Le shikakaï : shampoing naturel pour des cheveux brillants et volumineux

Dans votre recherche d’une routine cosmétique naturelle se pose forcément la question du shampoing. Mais existe-t-il un shampoing totalement naturel ?

Test shikakai

Oui ! Je l’ai testé pour vous et je l’ai adopté !

Le shikakaï est parfait pour une routine de nettoyage capillaire 100 % naturelle sans produits nocifs ou ajoutés et dans un esprit décroissant en déchets.

Tout d’abord est-ce que le shikakaï c’est du no-poo ou pas ?

Le point sur le no-poo :

Le “no-poo” ce terme anglais à la mode signifie “sans shampoing”. Il ne veut pas dire pour autant qu’avoir une routine no-poo c’est ne mettre aucun produit lavant dans ses cheveux ! Il veut simplement dire : abandonner son shampoing habituel liquide en bouteille. C’est une nouvelle façon de voir le lavage des cheveux, naturelle et moins agressive. A la base l’idée vient des Etats-Unis avec le livre de Lorraine Massey “Curly girl” qui proposait une méthode pour obtenir de belles boucles : n’utiliser que de l’après-shampoing, deux fois par semaine pour laver ses cheveux en l’appliquant selon une certaine méthode (donc plus du tout de shampoing). Depuis la méthode s’est élargie et a proposé en plus du simple rinçage à l’eau claire d’utiliser du bicarbonate de soude ou du vinaigre mais beaucoup en reviennent et sont déçues, n’arrivent pas à passer le cap merveilleux du moment où les cheveux aiment cette routine et où il sont propres aux racines.

Bref, sans s’embêter avec une méthode le shikakaï est une poudre lavante 100 % naturelle et très simple d’utilisation donc oui c’est du no-poo et pour ma part le test est tout à fait concluant…

Comment utiliser le shikakaï et quels effets attendre ?

L’utilisation est simplissime : vous prenez l’équivalent de 5/6 cuillères à soupe rases de poudre de shikakaï et vous mélangez le tout avec un peu d’eau pour former une pâte. Vous appliquez sur votre cuir chevelu mouillé quelques minutes (pas besoin de laver vos pointes, ne mettez qu’un poil de produit résiduel dessus ça suffit, vous verrez vos pointes s’en porteront bien mieux!). Massez pour que le produit soit bien au contact de l’ensemble du cuir chevelu.
La texture bien évidemment ne sera pas du tout celle d’un shampoing. Pas de mousse, la matière pénètre vos cheveux parce que vous la répartissez bien avec vos doigts et massez. Des petits grains seront partout dans vos cheveux mais s’en vont facilement au rinçage.

Vous pouvez y ajouter des huiles essentielles pour renforcer vos cheveux (romarin, baie de St Thomas, cèdre de l’atlas), pour assainir le cuir chevelu (arbre à thé) ou un complexe hydratant pour rendre vos cheveux encore plus doux et brillants ( “Des cheveux ultra brillants avec la protéine de riz”).

En revanche il faut laisser poser au moins 5 minutes, l’idéal étant même plutôt 10 je trouve pour des cheveux durablement propres aux racines. Quand je mets une grosse quantité et que je laisse poser 10 minutes je garde les cheveux propres aussi longtemps qu’avec mon shampoing sans sulfates, soit 4 à 5 jours.

Les effets positifs du shikakaï :

  • Rend mes cheveux visiblement plus volumineux et plus épais.
  • Rend mes cheveux très brillants.
  • Me permets d’espacer les shampoings d’un jour de plus qu’avec mon shampoing habituel sans sulfate
  • Améliore visiblement mes pointes qui semblent plus nourries, moins sèches.
  • Assainit plus visiblement qu’un shampoing ordinaire mon cuir chevelu (pellicules quand il y en a).
  • C’est un produit sain entièrement biodégradable issu des fruits du shikakaï (un arbre indien)
  • Il est assez économique (un sachet de 250 g à 3,90 € me dure une dizaine de shampoings sur cheveux longs), c’est moitié moins cher que mon shampoing habituel

De manière générale le shikakaï est réputé pour aider à la pousse des cheveux, limiter la chute et démêler. C’est un soin utilisé en Inde depuis longtemps pour laver et apporter de la brillance.

Pendant le shampoing je remarque que mes cheveux ne crissent pas comme d’habitude, pourtant ils sont très propres et le restent ! Moi qui perd beaucoup de cheveux au lavage ces derniers temps, grâce à ce shampoing totalement naturel il y en a deux fois moins par terre.

Enfin la brillance, les reflets restent les mêmes qu’avec mon shampoing habituel Dermaclay j’ai même vu mes reflets châtains/miel renforcés et je trouve que la brillance est un peu plus présente. De plus le volume que m’apporte le shikakaï me permet de retrouver ma crinière le temps que de nouveaux cheveux repoussent !

Test shikakai

Les effets négatifs du shikakaï :

  • Sa poudre très fine m’irrite les voies respiratoires. Quand j’ouvre la pochette sa poudre très volatile m’irrite e nez un instant ce qui est assez désagréable.
  • Il faut bien doser la quantité sous peine de ne pas assez laver les racines (j’avais diminué sur deux shampoings j’ai du me relaver les cheveux plus tôt).
  •  Le shikakaï d’Aroma Zone m’irrite un peu la zone sensible de la nuque quand je l’utilise en shampoing donc je relève mes cheveux en chignon le temps de laisser poser sinon ça me gratte le cou.

Depuis trois mois j’ai troqué mon shampoing sans sulfates contre le shikakaï et si j’apprécie beaucoup le shikakaï je vais tester prochainement le rhassoul qui est une poudre lavante minérale pour voir si j’obtiens les mêmes effets mais sans ce côté irritant.

Voici des photos après un shampoing au  shikakaï :

(oui c’est fou, ça lave comme un vrai shampoing !)

Alors, tentés de franchir le pas vers cette poudre lavante 100 % naturelle, écolo et efficace ?

 


Pour aller plus loin… Ma sélection de livres :

                 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (16)

  1. […] des cheveux avec une poudre végétale type shikakaï, rhassoul. Ingrédient : […]

  2. […] noter également la très bonne marque Dermaclay ou alors vous pouvez carrément opter pour une poudre lavante totalement naturelle […]

  3. Bonjour,

    Alors as-tu tester le rhassoul?

    Répondre
    Julie - 25 février 2016
    1. Salut,

      Non je l’ai acheté, pas encore testé !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 26 février 2016
  4. un petit complément à mes posts précédents, avec maintenant plus de 2,5 mois de recul d’usage du shikakaï, j’en suis toujours aussi contente, mais je remarque que mes cheveux ont beaucoup foncés. Je mes fais depuis très longtemps du henné cuivré, et c’est comme si le shikakaï le recouvrait.
    Je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite, et tout d’abord, ce sont les remarques de mon entourage “tiens, t’as changé de couleur de cheveux” qui revenaient régulièrement qui m’ont mis la puce à l’oreille. ET maintenant, c’est flagrant. Brillant, joli, mais franchement foncé par rapport à ma couleur d’origine et à mon henné habituel.
    Tes cheveux semblent clairs, limite blonds, et tu ne semble pas avoir ce souci. Quelqu’un a t’il fait le même constat ? Peut-être est-ce dépendant du shikakai utilisé …

    Répondre
    Corinne - 26 novembre 2015
    1. Salut Corinne, c’est étrange, peut-être le shikakaï a-t-il un effet sur le henné spécifiquement…

      Répondre
      Ca Se Saurait - 26 novembre 2015
  5. Wow tu as de trop beaux cheveux ! La dernière fois que je les ai vus ils étaient mi-long, ça change !
    Mon shampoing est quasi fini alors je vais me laisser tenter par cette poudre, hâte de tester ça car je connaissais pas du tout du tout

    Répondre
    Noémie - 17 octobre 2015
    1. Merci merci 🙂
      Tu me dira si la poudre t’as convenu !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 18 octobre 2015
  6. Je suis tentée de tester, mais j’ai quelques appréhensions…
    Depuis 1 an environ (moment où je n’ai plus utilisé que des produits bio pour mes cheveux), je perds plus mes cheveux que d’habitude. J’ai les cheveux très fins et qui s’arrachent facilement de mon cuir chevelu, avec un tout petit bulbe d’à peine 1mm (contre 3/4mm pour le bulbe des cheveux de mon conjoint aux cheveux épais…). Mes cheveux tombent donc plus facilement lors des shampoings difficiles à rincer, lorsqu’il faut les frictionner… j’attends qu’ils soient totalement secs (sans sèche cheveux sinon c’est l’hécatombe également) pour les brosser. Je n’avais pas ce souci avant, je les brossais mouillés avant de passer le sèche cheveux, je faisais un brushing etc… maintenant je n’ose même plus y penser j’aurai l’impression de m’arracher les cheveux délibérément.

    J’avais testé le henné neutre pour renforcer tout ça, mais le fait de faire poser une pâte rend le rinçage plus difficile qu’un shampoing classique, et alors même que le henné promet aussi de ralentir la chute de cheveux en les rendant plus fort, je ne te raconte pas le carnage dans ma douche, j’ai perdu 2 voire 3 fois plus de cheveux que d’habitude. Même topo lorsque je fais des bains d’huile (coco ou riçin), le rinçage me fait perdre beaucoup plus de cheveux que si je ne fais qu’un shampoing classique.
    Alors cette poudre de Shikakai me tente bien, mais j’ai peur qu’une nouvelle fois, le fait de faire poser quelque chose me fasse perdre encore plein de cheveux 🙁

    Autrement, lors des 2-3 jours suivants le shampoing, ils sont en bonne santé et ne tombent pas plus que ça. Ils ne regraissent pas vite et ne sont pas abîmés (j’ai les cheveux longs quasiment jusqu’à la poitrine)

    Répondre
    Ophélie - 15 octobre 2015
    1. Salut Ophelie, je te comprends très bien j’ai exactement en ce moment le même problème que ce que tu décris, un vrai carnage !
      Perso mon shampoing classique du coup m’emmêle encore plus que le shikakai qui une fois rincé avec l’eau par dessus n’emmêle pas plus qu’un shampoing classique donc il faudrait vraiment tester pour voir dans ton cas, je n’aurais pas de réponse toute faite 🙁

      Répondre
      Ca Se Saurait - 18 octobre 2015
  7. Coucou! J’adore le shikakai.
    Personnellement j’ai inclus le shikakai dans une recette de shampoing qui me dure 1 mois et demi (en bonne feignasse, je ne voulais pas recommencer les manip à chaque lavage;-) La recette est sur mon blog si ça t’intéresse!
    Pour le côté irritant de la poudre, j’attache un foulard autour de ma bouche (genre bandana en mode cow boy) et je mets des lunettes de soleil car c’est très volatile!
    Bisettes!

    Répondre
    emma scara - 14 octobre 2015
    1. Salut Emma, oui apparemment nous sommes nombreuses à l’aimer !
      Faut dire qu’il a de super propriétés et si on peut avoir des cheveux forts, brillants avec des shampoings espacés le tout 100 % écolo ce serait bête de s’en priver !

      j’ajoute le lien vers ton article qui m’a l’air fort intéressant : “Recette de shampoing au shikakai” : je pense tester ça évitera le côté irritant 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 14 octobre 2015
  8. Bonjour

    Merci pour ton article très bien fait, et qui confirme tout le bien que je pense du Shikakai.
    J’ai des cheveux qui regraissent hyper vite et même en passant aux shampoings bio et sans phosphate/silicone/paraben… lavage tous les jours ou 1 jour sur 2 mais avec shampoing sec impératif entre les 2. Souvent même, shampoing sec le soir même du shampoing. l’enfer !
    Le no poo me tentait depuis un moment, mais j’avais du mal à passer le cap (sauf à partir m’exiler sur une île déserte, je ne sentais pas trop la période transitoire) et puis le mois dernier, la lecture sur des blogs d’expériences avec le shikakai m’a donnée envie d’essayer.
    Cela fera donc 1 mois dans 2 jours que je n’ai pas utilisé de “shampoing-savon” et j’en suis ravie. Tous les matins je suis épatée de voir que mes cheveux sont beaux et qu’il n’y a pas de raison de les laver !!! J’ai même testé en ayant fait du sport, donc transpiré du cuir chevelu, pas de souci.
    Mon rituel c’est shikakai, puis en général le surlendemain, je pulvérise du shampoing sec, et là, je suis tranquille.
    Aujourd’hui par exemple, c’est mon 6ème jour depuis que je me suis lavée les cheveux, et ils sont encore bien volumineux et beaux, alors même que j’ai été malade toute la semaine (ce qui en général me rends le poil terne, bien gras et poisseux). 2 fois usage du shampoing quand même.

    Je suis hyper conquise car c’est bien la 1ère fois que je trouve une vraie solution pour mes cheveux (avant) désespérants.
    J’achète le shikakai dans une épicerie indienne, 2€ le paquet. Et j’adore la traduction en français : “bousilleur de saleté du cuir chevelu” !!! Et c’est vrai que ça bousille bien ! Aucune raison que j’arrête, bien au contraire. J’attends de voir si je vais pouvoir me passer de shampoing sec à terme, mais je suis confiante car je vois nettement que les choses s’améliorent.

    Répondre
    Corinne - 14 octobre 2015
    1. Salut Corinne, oui, en plus comme tu aimes cuisiner tu m’étonnes que ça te plaise de mélanger les ingrédients même dans ta salle de bain haha :-p
      Plus sérieusement, donc toi qui te lavait les cheveux tous les 1/2 jours (donc cheveux gras quand même j’imagine) ne les lave plus que tous les 6 jours ? (avec shampoing sec entre et combien de fois ?)

      Répondre
      Ca Se Saurait - 14 octobre 2015
      1. Ah oui, la tambouille, ça me connait, alors si je peux retrouver mes ustensiles préférés même dans la salle de bain, quel bon heur ! 😉

        La 1ère fois que j’ai utilisé le shikakai, j’ai été moyennement convaincue car j’ai gagné 1 jour peut-être, et puis, en persévérant, je vois que j’arrive à espacer chaque fois un peu plus. Là, je me suis lavée les cheveux vendredi matin, on est mercredi soir, ils sont encore bien, au point que je les portais détachés ce matin. ..;et comme je le disais, j’ai été malade cette semaine (fièvre nocturne etc.) donc cata pour les cheveux habituellement. Côté shampoing sec, j’ai dû l’utiliser environ 3 fois depuis vendredi. Tout ça ne semble peut-être pas extraordinaire pour beaucoup d’entre vous, mais vu comme je reviens de loin, c’est miraculeux.

        Répondre
        Corinne - 14 octobre 2015
        1. Non non au contraire beau témoignage :c’est super !

          Répondre
          Ca Se Saurait - 14 octobre 2015