessa Hudgens qui pourrait sombrer mais qui se relève et tire des leçons.

Un petit film surprenant entre autres pour la prestation de Vanessa Hudgens que l’on n’attend pas là. Intéressant et touchant pour son côté réaliste. Décrit bien la vie sordide que peuvent avoir certains enfants livrés aux mains de parents irresponsables qui ne les “protègent pas”. Et comme c’est souvent dans le pire que naît le meilleur il y a forcément une note positive. Surprenant sans être grandiloquent, surtout criant de réalisme. Egalement tiré d’une histoire vraie.

 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (4)

  1. Life of Pi est un de mes films préférés. Il est tellement beau, la musique est magnifique… Et il a été tourné en partie à Pondichéry, en Inde du Sud alors il me rappelle mes deux mois passés là-bas l’été dernier. Il m’angoisse aussi profondément ce film. Se retrouver là, seul au milieu de l’océan (enfin seul…pas vraiment). Et les acteurs sont bons à 3000%. Je suis contente de le voir dans la liste, ça me donne envie de le voir à nouveau !

    Répondre
    Austenland - 4 janvier 2016
    1. Oui c’est vraiment un OVNI ce film, dans le fond comme dans la forme et c’est un vrai régal, un fil dont on se rappelle (moi j’ai adoré la partie avec l’île), un beau film tout simplement, ça me fait plaisir si ça te donne envie de le revoir 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 4 janvier 2016
      1. Oui la partie sur l’île !! Moi aussi j’ai adoré ! Surtout parce que ça donne une bouffée d’air quand ils arrivent sur cette île. Le moment arrive à point. Le réalisateur sait bien manipuler ses spectateurs !

        Répondre
        Austenland - 4 janvier 2016
        1. Oui et c’est un passage étonnant de bout en bout !

          Répondre
          Ca Se Saurait - 4 janvier 2016