Pourquoi avoir honte de chercher à être beau ?

Je voudrais juste aujourd’hui décomplexer toutes celles et ceux qui se croiraient “superficiels” parce qu’ils se préoccupent de leur physique.

beauté saine

Certes, selon les cultures les canons de beauté varient mais finalement ils restent assez proches. Je pense qu’il y a une raison bien précise à cela.

Cette raison c’est selon moi que la beauté c’est avant tout la santé. Si on y regarde de plus près, que considérons-nous comme “beau” ?

  • Une peau lisse, uniforme, avec le moins d’irrégularités possible (imperfections, creux et bosses)
  • Un œil blanc, au regard vif et brillant
  • Une silhouette “équilibrée” (mince et tonique, qui se tient droite)
  • Les cheveux brillants et fournis
  • Les ongles forts et blancs
  • Des dents fortes et blanches
  • Une bonne odeur ou une odeur neutre

Finalement ce ne sont que des critères qui se rapportent à la santé de l’individu en question.

Une peau lisse, uniforme, qui reflète bien la lumière et sans imperfections c’est signe d’un bon système digestif et d’une personne hydratée. La peau reflète l’état interne.

Un œil non jauni ou rougi, vif et brillant c’est signe d’un bon repos et le reflet d’une certaine vivacité d’esprit.

Une silhouette mince et sans trop de graisses stagnantes (visibles par de la cellulite) c’est que la personne bouge comme il faut pour ne pas encrasser son organisme et adopte a minima une alimentation saine.

Les ongles et cheveux forts et brillants montrent que tout va bien niveau hormonal, plus ils sont beaux plus cela signifie que la personne qui les porte est au top au niveau de telle ou telle sécrétion d’hormone. Idem pour les dents.

Enfin l’odeur (oui désolé mais je la compte dans les critères de beauté car pour une hypersensible comme moi ça compte) reflète notre état intérieur notamment digestif et donc alimentaire. Une mauvaise haleine ou une odeur de transpiration trop forte signalent un problème interne.

“Finalement être beau c’est être en bonne santé. Et point-là question d’âge.”

aliments_beaute

Finalement être beau c’est être en bonne santé. Et point-là question d’âge. Certes avec le temps les tissus s’affaissent et les petits tracas de santé s’accumulant il est plus difficile de se maintenir “beau” mais c’est une injustice qui nous touchera tous. Être beau ou belle de 7 à 77 ans c’est donc avant tout bien manger et avoir une activité physique et psychique. Dans la rue je croise régulièrement des quinquas bien plus resplendissantes (la peau rayonnante et l’œil pétillant) que des jeunettes de vingt ans au teint terne, l’œil rougi et le physique flasque.

Les canons de beauté peuvent donc paraître sévères et difficiles à atteindre mais ils sont, je pense, tout simplement là pour nous pousser à rester en bonne santé. Une sorte de réflexe darwinien intégré dans nos cellules pour la survie et favoriser les individus en bonne santé.

Ainsi, porter un certain intérêt à notre beauté physique n’est pas en soi malsain. Même s’il y a les goûts et les couleurs, nos pulsions sexuelles ou physiques (portant finalement sur des corps assez ressemblants : belle peau et minces) trahissent une prédisposition génétique à “voir” ce qui est “sain”. Cela expliquerait aussi ce rejet assez dur envers les personnes qui ne rentrent pas dans ces cases de beauté ou qui s’en éloignent trop. Je crois que c’est ancré en nous et que c’est difficile d’aller contre. Voilà pourquoi les personnes en surpoids chercheront souvent toute leur vie à maigrir, ceux qui ont des boutons à s’en débarrasser et ceux dont les cheveux sont plats à leur donner du volume.

“Génétiquement, instinctivement parlant, être beau c’est être en bonne santé alors pourquoi avoir honte de chercher à l’être ?”

On se dit donc que vouloir être beau c’est malsain, c’est superficiel et si on voyait les choses autrement ? Génétiquement, instinctivement parlant, être beau c’est être en bonne santé alors pourquoi avoir honte de chercher à l’être ? Je crois qu’en être conscient permet de déculpabiliser. Notre culture nous pousse à ne pas porter trop d’importance au corps, à croire que c’est “vanité” ou “pêché”. Moi je crois qu’il faut vous enlever cette idée de la tête.

Tout le monde a envie d’être beau et ce n’est pas plus mal comme ça tant que ça ne devient pas une obsession !

Et vous, quel rapport avez-vous avec votre “beauté” ?

 


Pour aller plus loin…

 

BEST OF DE TOUS MES ARTICLES FEMINISTES : No bra, maquillage, porno, cheveux blancs, épilation, contraception : tous mes articles féministes

 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (23)

  1. C’est vrai que chercher à se plaire peut être considérée comme un comportement égocentrique/superficielle mais comme dis dans d’autres commentaires : il est incontestable que les médias nous poussent dans ce sens. On représente la femme parfaite sous toutes les formes tout en oubliant que les défauts sont humain. Mais à coté de ça il ne faut pas oublier ce besoin qu’à l’être humain à juger et à remettre en cause . Je pense que c’est deux choses différentes: d’un côté nous avons une société qui donne énormément d’importance au physique et d’un autre une population hypocrite qui ne peut s’empêcher de juger ou de mettre des mots sur tout ce qu’ils aperçoivent .
    C’est vrai que cela nous perds facilement et nous devenons indecis vite sur la manière d’agir alors pourquoi ne pas justement faire comme cela nous chante ? Arrêter de se fier aux images des medias toujours surfaite et aux regards critiques des autres ?si tu ne cherches pas à plaire ça va se voir et les gens vont directement te placer dans une catégorie mais si justement tu te fais belle là tu ne seras juste que la petite superficiel , alors que choisir ? Quoi que tu fasses il y en aura toujours un pour te regarder avec dégoût alors autant rester sois-même

    Répondre
    Allionore - 12 novembre 2018
    1. Très bien dit Allionore ! 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 14 novembre 2018
  2. Pour ma part je pense que la tv, et plus largement les médias, sont juste une version édulcorée de notre société où tout est bien plus lissé et censuré.

    Dans ta (on peut se tutoyer, ça me fait bizarre de vouvoyer mon écran) réponse concernant l’émission par exemple j’ai l’impression que tu parles plus de l’inégalité homme/femme plutôt que la honte de chercher à être beau.
    Dans les rois du shopping, je n’ai pas l’impression que les hommes qui y participent soient dévalorisés, pourtant le concept est exactement le même que pour les femmes.

    Après je suis bien conscient que les hommes et les femmes ne sont pas traités de la même façon, peut-être est-ce plus compliqué de chercher à être belle que de chercher à être beau. Quand on est un homme en tout cas c’est très bien vu d’être sportif afin d’améliorer sa silhouette.

    Répondre
    Eric - 27 janvier 2016
  3. De mon point de vue masculin je pensais justement que ce type d’émission allait plutôt dans le sens positif de la mise en valeur de soi au niveau physique et textile.

    Répondre
    Eric - 26 janvier 2016
    1. Ha ben il faudra mieux regarder alors Eric ^^ encore une fois les choses sont ténues, tout ne se voit pas comme ça au premier regard 🙂
      Mais non, décidément, la dictature des talons, de la longueur-de-jupe-sinon-t’es-une-salope et de la superficialité et de la médisance à outrance ne vont vraiment pas dans le sens d’un quelconque progrès ni d’une “mise en valeur” à mon sens.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 26 janvier 2016
      1. J’ai l’impression que ta réponse dépasse le cadre de la tv ^^

        Répondre
        Eric - 26 janvier 2016
        1. Bien sûr puisque la télé se veut le reflet de notre société (qu’elle n’est pas heureusement). Encore une fois tout est lié, chacun et chaque chose influence donc c’est important oui. Et je ne parlais que de cette émission sinon dans ma réponse, qu’y avez-vous vu d’autre ?

          Répondre
          Ca Se Saurait - 26 janvier 2016
  4. Y’a t-il vraiment des personnes qui tentent de s’embellir et qui en ont honte?

    J’ai plutôt l’impression qu’ aujourd’hui la société tente, à travers les médias par exemple, de culpabiliser ceux qui ne rentre pas dans les critères formatés de “beauté”.

    Répondre
    Eric - 24 janvier 2016
    1. Oui certes et il y a justement deux injonctions contradictoires qui complexent énormément c’est : faites tout pour être beau mais si vous le faites on vous qualifie d’égocentrique… là est le problème.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 24 janvier 2016
      1. Je n’ai personnellement jamais vu la deuxième injonction dans les médias.

        Je sens la contradiction sur un autre plan, en effet j’ai plutôt la triste impression que l’on encourage les gens à se forger un physique plus agréable par le biais du sport par exemple, mais que par-contre ceux qui font vraiment attention à leur santé et leur apparence par le biais de leur alimentation, ceux la sont montrés du doigt comme des illuminés.

        Répondre
        Eric - 25 janvier 2016
        1. Oui ce n’est pas faux mais je ne pense pas qu’il faille tout mettre sur le même plan, c’est un autre sujet à mon avis et effectivement les débats sur la santé sont très passionnés. Moi en tant que femme, je sens cette injonction tout le temps je trouve que notre société en est empreinte au quotidien ce qui fait que ce n’est pas clairement formulé, ça va des réflexions de Christina Cordula sur M6 aux participantes à ses émissions en passant par la presse féminine et les remarques des commentateurs ou journalistes sur la façon de se comporter d’untel et son “ego boursouflé”, ce genre de chose…

          Répondre
          Ca Se Saurait - 25 janvier 2016
  5. C’est vrai que ton article aide à déculpabiliser, on aime toutes se sentir belle. Ce sentiment apporte beaucoup de bien-être intérieur. Il ne faut cependant pas basculer dans l’obsession du beau, c’est là que peut être le piège non ?

    Répondre
    Mayumi - 17 août 2015
    1. Oui, comme pour tout : le juste milieu 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 18 août 2015
  6. J’ai lu plusieurs articles de toi et décidément, j’adore ta façon de voir les choses, libérée des préjugés franchouillards (ou autres) …

    Bin évidemment qu’il y a pas de mal à chercher à être belle, à le rester, ou à le redevenir. C’est totalement naturel surtout pour une femme.

    Quand on veut provoquer le désir de l’être aimé, par exemple, peut-on tout au fond de soi croire réellement que c’est possible avec 30 ou 50 kilos en trop ?

    Je pense que tout à chacune sait bien cela, seulement s’il y a ce préjugé ce n’est pas seulement en raison de l’héritage judéo-chrétien (enfin à mon sens) mais aussi en raison de la diversité naturelle.
    Pas tous le monde ne peut parvenir à être “beau” même en faisant des efforts et même en étant en bonne santé. Il y a une question de génétique qui entre en jeu, d’une part, et ensuite la beauté est aussi une question de symétrie des traits – ce qui est aussi une histoire d’héritage génétique, finalement.

    Répondre
    Petitelfe - 1 août 2015
    1. Merci beaucoup de ce commentaire Petit Elfe 🙂
      Oui, j’essaie de travailler ma liberté de penser, je pense qu’aujourd’hui les gens de médias en manquent d’ailleurs cruellement.
      A ce propos Ali Rebeihi à France Inter pour “Ça va pas la tête” proposait vendredi une émission sur le thème “Comment lutter contre la tyrannie de la beauté” qui va tout à fait avec cet article (même si le titre de l’émission pourrait laisser penser qu’elle va à contresens de ce que je dis ici, pas du tout. http://www.franceinter.fr/emission-ca-va-pas-la-tete-comment-lutter-contre-la-tyrannie-de-la-beaute

      Répondre
      Ca Se Saurait - 1 août 2015
  7. Déjà je pense qu’ils y a ceux (et celles) qui “trichent” pour etre un peu plus beau : chirurgie esthétique, implan capillaire, pillule ou séance d’UV pour bronzer, gelules X ou Y pour maigrir ou prendre du muscle, etc…
    Et il y a aussi la mode qui je trouve prends une place de plus en plus importante et les gens passent selon moi beaucoup de temps pour etre “à la mode” : tatouage, nail art, coiffure, vétement, chaussure, etc..
    Et puis c’est aussi un peu de la fausse modestie, surtout quand on n’a pas trop confiance en soi : genre si on passe beaucoup de temps à se faire beau mais qu’au final on se sent moche ça la fou mal. C’est comme quand tu passes la matinée à faire un gateau mais que t’es pas sûr qu’il soit bon tu auras tendance à dire : “oh oui j’ai fais ça vite fait” 🙂

    Répondre
    Seb - 15 juillet 2015
    1. Oui c’est évident qu’il y a des artifices sauf que dans l’article je ne parle pas de ces artifices (même s’ils existent) et puis je trouve que cela se voit de toute façon. Notre regard sait quand ça cloche et rien ne remplacera une bonne nuit de sommeil ou une bonne santé, aucun fond de teint, aucune lentille de contact, même les extensions pour cheveux, les vernis à ongle, tout ça n’est que masque et le regard souvent ne s’y trompe pas, même inconsciemment. Après nous les femmes sommes plus expertes et plus attentives que les hommes dans ce domaine, nous démasquons souvent les artifices (pour les utiliser aussi) donc malgré tout ce ne sont que des détails dans l’ensemble de la beauté d’une personne, à mon avis.

      J’ai bien aimé la comparaison avec e gâteau haha !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 15 juillet 2015
  8. Je n avais jamais étudié le sujet de ce point de vue…ca me parait très censé en effet…
    à méditer!

    Répondre
    monica - 15 juillet 2015
    1. Oui j’ai eu une illumination hier en écrivant cet article ^^ et tout le monde me fait la même réflexion ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 15 juillet 2015
  9. Ton article est vraiment très sympa !
    Je suis vraiment d’accord avec tout ce que tu avance,s ça fait vraiment relativiser !
    Après il ne faut quand même pas oublier qu’une personne peut être en surpoids mais belle et en bonne santé !

    Tendresse et baisers sucrés

    1. Oui, je me doutais que ma remarque sur le surpoids allait faite réagir mais on ne peut nier que ce soit la vérité côté santé, ce n’est pas bon d’avoir de la graisse superflue, même un peu et particulièrement la graisse abdominale pour la dénoncer. Après il y a aussi d’autres “critères” de beauté comme un nez symétrique ou des genoux de telle ou telle forme et ça c’est encore autre chose et certains avancent même qu’ils résultent de bon gènes donc comme quoi peut-être qu’on découvrira dans un moment que même la beauté en ce sens est une forme de santé…va savoir !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 14 juillet 2015
  10. Je ne sais pas trop quel rapport ai-je avec la beauté. Evidemment, je suis admirative devant des gens que subjectivement, je considère “beaux” alors que beaucoup de parties de mon corps ne me plaisent pas…et bien sûr que je cherche également à être “jolie” mais je ne suis pas sûre de voir ça comme de la superficialité…c’est plutôt le fait de s’intéresser UNIQUEMENT à ça qui est superficiel….

    Répondre
    Pazzapa - 14 juillet 2015
    1. Ha ben complètement, ne s’intéresser qu’à ça est un excès donc forcément nuisible en soi 🙂
      Si tu ne vois pas trop quel rapport tu entretiens avec la beauté c’est que c’est certainement un rapport plutôt tranquille et apaisé, tant mieux !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 14 juillet 2015