Les sulfates : ingrédients n°1 à éviter dans vos shampoings

Décrypter la composition d’un shampoing c’est pas toujours facile. Pourtant, la base lavante, le tensioactif (le produit  qui fait que votre shampoing lave vos cheveux) est l’ingrédient le plus important à prendre en compte.

sulfate shampoing

Je vais vous aider à reconnaître ceux qui font du bien à vos cheveux …

Maintenant que vous savez ce qu’est une base lavante et qu’elle compose jusqu’à 80 % de votre shampoing, apprenez à repérer sur les étiquettes celles qui sont douces pour vos cheveux et celles qui ne le sont pas.

Quelles sont les bases lavantes irritantes ?

Voici donc les bases lavantes qui irritent le plus votre cuir chevelu et le font graisser plus vite :

Ammonium Lauryl Sulfate (ALS)
Sodium Laureth Sulfate (SLES)
Sodium Lauryl Sulfate(SLS) (ou Sodium dodecylsulfate)
Sodium Lauryl Sulfoacetate

Sodium Myreth Sulfate
Sodium Cetearyl Sulfate 

Celles qui irritent un peu moins :

Cocamidopropyl Betaine
Disodium Cocoamphodiacetate
Disodium Laureth Sulfosuccinate/ Disodium Lauryl Sulfosuccinate
Sodium Coco Sulfate

Les premières sont à éviter à tout prix et si vous n’avez pas le choix avec de meilleures bases lavantes : préférez celles de la seconde liste, moins irritantes.

Le Sodium Lauryl Sulfoacetate (ou SLSA) est quant à lui une base semi-naturelle issue de l’huile de coco ou de palme (donc très bien si vous cherchez une base douce sans être une acharnée de la composition^^)

******Détails SLSA :

“Le Lauryl Sulfoacétate de Sodium est-il un sulfate?
Le Sodium Lauryl Sulfoacetate (SLSA) a un nom très similaire à l’un des ingrédients les plus communs de sulfate, Sodium Lauryl Sulfate (SLS), ce qui fait que vous pourriez être tenté de l’éviter. Les deux ingrédients sont des surfactants qui peuvent créer des bulles et des mousses, mais c’est à peu près là seule similitude entre les deux produits. Le SLS est un ingrédient peu cher fabriqué en laboratoire tandis que le SLSA est un dérivé naturel des huiles de noix de coco et de palme, comme l’explique Syd Salmon de SLI Beauty. Comme le Laureth Sulfosuccinate disodique, la molécule SLSA est trop grosse pour pénétrer la peau, causant ainsi moins d’irritation que les sulfates.

Le SLSA est-il mauvais pour vos cheveux?
Nous avons contacté Janell Stephens, fondatrice de Camille Rose Naturals, pour savoir ce qu’elle pensait des SLSA. Elle ne croit pas que SLSA soit nocif pour les cheveux, et précise: «Il ne s’avère pas être mauvais pour les cheveux. En fait, il est très doux et élimine les huiles et les bactéries et il a de bonnes propriétés nettoyantes. » Bien qu’il ne soit pas aussi naturel qu’un ingrédient qu’elle utiliserait pour sa marque, ce n’est pas pour autant qu’il faut l’éviter, explique-t-elle. Elle ajoute : « c’est une question de choix, si vous êtes un acharné des compositions, et si vous ne voulez utiliser absolument que des ingrédients naturels et non seulement semi-naturels.» Stephens considère le SLSA comme «semi-naturel » mais avertit les lecteurs en disant qu’il pourrait avoir un effet “légèrement déssechant” selon la façon dont il est fabriqué.”

Source NaturallyCurly

Ces classements sont obtenus par tests en laboratoire : une goutte de la base lavante est posée sur des globules rouges et selon la dose de produits qu’il faut pour que ces globule rouges meurent le produit est classé plus ou moins dangereux.
Sympa non ?

Les bases lavantes les plus douces pour vos cheveux :

Attaaaaation ça va piquer les yeux (enfin non ^^) :

Coco Glucoside
Decyl Glucoside
Le Lauryl glucoside
Caprylyl/Capryl glucoside
Disodium Cocoyl Glutamate
Laurdimonium Hydroxypropyl Hydrolyzed Wheat Protein
Sodium Cocoamphoacetate
Sodium Cocoyl Glutamate
Sodium Cocoyl Isethionate (d’origine végétale ou synthétique)
Sodium Lauroyl glutamate
Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein Glutamate
Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein
Sodium Lauryl Glucose Carboxylate & Lauryl Glucoside
Sodium Lauroamphoacetate

Voi-là !

Vous savez désormais quoi éviter/quoi privilégier quand vous regardez le deuxième ingrédient de la liste sur votre shampoing et gel douche.

Pourquoi éviter les sulfates dans un shampoing ?

Parce que ces sulfates avec leur mousse vous donnent l’impression de “laver en douceur” alors qu’en réalité ils auraient plutôt tendance à assécher votre peau et vos cheveux. Les sulfates et bases lavantes irritantes pourraient d’ailleurs être à l’origine de bien de problèmes que vous aimeriez régler et auxquels vous ne trouvez pas de solution…
Fourches, cheveux plats, ternes et cassants peuvent être évités avec un shampoing doux.

D’ailleurs les gens de L‘Oréal le reconnaissent eux-mêmes:

 «Les sulfates peuvent affadir la couleur des cheveux et les fragiliser»
Stéphanie Binette, directrice du marketing du département des soins des cheveux de l’Oréal Paris

Et ne vous fiez pas aux labels bio, certaines bases lavantes irritantes sont autorisées en bio alors en la matière lisez les étiquettes !

Le shampoing sans sulfate en pratique :

Concrètement, quand vous allez commencer à vous laver les cheveux avec un shampoing sans sulfate, vous allez voir vos cheveux passer par une période de transition.
Si en plus vous utilisiez des shampoings remplis de silicones (silicone qui forme un film gainant artificiel autour du cheveux), vous allez pleurer. Vous allez avoir l’impression d’avoir des cheveux tout bizarres, indisciplinés, parfois rêches ou ternes.

POURQUOI ? Parce que vous allez enfin découvrir la VRAIE nature de vos cheveux, celle qui existait sous les couches de produits chimiques gainants.

MAIS, MAIS (ne partez pas 🙂 ) c’est le prix à payer pour retrouver durablement et pour toujours de beaux cheveux qui eux n’auront pas besoin d’artifices pour êtres brillants, se tenir et avoir du gonflant.

La Vérité sur Les Cosmétiques vous explique très bien ce phénomène dans “Shampoing : satisfaire les consommateurs mais à quel prix ?” .

Personnellement, j’ai testé plusieurs gammes de shampoings doux ou sans sulfates :

    • Dermaclay que j’ai utilisé des années (avec des bases lavantes moyennement irritantes)
    • Helvetia Natura (certifié Nature et Progrès à base de coco-glucoside et fabriqué par nos amis suisses, sans parabens, pétrole ni tests sur les animaux et Bio Formule certifié charte Cosmebio et à base coco-glucoside)
    • Je suis ensuite passée aux shampoings solides : d’abord Secrets de Provence (les moins chers mais qui utilisent une base sulfatée moyennement irritante).
  • Puis aux shampoings solides aux bases lavantes les plus douces possibles : les shampoings solides fabriqués en France et zéro-déchets Lamazuna et surtout Pachamamaï (mes préférés rapport qualité/prix).

Vous pouvez aussi carrément opter pour une poudre lavante totalement naturelle !

D’ailleurs, je ne suis pas la seule à aimer le sans-sulfate :

Stelda a un papa chimiste très avant-gardiste qui avait déjà depuis longtemps pris la bonne décision de bannir tout produit sulfaté de la maison

– Les Cheveux de Mini est une convaincue qui vous propose une liste de 10 shampoings sans sulfate qu’elle utilise et aime.

Alors, prêtes à passer au sans sulfates ?


Pour aller plus loin…

Ma sélection de livres :

                 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (65)

  1. Quant à moi, je lave simplement mes cheveux à l’eau chaude (tous les 5 à 6 jours) en les frottant un peu (je ne m’acharne pas sur le cuir chevelu, on est bien d’accord). Je rince à l’eau tiède à fraîche. Puis je mets ma mixture eau+vinaigre de cidre+HE en lissant mes cheveux à la main pour bien la répartir. Je rince parfois rapidement une nouvelle fois à l’eau tiède à fraîche. Je tamponne à la serviette…et je laisse sécher. Je n’utilise pas de sèche cheveux ni autre appareil électrique agressif.
    Je brosse les cheveux tous les soirs dans tous les sens. Je n’ai aucun problème et ils sont propres, lisses et doux. Parfois je fais une petite pâte avec un peu de bicarbonate de soude et de l’eau (5 à 6 fois par an) et je lave mes cheveux avec cela. Je ne “décape” jamais le cuir chevelu.
    Je n’utilise plus aucun produit liquide ou solide depuis de nombreuses années et tout va bien !

    Répondre
    Evie - 30 mars 2019
    1. J’admire celles qui arrivent à faire cela, moi j’ai essayé ça a clairement été une catastrophe (trop de pellicules au bout d’un moment, cheveux très ternes et poisseux…)
      Comment faites-vous ? Avez-vous des gens de votre entourage qui échouent comme moi ?

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 31 mars 2019
  2. Bonjour,

    Je découvre aujourd’hui votre article très intéressant, lors de mes recherches afin d’en apprendre plus sur les tensioactifs. Je lis dans votre article ” Les nitrates qu’ils contiennent pénètrent la peau, le sang et ne sont pas bon à long terme pour l’organisme”, en parlant des sulfates.
    Les nitrates sont des ions qui se forment notamment grâce à un atome d’azote (formule chimique de l’ion nitrate: NO3-)… Je me dis “tiens! de l’azote dans les tensioactifs??”, alors je cherche la composition du Sodium Lauryl Sulfate (SLS), la voici: C12H25NaO4S
    Le SLS contient donc:
    – Du carbone;
    – De l’hydrogène;
    – De l’oxygène;
    – Du sodium;
    – Du soufre (normal, on parle de sulfate).

    Mais pas d’azote!! D’où proviennent les nitrates dont vous parlez?

    Merci encore pour votre article, j’ai vraiment hâte de recevoir votre réponse pour mieux comprendre.
    Claire

    Répondre
    Claire - 29 décembre 2018
    1. Bonjour Claire, en effet j’avais peu détaillé et sourcé mes propos à l’époque où j’ai rédigé ce vieil article qui date des débuts du blog.

      Les nitrates dont je parle se formeraient par effet cocktail entre le SLS/triethanolamine (couramment contenu dans les shampoings), les sulfates en eux-mêmes ne contiennent pas de nitrates en effet. Ce site du Dr Mercola explique le phénomène :

      “SLS and Nitrosamines

      SLS has also been linked to nitrosamines. Nitrosamines are potent carcinogens that cause your body to absorb nitrates, which are known to be carcinogenic as well. According to one article by Greenfeet,16 at least one study linked SLS to nitrate absorption. The Greenfeet article states:

      “A study cited in the Wall Street Journal (November 1, 1988) linked SLS to cataracts and nitrate absorption (nitrates are carcinogens—or cancer causing substances). Apparently, this absorption occurs when the SLS becomes contaminated with NDELA (N-nitrosodiethanolamine) during processing. This contamination comes about as a result of SLS coming into contact with any number of chemicals including TEA (triethanolamine), which is a commonly used ingredient in shampoos as a detergent.”

      So, the SLS combines with the TEA, resulting in NDELA, which is a nitrosamine and a recognized carcinogen. The biochemistry is very complex due to the “chemical cocktail” that is your shampoo or hand wash. When these chemical ingredients come into contact with each other, all sorts of molecular bonds begin to form and new and unintended chemicals are produced. Unfortunately, some of these unintended chemicals are nitrosamines. As the above article points out, there is no way the FDA can possibly test all of the combinations of chemicals available, in every unique blend. So, while the individual ingredients may be considered safe, once you mix them up into a brew, all bets are off. Just because SLS doesn’t contain nitrogen, doesn’t mean it can’t GET a nitrogen from the chemical soup and bond with it to form deadly nitrosamine.”

      Source : Deadly and Dangerous Shampoos, Toothpastes, and Detergents: Could 16,000 Studies Be Wrong About SLS?

      D’autres, comme la marque Lush qui commercialise des shampoings aux SLS se montre plutôt rassurante à ce sujet : Lush et SLS , de même que ce médecin.

      Je vais toutefois supprimer le terme nitrates et modifier le passage de ce vieil article qui ne répond plus au degré de preuve scientifique que j’exige aujourd’hui.

      Merci de me l’avoir signalé !

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 29 décembre 2018
      1. Merci pour ces précisions et pour votre réactivité!
        C’est vraiment très intéressant. En gros, il faut toujours se méfier de l’effet cocktail…

        Répondre
        Claire - 29 décembre 2018
        1. Oui, et nous en savons si peu sur les alliances des molécules entre eles et il y en a tant, ma “tactique” personnelle est celle du principe de précaution (m’exposer aux moins de molécules possibles), quoi qu’il en soit concernant les sulfates ils sont en eux-mêmes (sans même parler de cet effet cocktail assez agressifs pour nos cheveux et peuvent facilement être remplacés par des bases lavantes douces pour nous et pour notre environnement alors autant en profiter (pour moi ce sont les shampoings solides Pachamamai depuis près de deux ans).

          Répondre
          Sabrina Debusquat - 30 décembre 2018
  3. Bonjour,
    Je suis abasourdie, j’ai trois gels douche (1 Palmolive et 2 Manavaj’ai fait mon stock pour les 2-3 mois) et un shampoing anti-pelliculaire Vitanove et ils contiennent tous du sodium sulfate laureth ; je dois les jeter ? Ou puis-je contrer les actions nocives avec un autre produit (lait hydratant, ou autre …) ? J’ai au moins un shampoing qui ne contient aucune base lavante dite irritante.
    Merci pour l’article

    Répondre
    Lola - 4 novembre 2018
    1. Bonjour Lola, oui généralement prenez des labels bio qui évitent au maximum ces produits (les sulfates ne sont pas les pires face aux perturbateurs endocriniens type parabens, etc.).

      Non vous n’avez pas à les jeter mais finissez-les et optez pour des options plus saines (attention, même en bio les sulfates sont parfois autorisés). Enfin, compenser par une hydratation (surtout si c’est à nouveau pour un hydratant de supermarché à base de pérole et de silicone) ne vous aidera pas vraiment et en plus ruinera votre porte-monnaie et finalement ne supprime pas le problème à sa source 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 7 novembre 2018
      1. Ok, si je peux finir mes produits en stock, ça m’arrange ; merci pour le conseil des produits bio, je vais regarder de ce côté une fois que j’aurais besoin à nouveau de shampoings et de gel douche ; c’est assez difficile d’en trouver sans le laureth sulfate (même en pharmacie) ; je n’ai jamais pensé à regarder la composition des produits d’hygiène, en fait je me fiais aux messages de type “hydrate” ou “adoucit” ; comme quoi ! Merci pour l’article

        Répondre
        Lola - 13 novembre 2018
        1. Bonjour! En fait, on le sait peu, mais la plupart des produits vendus exclusivement en pharmacie sont du “tout chimique”! Ça date de la merveilleuse époque où on pensait que la chimie guérirait de tout…
          Il me semble qu’il y a un chapitre sur la question dans le livre “la vérité sur les cosmétiques” et probablement aussi sur le site.
          Il y a beaucoup de choses à “désapprendre” sur les cosmétiques, surtout sur les affirmations publicitaires. Bonnes découvertes!

          Quant à finir vos stock: si ce n’est déjà fait, vous pouvez toujours les recycler pour laver vos vêtements délicats et/ou vos tapis/fauteuils/cousins… (héééé oui les SLS – et quasi tous les “sulfates” sont les bases lavantes des shampooings pour tapis aussi ! sympa, non?)

          Répondre
          Mélusine - 9 février 2019
  4. Bonjour vous utiliser uniquement du shampoing et pas de soin?
    J’ai pour habitude de faire un masque apres chaque shampoing

    Mais j’aimerais trouver des produits sain qui son doux pour les cheveux

    Mes cheveux sont long épais mais sec

    Avez vous des produits de soin ou masque à me conseiller

    Je vais commander le shampoing pachamamaï pour voir la différence

    Merci pour votre article en tout cas
    Cordialement
    Alison

    Répondre
    Alison - 29 septembre 2018
    1. Bonjour Alison, effectivement mes cheveux sont resplendissants de santé et pas secs du tout depuis que j’utilise des shampoings doux donc pas besoin de “soin” et autres. Après, je ne les fragilise pas avec des colorations chimiques et permanentes et j’ai des cheveux “mixtes” pour info. Si vous souhaitez faire des soins en produits naturels, il y a ce que l’on appelle les bains d’huile (masser vos points et longueurs avec une huile végétale type alimentaire huile d’olive ou huile de jojoba plus comsétique, laisser agir le temps que vous voulez (15 minutes à plusieurs heures) et rincer ou avec du beurre de karité, des choses comme ça :-). Sinon, vous pouvez aussi ajouter des protéines de riz oud e soie dans vos shampoings pour un effet “soin (cf.Des cheveux ultra brillants avec la protéine de riz

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 30 septembre 2018
  5. Article super merci et le Sodium Trideceth Sulfate est-ce que il est irritant ?

    Répondre
    mendir - 1 septembre 2018
    1. D’après le site de la spécialiste Rita Stiens c’est pas top non mais c’est pas le pire non plus : https://laveritesurlescosmetiques.com/recherche-inci.php#RECH

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 3 septembre 2018
  6. Bonjour,
    merci pour votre article très intéressant! J’ai cependant une petite question concernant votre classement des tensioactifs : pourquoi classer le Disodium Lauryl Sulfoccinate dans les tensioactifs “un peu moins irritant” au même titre que le Disodium Laureth Sulfoccinate? En effet, vous notez le Disodium Laureth Sulfosuccinate et le Disodium Lauryl Sulfosuccinate l’un à côté de l’autre comme s’ils se valaient tous les deux, cependant en me reportant au livre de Rita Stiens “la vérité sur les cosmétiques” le premier est classé à 3 bonhommes noirs (déconseillé, origine chimique) alors que le second à 3 bonhommes blancs (très bien, origine végétale). Le Disodium Lauryl Sulfoccinate ne serait-il pas doux comme je le pense ? car jusqu’à présent il remplace le SCI de mes shampoing solide, mais je suis une novice donc je peux tout à fait faire fausse route 😉
    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre
    Marie - 9 août 2018
    1. Bonjour Marie,

      Le Disodium Laureth Sulfosuccinate est un sulfate irritant autorisé en bio mais juste un peu moins pire parmi les pires, c’est ce que je veux indiquer en le classant “un peu moins irritant” 🙂

      Rita Stiens a son propre classement qui n’est pas forcément celui que vous trouvez ici mais ceci dit vous pouvez lui faire confiance, elle sait de quoi elle parle !

      Elle le classe avec deux et non trois têtes noires en précisant :

      “Le tensioactif principal est le Disodium Laureth Sulfosuccinate, une substance éthoxylée. Il est adouci par la Cocamidopropyl Betaine, en partie dérivée de la pétrochimie. Dans le mélange se trouve aussi un tensioactif de sucre (Lauryl Glucoside).”

      L’idéal reste de favoriser les bases lavantes douces.

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 10 août 2018
    2. Bonjour Marie,
      Je me pose la même question… Décidément ce n’est pas claire concernant Disodium Lauryl Sulfosuccinate. J’allais acheter fleur de shampoing mais c’est l’ingrédient principale.

      Répondre
      anahita - 24 décembre 2018
  7. Bonsoir, suite à votre article j’ai commandé le shampoing dermaclay je l’ai reçu aujourd’hui et j’ai regardé la composition j’étais bouche b,il y’a des tensioactifs moins agressifs mais pas doux non plus, il y’a sodium lauryl sulfoacetate et cocamidopropyl betaine et disodium cocoamphodiacetate, on plus des conservateurs à éviter comme sodium benzoate, benzol alcohol, dehydroacetic acid,et du sel de mer. Je cherche un shampooing vraiment sans sulfate avec des tensioactifs ultra doux vous pouvez me conseillé. Merci

    Répondre
    Guillen - 19 avril 2018
    1. C’est étonnant que l’on retrouve les substances dont vous parlez dans certains, il me semble qu’elles n’y étaient pas il y a quelques années quand j’ai rédigé cet article…. Quoi qu’il en soit, les shampoings solides de marques type Pachamamaï vous conviendraient peut-être mieux, je suis en train de les tester c’est vraiment top et en plus il y a la démarche zéro déchet vu qu’il n’y a pas de bouteille plastique 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 20 avril 2018
  8. Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre article sur les shampoings sans sulfate, moi aussi ça fait plus de 2ans que j’utilise Helvetia Natura c’est un bon produits mes cheveux sont doux et brillants le seul bémol que j’ai remarqué c’est la chute de cheveux, j’ai voulu savoir si vous avez u le même problème pour que je puise le changer. Merci

    Répondre
    Guillen - 13 avril 2018
    1. Bonjour Guillen,

      Non, je n’ai absolument pas eu ce problème et aucune des personnes que je connaisse non plus, je pense que cela n’a aucun rapport (puisque c’est d’ailleurs plutôt doux qu’agressif pour les cheveux).

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 18 avril 2018
  9. Merci pour cet article très intéressant ! J’ai pourtant été surprise, en regardant de plus près les shampoings dermaclay qu’ils contiennent du sodium lauryl sulfoacetate qui est pourtant cité dans la liste des sulfates les plus irritants. C’est d’autant plus surprenant qu’il est écrit sur la bouteille qu’ils sont sans sulfates..

    Répondre
    Audrey - 15 février 2018
    1. Bonsoir Audrey et merci pour le gentil message. Effectivement, my fault, j’avais classé le SLSA (sodium lauryl sulfoacetate) dans les pires bases lavantes alors qu’en réalité c’est une base lavante douce issu de l’huile de coco ou de palme et qui permet d’obtenir de la mousse mais sans tous les effets délétères des SLS. Je te glisse cet extrait d’un article anglais qui explique cela très bien :

      Le Lauryl Sulfoacétate de Sodium est-il un sulfate?
      Le Sodium Lauryl Sulfoacetate (SLSA) a un nom très similaire à l’un des ingrédients les plus communs de sulfate, Sodium Lauryl Sulfate (SLS), ce qui fait que vous pourriez être tenté de l’éviter. Les deux ingrédients sont des surfactants qui peuvent créer des bulles et des mousses, mais c’est à peu près là seule similitude entre les deux produits. Le SLS est un ingrédient peu cher fabriqué en laboratoire tandis que le SLSA est un dérivé naturel des huiles de noix de coco et de palme, comme l’explique Syd Salmon de SLI Beauty. Comme le Laureth Sulfosuccinate disodique, la molécule SLSA est trop grosse pour pénétrer la peau, causant ainsi moins d’irritation que les sulfates.

      Le SLSA est-il mauvais pour vos cheveux?
      Nous avons contacté Janell Stephens, fondatrice de Camille Rose Naturals, pour savoir ce qu’elle pensait des SLSA. Elle ne croit pas que SLSA soit nocif pour les cheveux, et précise: «Il ne s’avère pas être mauvais pour les cheveux. En fait, il est très doux et élimine les huiles et les bactéries et il a de bonnes propriétés nettoyantes. » Bien qu’il ne soit pas aussi naturel qu’un ingrédient qu’elle utiliserait pour sa marque, ce n’est pas pour autant qu’il faut l’éviter, explique-t-elle. Elle ajoute : « c’est une question de choix, si vous êtes un acharné des compositions, et si vous ne voulez utiliser absolument que des ingrédients naturels et non seulement semi-naturels.» Stephens considère le SLSA comme «semi-naturel » mais avertit les lecteurs en disant qu’il pourrait avoir un effet “légèrement déssechant” selon la façon dont il est fabriqué.

      Tu sais tout ! Meci pour la remarque, ça m’a permis de mettre à jour 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 15 février 2018
  10. Bonsoir!
    Article très intéressant 🙂
    Quelques questions cependant:
    Quand est-il du sodium coco isethionate?
    Que penser des shampooings solides?
    Et petit détail: pourquoi cette phrase barre à la fin de l’article?
    Merci

    Répondre
    LIa - 19 novembre 2017
    1. Bonjour Laeticia, le sodium coco isethionate est un dérivé de coco donc ce que l’n appelle une base lavante douce (donc non sulfatée) donc c’est a priori très bien. Côté shampoing solide il faut regarder les compo mais beaucoup sont très bien même si perso je n’en ai jamais trouvé un qui me convienne (ça fait trop graisser mes cheveux en général, je ne sais pas pourquoi).

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 19 novembre 2017
  11. bonjour,
    je viens de découvrir votre article qui est super intéressant!! merci beaucoup pour ces infos!
    j’hésite à acheter les shampoings de la marque helvetia natura , pouvez-vous me donner un peu plus d’infos sur ces produits et vos ressentis? j’ai les cheveux qui regraissent très vite et j’essaye de trouver de nouvelles solutions!
    je voulais aussi votre avis sur les shampoings faits maison, que pensez-vous du gel moussant de centifolia? je voulais l’utiliser seul pour les enfants et avec des huiles essentielles pour nous!
    merci pour vos réponses!

    Répondre
    aline - 8 juillet 2017
    1. Bonjour Aline, Helvetia Natura sont au top mais ils utilisent une base qui fait regraisser les cheveux plus vite que d’autres shampoings, c’est pourquoi je ne les achète plus personnellement. Centifolia jamais essayé, je reste sur Dermaclay depuis des années, je n’ai pas trouvé mieux (la base neutre Aroma Zone fait aussi regraisser plus vite :-()

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 9 juillet 2017
  12. J’ai vu sur internet qu’il y a weleda sans sulfate.
    🙂

    Répondre
    Caroline - 29 octobre 2016
    1. Oui voilà, après perso il me fait graisser les cheveux plus vite le Weleda je ne sais pas pourquoi (et je ne suis pas la seule, cf. avis sur le Net sur sites comme Beauté test)

      Répondre
      Ca Se Saurait - 29 octobre 2016
  13. Je me suis acheter un shampooing de terre de couleur mais il y a du Disodium laureth sulfate. donc une fois par semaine je vais me laver avec du Shikakai

    Répondre
    Caroline - 28 octobre 2016
    1. Oui super ou en trouver un sans sulfate, ça existe aussi si le shikakai ne te convient pas parfaitement 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 29 octobre 2016
  14. Bonjour !

    J’ai conscience de commenter un poste un peu ancien (après tout le poste est toujours consulté aujourd’hui, la preuve !) mais c’était simplement pour signaler une autre marque qui propose des tas de shampooings avec des tensio-actifs d’origine naturels non-sulfatés : le Laboratoire GRAVIER. Ce sont d’excellents cosmétiques naturels, labellisés Nature & Progrès, et à prix vraiment raisonnables (18€/L pour le shampooing cheveux secs en général). Voili voilou 🙂

    Répondre
    Lizé - 5 septembre 2016
    1. Salut Lizé, oui il y en a pas mal qui ont compris et se sont lancés dans le non sulfaté aujourd’hui.

      Merci pour ton commentaire et ici tous les articles sont mis à jour et donc intemporels donc pas de souci 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 5 septembre 2016
  15. […] – Eviter tous les gels douches et shampoings contenant du sodium lauryl sulfate (irritant et dérivé d’huile de palme) (NDLR : j’en parle dans “Sulfates, l’ingrédient numéro un à éviter dans vos shampoings“) […]

  16. […] et que je laisse poser 10 minutes je garde les cheveux propres aussi longtemps qu’avec mon shampoing sans sulfates, soit 4 à 5 […]

  17. […] site Ça se saurait (liste la plus claire et exhaustive que j’ai pu trouver) déconseille absolument : sodium […]

  18. […] moment est adulée. C’est certes un shampoing  à la bonne composition bio (label NSF), sans sulfates, il rend mes cheveux très brillants mais aussi très poisseux et m’oblige à me relaver les […]

  19. Bonjour!
    Le glutamate est une substance dangereuse. Je suis étonnée d’en trouver dans votre liste de bases lavantes douces …?!

    Répondre
    Iza - 22 mars 2015
    1. Le sodium cocoyl glutamate n’a rien à voir avec le glutamate tout court Iza 🙂
      Le glutamate est un exhausteur de goût utilisé dans l’alimentation 🙂

      Répondre
      casesaurait - 22 mars 2015
  20. […] Bio Pas Cher […]

  21. Et si on a à la fois des composants moins irritants & douces ? Je prend l”exemple de mon shampoing bio, dans l’ordre il comprend : ” Aqua, Cocamidopropyl Betaine, Disodium Lauryl Sulfosuccinate, Sodium Cocoamphoacetate ” . Si je comprend bien, il est moins irritant qu’un shampoing normal mais pas tout à fait bio non plus, tu me conseillerais de le changer ?

    Répondre
    gaelle - 9 novembre 2014
    1. Alors déjà pas de confusion entre les sulfates et le bio, ça n’a rien à voir.
      Les sulfates sont juste des types de composants du shampoings mais on peut acheter un shampoing bio remplis de sulfates les plus irritants (il y en a beaucoup) et des shampoings pas bio avec des sulfates moins irritants.
      Certes les bases lavantes les moins irritantes sont pour la plupart issus de produits naturels mais naturel n’est pas bio. Par exemple une base lavante à base de sucre peut est naturelle puis qu’issue du produit naturel qu’est le sucre mais pas bio si le sucre en questions n’a pas été cultivé de manière bio.
      Ensuite pour répondre à ta question je te conseille d’éviter les shampoings avec un sulfate mauvais, même si ce sulfate est placé 5ème dans la compo. L’idéal c’est que l’ensemble de la composition soit bonne.

      1. Autant pour moi, je me perd un peu dans tout ça, merci pour les précisions. Et Bravo pour tes articles qui sont tous très intéressants, j”en apprend beaucoup 😉

        Répondre
        gaelle - 9 novembre 2014
        1. Merci pour ce gentil message Gaelle, oui c’est pas facile et je passe beaucoup de temps moi-même à comprendre tout ça pour vous le retranscrire c’est pour ça que j’ai fait ce blog donc profitez ! 🙂
          Bises.

  22. Bonjour . Merci pour l’article … j ai comman der les shampoing désert essence mais je les reçois que dans trois semaine … donc j’ai voulu aller en pharmacie acheter un shampoing mais je viens de voir qu’il est boirede sodium ! Est ce que je peut l’utiliser en attendant de recevoir mes shampooing ? Parce que dans ma ville j’ai du mal à trouver des shampoing bio de confiance oh même qui passe simplement …

    Répondre
    Wassila - 2 octobre 2014
    1. Bonjour, ben en même temps je ne conseille pas les shampoings Desert Essence donc je ne sais pas pourquoi vous les avez commandés.
      Ben bien évidemment que vous pouvez utiliser le shampoing que vous voulez en attendant d’en trouver un sans sulfate (on parle de sulfates pas de sodium), je ne comprends pas très bien votre questions Wassila…

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 2 octobre 2014
  23. […] Décrypter la composition d'un shampoing c'est pas toujours facile. Pourtant, la base lavante, le tensioactif (le produit qui fait que votre shampoing lave vos cheveux) est l'ingrédient le plus…  […]

  24. Ooooh, je viens de voir ton post :)Je suis très touchée d’être citée ici. Merci pour mon papa <3

    Répondre
    Stelda - 22 août 2014
    1. Héhé ^^ 🙂
      Avec plaisir, ton article est super.

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 23 août 2014
  25. Merci pour cette article !! Petite question j’hésite encore a acheter le shampoing Helvetia Natura car je suis enceinte.. Est ce que je peux l’utiliser ou non ? Merci 🙂

    Répondre
    Rola - 20 août 2014
    1. Coucou, non c’est quand même bien dilué donc je dirais pas de problème (faut pas non plus paranoier là-dessus même si je comprends ^^) et Julien de l’Essentiel de Julien confirme ici : “Femmes enceintes : la vérité sur les huiles essentielles pendant la grossesse”
      🙂

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 20 août 2014
  26. merci beaucoup pour ces renseignements. J’ai acheté un shampooing bio mais qui contient du sodium cetearyl sulfate. C’est une base lavande douce ou non?
    Merci beaûcoup

    Répondre
    audrey - 28 juillet 2014
    1. Alors, effectivement, je n’avais pas recensés ceux-là,
      Les sodium cetearyl sulfates sont donc d’après mes recherches des sulfates mélange de cetyl et stéaryl sulfate, (mais bon quand on voit le cetyl sulfate qui est toxique reversé dans les eaux on peut se poser des questions…), d’origine minérale (mais minérale type produits pétroliers ou type calcium naturel ????), qu’une spécialiste considère comme un “Agent moussant non nocif“, Le Flacon (site de référence) le note plutôt bien.
      D’autres livres chimiques en ligne le qualifient de “safe”, un autre site dit qu’il a des risque “low” (bas) pour la santé et que ces “peu de risques” concernant le manque d’information que l’on a sur la substance (donc certainement manque d’étude sur ses effets) et sur sa toxicité pour l’environnement, enfin un dernier site anglais le classe en catégorie verte (donc “bonne”)

      Je te conseille aussi cette fiche de l’Observatoire des cosmétiques qui résume bien tout : http://www.observatoiredescosmetiques.com/ingredient-cosmetique/cetearyl-alcohol-sodium-lauryl-sulfate-sodium-cetearyl-sulfate-1114

      En gros ce serait un dérivé d’alcool d’origine minérale (naturelle ou pas), qui est en fait un mélange de ces 3 ingrédients : Cetearyl alcohol, Sodium lauryl sulfate et Sodium cetearyl sulfate, et perso vu qu’il contient du sodium lauryl sulfate (un des plus irritants des sulfates, cf. ma liste) je te dirais que non ce n’est pas une base lavante douce (et qu’en plus on e peut pas savoir si c’est d’origine naturelle ou synthétique) et donc d’essayer de te trouver un autre shampoing 🙂

      Voilà pour cette big investigation ^^

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 28 juillet 2014
  27. […] tous les jours ou presque. Il faut absolument qu’il soit très doux et sans sulfates ("Les sulfates, ingrédient numéro un à éviter dans vos shampoings"), c’est la base pour limiter les […]

  28. […] – Eviter tous les gels douches et shampoings contenant du sodium lauryl sulfate (irritant et dérivé d’huile de palme) (NDLR : j’en parle dans "Sulfates, l’ingrédient numéro un à éviter dans vos shampoings") […]

  29. […] quoi commencer ? J’adore tout chez eux. Bio, sans sulfates (je vous avais déjà expliqué pourquoi les sulfates sont les ingrédients numéros un à éviter dans vos shampoings) et en plus de ça avec une gamme très étendue. Je suis tombé sur cette marque il y a deux ans […]

  30. Merci pour cette liste de bases lavantes ! Je suis toute nouvelle dans les cosmétiques naturelles, et donc c’est dur avec tous ces noms chimiques ! Merci 😉

    Répondre
    natoska - 1 mai 2014
    1. Avec plaisir mais voilà oui, en plus des parabens et silicones et Cie les sulfates à fuir !

  31. […] Passer au shampoing sans sulfates, ça vous irritera moins le cuir chevelu donc vous vous laverez deux fois moins les cheveux donc […]

  32. […] quoi commencer ? J’adore tout chez eux. Bio, sans sulfates (je vous avais déjà expliqué pourquoi les sulfates sont les ingrédients numéros un à éviter dans vos shampoings) et en plus de ça avec une gamme très étendue. Je suis tombé sur cette marque il y a deux ans […]

  33. […] prenez un shampoing sans sulfates pour éviter de laver trop souvent vos […]

  34. très bonne information, merci, j’utilise le shampooing d’huile d’argan de pro naturals qui n’a pas de sulfates et parabens et laisse mes cheveux bien doux et sains. 😀

    Répondre
    Monique - 9 décembre 2013
    1. Super, vous les achetez où et combien ? Sont-ils bio ?

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 9 décembre 2013