J’aime les médias, savez-vous comment ? Quand ils sont bien faits avec pas trop de galette dedans !

FacebookTwitterMore...   

Médias, très chers médias… comme chaque début d’année vous semblez être frappés d’un terrible mal.

Reportage galette roi

Un mal plat et odorant d’environ trente centimètres de diamètre qui semble vous faire perdre tout sens des priorités.

Déjà que toi et moi nous éloignions de plus en plus au fur et à mesure des années et des marronniers*, tu m’épates toujours plus par ta capacité à parler si abondamment de sujets vides de sens.

Je veux bien un petit reportage sur une fabrique artisanale de galette glissé à la fin d’un journal.
Ok.
Pourquoi pas.
Mais plusieurs reportages complets, micros-trottoirs à l’appui avec pour titre “Frangipane ou briochée cette année ?”

VRAIMENT?!

Pléthore de reportages aux sujets tous plus évocateurs les uns que les autres :

Quand la galette des rois s’invite au boulot
Record du monde de galette des rois au Mexique
ou encore “En Alsace, des galettes des rois fourrées… à la viande

VRAIMENT ?!

J’aimerais beaucoup que vous m’expliquiez en quoi une p*&*$*! de galette des rois constitue le principal de l’information du six janvier ?!

Excusez-moi mais je vais tenter d’aller m’étouffer avec les miettes d’une galette à pâte feuilletée…

 


  • Un marronnier en journalisme est un article ou un reportage d’information de faible importance meublant une période creuse, consacré à un événement récurrent et prévisible. Les sujets « débattus » dans un marronnier sont souvent simplistes, parfois mièvres. 

Parmi les marronniers les plus célèbres, on peut citer les articles concernant les soldes, le marché de l’immobilier, les départs en vacances, la rentrée scolaire, les fêtes de fin d’année, la météo ou encore les embouteillages. (source Wikipedia)
 
 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (8)

  1. Je n’avais pas commenté le jour où ce billet a été publié même si l’envie était là (la procrastination c’est mal), du coup je me rattrape aujourd’hui. ^^

    Merci Sabrina, grâce à vous j’ai appris qu’il existait un terme pour désigner tous ces sujets récurrents qui sonnent creux. =D

    En ce moment nous avons droit dans le journal télévisé au magnifique beau temps qui nous donne un avant-goût des vacances d’été ; et puis maintenant en juin nous auront droit aux épreuves du baccalauréat et de tous ces lycéens qui stressent à mort, tout ça pour afficher ensuite un taux de réussite de plus de 85 %.

    Oui je sais, je critique beaucoup, mais… ça fait du bien ! ^^

    P.S. : La galette des rois à chaque début d’année au JT me sort par les yeux. 😉

    Répondre
    Delphine - 7 juin 2017
    1. Ha ! Ha ! Merci pour ton commentaire qui m’a bien fait rire ! Il faut critiquer :p

  2. Il est très dur de trouver une bonne galette des rois artisanale, beaucoup de ces reportages d’ailleurs dénoncent le fait que la plupart des galettes vendues sont décongelées.
    En un sens certains de ces reportages nous incitaient à opter pour les circuits courts en boulangerie et les produits plus sains, un peu comme tu le fais pour les produits bruts 😉

    Répondre
    Eric - 24 janvier 2016
    1. Oui bien sûr mais sont-ce des sujets qui ont besoin de faire l’ouverture d’un JT ou qui nécessite de prendre tant de place ? C’était plutôt ça mon idée ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 24 janvier 2016
      1. Après tout est subjectif, mais la plupart des gens préfèrent un sujet léger et bien traité plutôt qu’un vrai sujet de société complexe, bien traité et suivi d’un débat avec des personnes compétentes.

        Je suis sur qu’un dossier sur la galette marche mieux au niveau audimat qu’une émission de ce soir ou jamais, et c’est certainement plus facile à traiter.

        Les gens aiment la facilité, les journalistes aussi.

        Répondre
        Eric - 24 janvier 2016
        1. Oui il y a de ça c’est sûr mais je pense aussi que les gens ont été habitués à la facilité et qu’ils n’en demandaient pas autant mais se sont laissés aller et que si on arrive à leur présenter une info intéressant de manière sympa ça intéressera un minimum, après peut-être suis-je une indécrottable idéaliste !

          Répondre
          Ca Se Saurait - 25 janvier 2016
  3. N’empêche que cette année, grâce à toi, et indirectement au JT de TF1, l’épiphanie aura le mérite de m’avoir doublement instruit :
    – Je sais maintenant ce qu’est un marronnier, en journalisme.
    – Ca m’a donné envie d’aller creuser la symbolique et les origines très intéressantes de cette tradition pré-chrétienté.

    Répondre
    iire - 8 janvier 2016
    1. Ha ben écoute si on peut être utile ^^

      Répondre
      Ca Se Saurait - 8 janvier 2016