J’ai testé pour vous…devenir végétarienne


FacebookTwitterMore...   

Suite à mon article sur la souffrance animale, j’ai immédiatement décidé d’arrêter de manger de la viande. Après un mois et demi de végétarisme voici donc mon témoignage sur le passage d’une alimentation classique à une alimentation végétarienne voire végétalienne.

Devenir vegetarien

Le déclic : pourquoi je deviens végétarienne ?

Le déclic est simple : je ne tolère pas d’encourager la souffrance animale en continuant de manger de la viande. j’aime trop les animaux pour ça. Avant je ne savais pas que ces vaches, ces porcs et ces poulets avaient de telles vies. Du jour où j’ai vraiment su et bien c’est simple j’ai arrêté sur le champ de manger de la viande.

Du coup, non ce n’est pas “difficile de tenir” (la question qu’on me pose le plus souvent), tout simplement car je le fais par conviction et que celles-ci sont fortes. C’est devenu une évidence :  pourquoi faire souffrir des animaux qui n’ont rien demandé alors que je n’ai pas besoin de les manger pour être en bonne santé?

Le regard des autres sur les végétarisme :

Peut être la partie la plus difficile de cette “conversion”. Ma famille et mes proches sont  adorables et compréhensifs, ils trouvent même ça “bien et courageux” mais le reste de la société c’est comment dire…compliqué!

Avec mon fiancé on cuisine chacun séparément tant nos habitudes alimentaires sont opposées. Lui continue de manger de la viande à tous les repas et ne mange que très peu de fruits et légumes. Moi je ne mange quasiment que ça. Donc : OUI, on peut vivre en couple sous le même toit avec des alimentations aux antipodes. Il suffit d’être respectueux de l’autre (même si j’avoue ne pas pouvoir m’empêcher de lui dire qu’il mange trop de viande et pas d’assez bonne qualité et qu’il n’a pas de coeur…).

Ensuite, je ne parle pas plus que ça aux autres de mon végétarisme sinon ça se transforme trop rapidement en débat dans lequel je n’ai nullement envie de rentrer, surtout si c’est pour entendre des phrases du type “-Hé mais les carottes aussi elles souffrent quand on les coupe, ça ne te dérange pas ?” et Cie…
La plupart des gens ne s’informent pas sur ce qui se passe derrière le steak qu’ils achètent au supermarché. Ils ne réalisent pas les vies de misère et de souffrances qui sont derrière leur “besoin en protéine quotidien”…

Si je tombe sur quelqu’un de bonne intelligence et raisonné alors c’est un plaisir de débattre et de discuter, le reste, et bien qu’ils restent dans leur coin, peut être un jour développeront-ils une conscience, en attendant ce n’est pas à moi de tenter de convaincre les sceptiques.

Insolente Veggie illustre très bien sur son blog la bêtise humaine face au végétarisme, voici trois de ses dessins qui représentent exactement ce à quoi font face quotidiennement les végétariens… arguments stupides, réflexions plus que primaires. Bizarrement, alors qu’être végétarien est plutôt une belle et une bonne chose (pour la planète, pour soi, pour les animaux) et bien c’est critiqué en société avec une virulence assez étonnante et une mauvaise foi qui atteint souvent des sommets…

Devenir végétarien

Devenir végétarien 3 Insolente Veggie

Devenir végétarien Végétarisme

Végétarisme

Le mythe des carences chez les végétariens :

La première chose qui vient à l’esprit quand on parle de végétarisme ce sont : les protéines. Les fameuses protéines…

Hé bien sachez qu’elles se trouvent également en grand quantité dans pleins de végétaux, c’est juste qu’elles sont moins facilement assimilables par le corps.
Pour trouver des protéines dans les végétaux, c’est simple, favorisez les légumineuses. Par exemple des pois chiches en salade en entrée, une poignée de noix de cajou par jour ou encore du tofu (à base de soja contenant 20 % de protéines), du lait de soja dans le café/thé le matin, des haricots rouges, des pois cassés, des lentilles,etc…l’occasion de découvrir de nouvelles recettes 🙂

Ceci dit, d’après mon expérience et celle de nombreux autres végétariens, les protéines ne sont pas réellement un problème, même pas du tout. Je ne mange que très peu de légumineuses et je ne souffre d’aucun manque, je n’ai pas perdu de masse musculaire et je fais toujours autant de sport. Donc, non, si vous êtes sportif, devenir végétarien ne va pas empêcher vos performances, au contraire même ^^, y’a qu’à voir la liste des champions sportifs végétariens 🙂

Quand on sait que certaines personnes ne mangent que des fruits et des légumes crus (ou en jus) et n’ont aucune carence, l’on comprend vite que ces histoires de protéines, lipides, glucides c’est un peu de la connerie… D’ailleurs, je vous invite à aller lire ce “Guide du végétarien débutant” qui explique très bien ce mythe des protéines en page 9.

Toutefois, pour vous y retrouver dans les aliments non carnés qui apportent des protéines, voici un tableau des protéines regroupant de très nombreux aliments.

Mais après à chacun de faire son expérience. Pour vous dire, sur moi cette histoire de carence en protéines ne s’est pas vérifiée. Par exemple hier soir j’ai fait un pot-au-feu végétarien, j’en ai mangé hier, à midi accompagné d’un peu de riz, je n’ai rien pris au petit déjeuner et à l’heure qu’il est (20h) je n’ai absolument pas faim et je ne suis pas fatiguée (et les jours d’avant je n’avais pas plus mangé de protéines)…

Les effets du passage au végétarisme :

Pour ma part, les effets du passage au végétarisme sont les suivants:

– ventre plus plat, amincissement général

– j’ai moins faim qu’avant (jamais envie de manger entre les repas et je mange moins en quantité, je me sens rassasiée très vite)

– énergie décuplée (au point d’en faire des insomnies si je ne me suis pas dépensée assez dans la journée)

– sensation de légèreté corporelle (jamais de ballonnements ou de lourdeur “digestives”), disparition de la période digestive “après-repas”, un bonheur!

– sensation de légèreté mentale et de calme (moins de réactions de colère, hausse de ma patience et de mon calme)

– baisse des odeurs corporelles (elles n’étaient déjà pas bien développés mais alors là c’est juste magique, je ne sens jamais la transpiration !)

– peau plus belle, uniforme et lumineuse, plus aucune imperfection même ponctuelle (je me maquille d’ailleurs beaucoup moins depuis 🙂 )

– ongles plus forts (alors qu’avant mous et cassants), cheveux plus beaux

– mentalement, je me sens en accord avec ma philosophie de vie et cela m’apporte beaucoup de joie intérieure

– budget alimentation qui a diminué, ne plus acheter de viande me permet d’acheter tout le reste de mes aliments en bio

– j’ai eu une période de “détoxination” d’environ deux semaines (le corps évacue les toxines, se nettoie) se manifestant par des cheveux et une peau plus grasse

– j’ai développé un dégoût pour la viande depuis quelques jours (donc après un mois de végétarisme), l’autre jour mon chéri m’a offert des sushis et bien la texture du poisson m’a réellement dégoûté alors qu’avant j’adorais…

Voilà pour mon expérience personnelle du végétarisme (quasi végétalisme puisque je ne mange pas d’oeufs ni de produits laitiers, uniquement un peu de miel de temps à autre).
D’ailleurs, côté santé, c’est prouvé, les végétariens vivent  6 à 10 ans de plus que les omnivores, je ne pense pas qu’il y ait de hasard là-dedans 😉

Je vous invite à lire d’autres témoignage de végétariens si le sujet vous intéresse :

– Ludivine, interne en médecine générale et future généraliste du blog “L’ordonnance ou la vie” fait le bilan après deux mois de régime végétarien :
Régime végétarien : bilan après 2 mois 1/2
Régime végétarien : bilan après 2 mois 2/2
(le reste de son blog est également très intéressant)

– Marie-Charlotte, rédactrice du génialissime site Madmoizelle qui raconte son expérience de vegan depuis 5 ans : Etre vegan et manger équilibré : à bas les idées reçues!

témoignage d’une femme qui a guérit de sa sclérose en plaque en devant végétalienne

– Serge Roukine, blogueur de 36 ans fait le bilan après 6 mois de végétarisme: il a perdu son surpoids, il se sent mieux, son cholestérol a baissé, il est en excellente forme !

Maintenant, si pour pleins de raisons, vous avez envie de vous diriger vers une alimentation végétarienne mais que vous ne vous sentez pas encore d’abandonner tout de suite totalement la viande, il y a des solutions intermédiaires…

Les solutions intermédiaires : flexitarisme et semi-végétarisme :

Devenir végétarien c’est quand même changer pas mal d’habitudes. Et parce que vous avez des enfants ou pour pleins d’autres raisons, vous pouvez voir le passage au végétarisme comme un obstacle insurmontable. Pas de problème! vous pouvez commencer doucement en ne mangeant de la viande qu’une fois par jour au lieu de deux ou alors une à deux fois par semaine. C’est toujours mieux que de ne rien faire alors que votre conscience est torturée.

Vous deviendrez alors au choix :

– flexitarien (végétarien à mi-temps)

– semi-végétarien (qui exclut toute viande sauf le poisson, les fruits de mers et la volaille)

– lacto-ovo végétarien (qui mange des oeufs et du lait et tout le reste végétarien)

Voilà pour ce premier article sur le végétarisme, bientôt je vous réserve des articles sur l’alimentation végétarienne mais maintenant j’aimerais savoir ce que vous pensez du végétarisme, êtes-vous prêts à le devenir? L’êtes-vous déjà? Quelles-sont vos expériences ?

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (60)

  1. Plein de belles choses sur cette page… merci

    Répondre
    Ekongkar Yoga - 2 décembre 2016
    1. Merci 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 2 décembre 2016
  2. Bonjour,

    Je vois que cet article date de qques années, mais je te laisse quand même un commentaire car j’ai beaucoup apprécié ta façon de parler du régime végétarien.
    Pour ma part, je ne me considère dans aucune catégorie mentionnée, je n’achète jamais de viande ni de lait d’origine animale, j’en mange de façon occasionnelle quand je suis invitée à dîner ou déjeuner. Perso, j’aime vraiment beaucoup la viande et le fromage, mais ne supporte plus l’élevage intensif !

    Je ne pense pas qu’il faille arrêter totalement la consommation de produits d’origine animale, il faut juste que les gens réapprennent à les consommer de manière responsable !
    Il faut arrêter de penser que les hommes ont toujours consommé de la viande à chaque repas, c’est faux ! Il existe d’autres façons de se nourrir et ce n’est pas difficile de supprimer la viande de ses menus (de façon progressive), il suffit de se renseigner sur les produits de substitution. 🙂

    Ce que j’ai pu remarquer chez les gens de façon générale, c’est que ce sont souvent ceux qui ne font rien qui critiquent le plus. A ce sujet, j’ai vraiment adoré le premier dessin d’Insolente Veggie 😉
    Je me demande dailleurs si ces comportements défensifs n’ont pas pour objectif de se dédouaner de leur propre responsabilité quant à ces sujets.

    Bonne continuation

    Répondre
    Marine - 10 octobre 2016
    1. Coucou,
      Oh ici les articles vivent leur vie des années sans perdre de leur force donc ne te gêne pas 🙂
      Ce que tu nous dis est exactement la conclusion à laquelle je suis arrivée après des années d’errance alimentaire, je ne me mets dans aucune case (comme j’en ai parlé longuement dans d’autres articles par la suite puis dans mon livre Métro, boulot… bonheur ! donc je suis tout à fait d’accord avec ce que tu nous dis !

      Répondre
      Ca Se Saurait - 11 octobre 2016
  3. Bonjour et merci pour votre blog qui répond aux questions que je me posais vis à vis aux personnes agressifs du au fait que je leur disait simplement que j’étais végétarienne! et oui il est difficile d’avouer que l’on ne manges pas nos amis les animaux à une populations égoïste aux souffrances animal.Je m’isole carrément pour éviter de devoir me justifier c’est comme même malheureux de ne pas être compris alors que nous faisons le bien. Merci à vous et continué votre parcours.

    Répondre
    EDER - 22 mai 2016
    1. Il faut tout simplement suivre son chemin, rester tolérant surtout et ne pas chercher à imposer son avis aux autres. Comme je l’explique à un moment dans Métro, boulot… bonheur (mon premier essai à paraître) il faut comprendre que nous ne somme spas parfaits, aucun d’entre nous. Donc nous pouvons discuter, échanger, nous avons un jugement qui n’est pas là pour décorer (il faut le garder tout en sachant ce qui le fait agir) mais nous n’allons pas refaire la nature humaine donc il faut impérativement s’adapter (ou s’isoler) et comme nous ne pouvons travailler que sur nous-même, je t’invite à chercher ce qui génère cet isolement et s’il te gêne tenter de trouver comment arranger les choses 🙂
      Peut-être que certains passages du livre vous parleraient vraiment à ce propos, il sera très prochainement publié en version Kindle sur Amazon ou PDF sur mon site 🙂
      Bises.

      Répondre
      Ca Se Saurait - 23 mai 2016
  4. Combien d’animaux tués dans la souffrance pour faire un hectare de légumes?
    Énormément! De nombreux souris ou rats (mais aussi des insectes, des oiseaux, … qui sont des animaux très intélligents sont tué avec de la mort au rat (je te parle pas de la souffrance que ça doit être d’être empoisonné).
    Pour une alimentation exclusivement végétarienne, on tue plus d’animaux pensant qu’avec une alimentation mixte.

    Je n’ai rien contre les végétariens qui ne mange pas de viande pour de bonne raison mais la souffrance animal n’en est pas une… Un problème de bonne conscience complètement déplacé à mon gout!

    Répondre
    henki - 3 février 2016
    1. Sauf qu’ici je prône de manger bio (donc sans insecticide et dans un respect maximal de la nature ainsi que local et raisonné) donc votre théorie tombe à l’eau…
      De plus si j’ai testé être végétarienne je ne le suis pas forcément resté (même si ça n’a rien à voir avec le sujet ceci dit). Pour ce qui est des “bonnes raisons” ou pas de faire quelque chose vous procédez là à un jugement, si certains trouvent que c’est une bonne raisons, qui êtes-vous pour leur dire le contraire ? Vous avez aussi vos raisons que nous ne venons pas attaquer …

      Répondre
      Ca Se Saurait - 3 février 2016
      1. Le fait que ce soit bio reviens au même, pour faire de l’agriculture il faut un terrain, donc on détruit des forets, des marais,… des éco-systèmes entier ou vive un tas d’animaux. Plutôt que de mettre des poisons dans les champs ensuite on utilise des chats pour tuer les souris, des coccinelles pour d’autres insectes… ce que je dis reste donc bien valable.

        “Pour ce qui est des “bonnes raisons” ou pas de faire quelque chose vous procédez là à un jugement, si certains trouvent que c’est une bonne raisons, qui êtes-vous pour leur dire le contraire ? Vous avez aussi vos raisons que nous ne venons pas attaquer …”
        Si je suis votre raisonnement, les racistes ont de bonne raison pour eux même d’être raciste donc on doit rien faire? bizarre comme façon de voir la chose…
        Je dis simplement qu’il y a plein de bonne raison d’être végétarien mais que la souffrance animal n’en est pas une pour les raisons que j’ai dite.

        Répondre
        henki - 3 février 2016
        1. Je suis d’accord mais pour élever du bétail par exemple (puisque l’on parle un peu de légumes VS bétail) il faut ET du terrain pour les animaux ET du terrain pour faire pousser leur nourriture, je ne comprends pas votre calcul…
          Ben en l’occurrence oui chacun pense ce qu’il veut et procéder à un sophisme en parlant du racisme ne fait pas avancer le débat, les végétariens ont le droit de vivre, ils pensent comme ils veulent en quoi cela vous dérange ? Pour le coup (sauf si on raisonne comme vous bien sûr) ils ne font pas de mal, je pense m’être assez intéressé au sujet pour pouvoir l’affirmer et désolé mais vos arguments ne me convainquent pas…
          Si la souffrance animale est une raison pour d’autre comment pouvez vous nier qu’elle soit une raison, c’est comme ça ça ne se discute pas puisque c’est une opinion enfin !

          Répondre
          Ca Se Saurait - 3 février 2016
    2. Oui il faut des pâturages, des champs,… mais il en faut beaucoup moins que pour faire de l’élevage… tu es dans les deux cas obligé d’avoir des pâturages pour car pour avoir des engrais il faut des animaux… donc pour de l’alimentation végétal, on augmente le nombre de terrain agricole sans diminuer le nombre de pâturage… donc plus d’animaux tués…
      Je n’ai jamais nié que c’est une raison, j’ai nié le fait que ce soit un bonne raison. Ce qui est très différent.
      Bien sur que si les opinions ça se discute. C’est ce qui fait avancer le monde! Si ça n’était pas le cas aujourd’hui, nous penserions encore que la Terre est plate et est le centre de l’univers! On penserait encore que pour soigner un malade, il faut le purger de son sang par les jambes! etc

      Répondre
      henki - 3 février 2016
  5. vous m’avez fait beaucoup rire : mon épouse est végétarienne et tout ce que vous décrivez est son quotidien. Franchement drôle.
    pour ma part j’ai appris un terme : je suis flexi végétarien et évite de manger de la viande chaque fois que j’ai le choix au restaurant par exemple : dans l’ordre des légumes sinon du poisson sinon de la viande
    bonne continuation, je vais ventiler votre adresse de blog

    Répondre
    DIAZ HERVE - 28 août 2015
    1. Hé bien ça me fait plaisir de le savoir Hervé, je suis désormais moi aussi flexi-végétarienne (enfin je suis surtout ce que je veux sans me mettre dans une case hormis la case “éthique” et écolo), que fais votre femme alors qui vous fait tant rire ?

      Répondre
      Ca Se Saurait - 28 août 2015
  6. Bonjour,

    Je voudrais devenir végétarienne et souhaiterais savoir comment vous vous y êtes prise pour savoir comment faire les bonnes choses sans prendre de poids et avoir un bon équilibre alimentaire? Livre de cuisine, diététicienne, livre pour végétariens…….?
    Votre réponse me serait très utile. Merci d’avance.

    Répondre
    NANIE - 18 août 2015
    1. Bonjour Nanie hé bien sans technique particulière je le suis devenue c’est tout 🙂
      En revanche je continuais de manger des œufs et parfois du fromage (je ne suis plus vraiment végétarienne aujourd’hui), le végétalisme lui en revanche ne m’a pas du tout réussit (cf. “Pourquoi devenir végétalien sans calculer c’est compliqué“).
      C’est pas vraiment le genre de la maison d’acheter un manuel ou un livre dès que je veux expérimenter quelque chose 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 19 août 2015
  7. Coucou, je viens de tomber sur ton blog et je suis très contente!!!!! J’apprécie beaucoup ce que tu écris et cela m’a apporté beaucoup.
    De mon coté, je suis (j’étais?) végétarienne depuis un mois, tout simplement parce que je ne supporte plus les conditions d’élevage, et j’ai décidé de prendre soin de santé..
    J’ai donc arrêté toutes les viandes et les poissons, j’ai continué les laitages et les œufs, en renforçant mon alimentation en légumes secs (pois chiches, cornilles, lentilles….)
    2premières semaines super: Beaucoup plus d’énergie, plus joyeuse, heureuse d’adapter mon comportement à mes convictions….
    3ème semaine, un peu fatiguée….Donc bilan sanguin.
    4ème semaine: nausées, fatigue extrême, déprime, pleurs toute la journée, tachycardie et hypotension…..

    Donc direction chez mon docteur qui est végétarien et qui me dit que je fais un “syndrome de sevrage” :0 :0 :0
    En gros, mon cerveau refuse ce changement brutal..et me le fais savoir….Donc déprime et hypotension surtout.
    Donc voila, ce soir obligée de manger de la viande hachée et ce n’est pas facile car la viande me dégoute depuis que j’ai commencé le végétarisme..
    Bref je l’ai mangé et je me sens bizarrement très joyeuse, plus vivante..Bizarre bizarre…Du coup je me pose la question: Qu’est ce qui se passe? Qu’est ce qu’il m’arrive??? Pourrais devenir végétarienne un jour??? Pour l’ instant, nous avons décidé avec mon mari de ne manger de la viande qu’un seul repas par semaine, et encore de la viande bio qui sera issu d’un élevage correct(au moins ca), meme si ca reste un animal mort.

    Aurais tu des conseils à me donner ou pourquoi pas une explication ??? Merci encore pour ce blog!!!

    Cécile

    Répondre
    cecile - 13 novembre 2014
    1. Je comprends parfaitement ce que tu vis, je l’ai vécu aussi. Aujourd’hui j’oscille encore entre mes “envies” de viande (qui n’ont jamais disparu) et une alimentation à 99 %végétarienne…
      Malheureusement je n’ai pas la solution. Je n’avais jamais entendu parler de ce que t’a diagnostiqué ton médecin à savoir cette phase de sevrage du cerveau.
      Je te conseillerais juste étant donné que tu es extrêmement attentive à la cause animale de ne pas te prendre plus la tête et de t’écouter profondément. Si une question te préoccupes, travailles-là sans non plus qu’elle t’obsèdes, informes-toi, vis ta vie et ne transformes pas ton quotidien en culpabilité ambulante 🙂

      Répondre
      Sabrina de Bio Pas Cher - 13 novembre 2014
    2. Oui, moi aussi comme Sabrina, je suis à 99% végétarien car, tout comme elle, quelques fois des envie de viande reviennent périodiquement mais toujours ponctuellement , sur le coup ça me rend heureux et je repars ensuite sur une autre longue période de végétarisme !

      Répondre
      geraldhelios - 14 novembre 2014
  8. Merci beaucoup pour cet article que j’ai beaucoup aimé lire ! J’aspire à devenir totalement végétalien mais je n’ai jamais réussi à dépasser le stade de semi-végétarien car je mange du poisson de temps en temps, ou de ovo-végétarien, car pour les oeufs c’est pareil, j’en mange de temps en temps (surtout quand je déprime). Pourtant je sens bien que le certaines formes de tofu peuvent me procurer le même plaisir ! enfin, je continuerai à faire des efforts !

    J’ai cependant totalement abandonné la viande évidemment et le lait de vache alors qu’avant j’en buvait des litres et des litres (1 litre par jour environ ) Aujourd’hui, je ressens de la fatigue lorsqu’il est digéré, au contraire du lait de soja qui me mets dans une forme éblouissante, ainsi que les noix et les fruits (frais ou secs) !

    Cependant, je dois bien constater que même si je ne suis pas toujours en grande forme, je ne suis généralement jamais vraiment malade.

    http://etre-vegetarien.blogspot.fr

    Répondre
    geraldhelios - 24 août 2014
    1. Oui, je suis aujourd’hui (après être devenue végétalienne puis crudivore) un mélange de végétarienne/lienne et mon régime alimentaire tend vers le régime crétois (donc avec aussi parfois du poisson ou de la viande blanche mais très peu, une à deux fois maximum par mois) et depuis ce passage au végétarisme puis mon alimentation d’aujourd’hui mes troubles d’avant ne sont plus jamais revenus (céphalées et troubles ORL), comme toi, l’éviction du lait m’a extrêmement aidé 🙂

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 24 août 2014
      1. Merci de ta réponse, ça fait super plaisir !
        C’est vrai que j’ai lu que les molécules du lait de vache étaient trop grosses, car nous les humains avons un corps différent des vaches , surtout la taille !

        J’aime bien le lait de chèvre, il paraît que c’est mieux ; et l’odeur ne me dérange pas, mais j’ai très rarement l’occasion d’en boire !

        et évidemment, le plus pratique pour moi, c’est de faire le lait de soja moi-même à partir des pois de soja ! En plus, j’aime bien y rajouter un peu de cannelle lorsque je le fais bouillir ! Après, je n’ai toujours pas percé le secret du tofu “tendre” ou “soyeux” ; celui que je fais est toujours “pas soyeux” ! Ahaha ! 😀

        Répondre
        geraldhelios - 27 août 2014
        1. Oh bravo ! Tu fais ton lait de soja !
          Chapeau ^^ C’est compliqué ou pas ?
          Pour le reste, les molécules sont trop grosses du simple fait que notre système digestif n’est absolument pas fait comme celui de la vache qui est un herbivore et qui n’est pas fait comme nous de l’intérieur 🙂

          Répondre
          Sabrina Chauchard - 27 août 2014
          1. Oui, même aujourd’hui, j’en ai fait : il suffit de faire tremper les poix de soja quelques heures et lorsqu’ils sont + gonflés et tendre , les mixer, filtrer, garder la pulpe (OKARA en japonais) qu’on peut agrémenter et manger comme on veut, et faire bouillir le lait obtenu !

            Aujourd’hui pendant que ça bouillait, j’ai rajouter du thé de citronnelle, de la vanille et de la cannelle !

            tu voudras que j’en fasse un article sur mon blog ? c’est vrai uqe ça serait une bonne idée !

            geraldhelios - 31 août 2014
          2. Cool, oui je veux bien parce que je bois du lait de soja vaille tous les matins dans mes thés/cafés et j’adorerais tester d’en faire moi-même !

            Sabrina Chauchard - 31 août 2014
  9. J aime bcp vous lire, bravo pour tout ce que vous faites.
    Je suis diabetique,pensez vous que je peux me passer de viande?
    Merci encore

    Répondre
    Syntheee - 24 mai 2014
    1. Bonjour Synthée, tout d’abord merci beaucoup pour ce très gentil commentaire qui me va droit au cœur, il est vrai que ‘on essaie tous de faire au maximum pour que nos vies et celles des autres soient plus belles 🙂

      Je ne pourrais vous donner de conseil définitif ou “professionnel” sur le sujet mais il semblerait qu’un régime alimentaire végétarien ou proche du végétarisme soit adapté et même recommandé dans votre cas, voici plusieurs articles sérieux sur le sujet :

      Le végétarisme et le diabète” sur le site Internet de Diabète Québec, une association qui est au service des personnes diabétiques depuis plus de 50 ans.

      Le pouvoir des aliments, une approche végétarienne du diabète“, un pdf de la Fédération internationale du diabète, une alliance mondiale de 230 associations relatives au diabète.

      Diabète et régime végétarien“, un très long et documenté article sur les bienfaits du régime végétarien pour les diabétiques, originellement publié sur un site américain pour le droit des animaux et rédigé par le Dr Virginia Messina, diététicienne spécialisée nutrition depuis 20 ans.

      Le végétarisme permet de mieux contrôler le diabète non insulinodépendant” sur le bon site Passeport Santé.

      Voilà ! Bonne lecture et prends soin de toi !

  10. […] y a un an je suis devenue végétarienne puis un mois plus tard végétalienne. Si je retire une très bonne expérience du végétarisme, […]

  11. Bonjour, bravo à toi et pour ton blog, ça me fait toujours plaisir de me reconnaître et de lire des choses en accord avec mes convictions 🙂 Je me permets de partager cet événement : la veggie pride, le 10 mai prochain à Paris. Nous sommes de plus en plus nombreux à devenir végétariens/liens et il me semble primordial de “nous faire voir” encore davantage ! https://www.facebook.com/events/1380950808836847/?fref=ts

    Répondre
    Iris - 23 avril 2014
    1. Merci, avec plaisir pour le partage

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 23 avril 2014
  12. […] y a un an je suis devenue végétarienne puis un mois plus tard végétalienne. Si je retire une très bonne expérience du végétarisme, […]

  13. […] tiens également à préciser que je suis à côté de ça végétarienne/végétalienne (c’est à dire que 90 % du temps je ne mange ni viande, ni […]

  14. très bel article! merci pour le respect qui s’en dégage
    intolérante aux protéines de laits d’animaux depuis bientôt 2 ans et végétarienne depuis 1 an 1/2, je suis sur le chemin du végétalisme et je vis avec une “tribu” omnivore! oui oui c’est possible, chacun respecte les autres et tout ce passe bien! 🙂

    Répondre
    Sonia - 30 octobre 2013
    1. Coucou,

      Oui, bien sûr que c’est possible mon fiancé c’est junk food et compagnie et on vit sous le même toit 🙂
      D’où mon article “Orthorexie et compagnie…” qui parle de ce respect que l’on se doit tous .

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 30 octobre 2013
  15. Article formidable! J’adore le fait qu’il ne soit pas prôné de devoir rentrer dans telle où telle case, et qu’est-ce que j’ai rit avec le tableau regroupant toutes les choses “agréables” (conneries serait plus juste!) qu’on peux entendre à longueur de temps; jusqu’au fameux “Hitler était végétarien”, que je croyais avoir été la seule à entendre! Ca fait du bien à lire (du moins ça permet d’en rire un peu), même si on préférerait vivre dans la tolérance de son mode de vie (bien plus que son mode d’alimentation…)
    Merci en tout cas pour cette lecture fort agréable!

    Répondre
    anne36 - 29 octobre 2013
    1. Merci beaucoup Anne 🙂

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 29 octobre 2013
  16. Bonjour. Sur un autre site datant qui m’a beaucoup aider sur ce que je suis parlait d’être “pesco-végétarien(ne)” (qui ne mange pas de viande rouge, et de volaille, et mange tout le reste: Poisson, oeufs, lait ..etc..) or sur ce site elle ne parle pas de sa. Et donc, je voulais savoir si ce mot existait encore. Aider moi s’il vous plaît, j’ai 12 ans et je suis un peu perdue.Merci d’avance .

    Répondre
    Leynie - 3 septembre 2013
    1. Salut Leynie, bien sûr que ça existe encore, de toute façon tu fais ce que tu veux. Si ton corps, tes envies te disent que tu veux manger aucune viande sauf poisson un jour, être totalement végétalienne le lendemain( aucun sous-produit animal) tu fais ce que tu as envie, justement ici je lutte contre le fait de se mettre dans des cases.
      Voici un article sur les définitions de végétarien et végétalien
      Bises!

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 4 septembre 2013
  17. […] je suis devenue végétarienne il y a quelques mois, puis végétalienne, puis crudivore … j’ai découvert un monde […]

  18. Je ne connaissais pas ton blog. Je suis tombée dessus par hasard. Depuis quelques semaines je n’arrête pas de lire des articles sur le végétarisme et le véganisme. je suis notamment tombée sur cet article:
    http://www.vegplanete.com/
    A faire lire à tous les récalcitrants je pense.

    Je veux devenir végétarienne mais je pense commencer par être flexi-tarienne pour y aller progressivement. J’y suis venu à force de lire des blogueuses qui m’ont fait m’interroger (et puis leurs recettes avaient l’air à tomber!). Mon copain est aussi en train de se rendre compte de l’importance de baisser la consommation de viande.

    La partie de ton article avec les illustrations m’a fait rire (jaune). C’est vrai qu’il faut faire face à beaucoup de violence tous les jours. Un de mes collègues est végétarien et il se prend tout le temps des réflexions du style “tu manges que des graines?”. En France, c’est presque honteux d’avoir une alimentation basée sur le végétal. C’est dommage. On est vraiment à la traine!

    Merci pour cet article en tout cas. ça me conforte encore dans mon idée de changer d’alimentation. Ça va demander un effort, vu que je ne sais pas encore bien cuisiner de cette façon. Pas grave, ça me fera une excuse pour renouveler ma bibliothèque culinaire! 😉

    Répondre
    Gwendoline - 17 juin 2013
    1. Salut Gwendoline 🙂

      Oui,de toute façon ne fait que ce que ton coeur te dit et comme il te le dit.
      Effectivement en France c’est un peu compliqué d’être végé mais j’ai l’impression que les choses bougent beaucoup ces derniers temps ^^
      Après, côté cuisine ce ne’est pas moi la crudivore qui vais t’aider, j’ai eu beaucoup cuisiné et je sais très bien cuisiner mais aujourd’hui je mange fruits et légumes tels quels alors je ne cuisine plus 🙂
      C’est le chemin que je trouve logique, au plus proche de notre physiologie naturelle et de ce qui nous gardera en bonne santé.

      Heureuse que mon article ai pu t’aider à faire pencher la balance si tu ne savais plus trop quoi penser, je le veux engagé mais un maximum objectif et c’est peut être pour ça qu’il est convaincant.

      Au plaisir d’avoir de tes nouvelles :-), je vais voir ton blog ^^

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 17 juin 2013
  19. Bonjour (ou bonsoir) !

    Je viens de découvrir ton article il y a quelques heures à peine, et je suis végétarienne depuis ma naissance. J’aurais aimée discuter avec toi de ça, car ça me rassure de me dire de temps en temps qu’il y a des personnes qui pensent comme nous et ne se mettent pas autant de murs devant les yeux… si tu ne trouves donc pas ça trop indiscret, j’voudrais bien avoir un moyen de t’écrire en privé que ce soit sur Facebook, MSN, ou même un mail à la limite. Je ne traîne pas sur les blogs, c’est vraiment par hasard que je suis tombée sur toi (au sens figuré, hein xD), donc si c’est possible ce serait super ^^

    A bientôt j’espère !

    Répondre
    Elya - 11 juin 2013
    1. Salut Elya, oui, il y a un vrai mouvement végétarien en ce moment alors ne te sens pas seule 🙂
      De toute façon chacun fait son chemin.
      Pour me contacter c’est tout simple : http://www.ca-se-saurait.fr/me-contacter/
      Onglet “Me Contacter” dans le menu du blog quand tu es sur la page d’accueil.

      Par curiosité, comment es-tu tombée sur le blog ?

      Bises végé 😉

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 11 juin 2013
  20. Je pense beaucoup au végétarisme, je souhaite le devenir, ou du moins devenir “lacto-ovo-semi-végétarienne”. Je mange déjà très peu de viande mais ce qui me manque sans doute, ce sont les idées de recettes. De plus, je suis malheureusement quelqu’un d’assez difficile : j’ai du mal à manger régulièrement des légumes parce qu’il me faut les préparer à mon goût et les assaisonner de manière conséquente pour que le goût me convienne. Aurais-tu des conseils pour les personnes qui manquent de temps mais qui souhaitent augmenter leur consommation de produits sains et supprimer le plus possible les viandes (mis à part le poisson et la volaille dont j’aurais beaucoup de mal à me passer pour l’instant) ?

    Répondre
    Camille - 4 avril 2013
    1. Coucou Camille, oui c’est déjà très bien ce que tu veux faire 🙂
      Pour ce qui est de l’assaisonnement et du mal que tu as à t’en passer j’ai une théorie : avoir besoin de “cacher”, de masquer comme ça le goût des aliments provient peut être d’un grand besoin chez toi de revenir à l’instinct. Je m’explique, naturellement, ton corps est fait pour se diriger vers la nourriture dont il a besoin sur le moment (tu as besoin de telle vitamine, naturellement, ton corps te dirige vers l’aliment qui va t’apporter cette vitamine), on est même fait pour trouver meilleurs les aliments dont on a besoin sur le moment et même être attirés par leur couleur ou leur odeur ! Malheureusement beaucoup d’entre nous ont cet instinct complètement brouillé par un manque d’écoute de soi et une alimentation tellement éloignée du naturel (produits transformés, exhausteurs de goût,etc) que l’on ne sait plus où on en est ni ce dont on a besoin.
      Ton besoin de masquer le goût des aliments systématiquement n’est pas top en ce sens. Si tu ne ressens jamais le besoin de manger des fruits et légumes frais (alors que chaque corps humain en a absolument besoin), c’est que ton système est perturbé, tu as l’habitude de ne pas te diriger vers ces aliments que tu considères certainement comme moins apétents que d’autres. Il faut donc que tu te rééduques à t’écouter. Tentes d’enlever les sauces d’assaisonnement trop forte pendant un moment, contente toi au max d’un filet d’olive et d’un peu de sel, sevres toi du sucre également si possible et déjà ton corps devrait retrouver des envies normales de “goût” (tu devrais arrêter d’avoir ce besoin de tout mettre sous des sauces).

      Déjà ce serait un bon premier point. Ensuite, pour les idées cuisine si tu manques de temps je te conseille le crudivorisme un max, tu prends des fruits et légumes tels quels, c’est pas prise de tête au oins (mais bon, vu ton “problème” de manque d’appétence pour les légumes…je ne sais pas si ça va te convenir ^^), donc sinon ben je te dirais de te faire des belles salades, comme au resto avec une bonne batavia craquante dans laquelle tu mets du mais (en boite, c’est rapide), des oeufs durs et un filet d’huile d’olive, ou une salade de pâtes froides avec des olives, des poivrons des trucs comme ça.
      Bref, y’a pleins de trucs !Mais le tout c’est que ça devienne un plaisir et pas une prise de tête, enfin dernier conseil et pas des moindres: achètes du bio et des produits de saisons parce que c’est vraiment une grande différence côté goût, si tu les achètes au supermarché c’est sur que ça n’a aucun goût! (et en plus c’est pas écolo!

      Voilà pour mes solutions, j’espères t’avoir été utile!

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 4 avril 2013
  21. Bravo pour cette décision mise en pratique et c’est une super idée de partager ton vécu !

    Répondre
    Mlle Pigut - 12 mars 2013
    1. Merci mademoiselle 🙂 et c’est vrai qu’on en a pas tant que ça des témoignages concrets du passe au végétarisme/végétalisme…super site que le tien également ^^, c’est cool de proposer des recettes 🙂 Dieu sait que parfois c’est dur de trouver l’inspiration! Et j’adore ta présentation sur to site, ta vision de la vie, je crois qu’on est sur la même longueur d’onde 🙂

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 12 mars 2013
  22. Moi, j’ai essayé pendant un mois de ne pas manger de viande et j’ai trouvé ça difficile. J’avais des difficulté à faire mes menus (trop habitué à manger “légumes + protéines”). Mais je tenterais bien, avec mon mari et mes enfants une journée sans viande par semaine. Je leur ai déjà fait manger du tofu au lait de coco, et c’était “bizarre” (la texture du tofu, le fait que ça n’ait pas de goût). Bref, je m’y intéresse en tout cas. De toute façon, il est clair qu’on mange trop de protéines.
    Le truc qui pourrait me gêner avec les gens qui se disent végétarien, c’est qu’ils ne parlent jamais de leurs chaussures, ceintures, sac… Je me demande toujours si c’est du cuir ou du tissu ;-).
    Merci pour ton article, je vais faire un tour sur tes liens.

    Répondre
    Magali - 21 février 2013
    1. C’est déjà bien d’y penser et de se sentir concerné 🙂
      Moi non plus j’suis pas fan du tofu, en faut faut le faire mariner ou alors le couper vraiment très petit avec des nouilles chinoises ou du riz et le faire frire avec les oignons pour qu’il prenne le goût…
      Sinon je te conseille de lire mon article “Derrière le steak et le mascara de supermarché…la souffrance animale” (et surtout de regarder la première vidéo qui est le film “Earthlings” pour approfondir tes connaissances sur le sujet alimentation 🙂

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 21 février 2013
  23. Bonjour, Super article ! Tout y est ! Je suis végétarienne depuis plus de 5 ans et je ne regrette pas un seul instant. Tous les jours, je me régale, en faisant des plats maison et en équilibrant le fameux trio “légumes-légumineuses-céréales”. Un dernier bravo pour avoir obtenu de tels résultats (amaigrissement, muscles, légèreté, meilleur sommeil…) en seulement 1 mois et demi ! Personnellement, j’ai perdu 15 kilos, mais cela m’a pris plusieurs années… Amicalement, Katy

    Répondre
    Katy Gawelik - 21 février 2013
    1. Salut Katy, merci pour le compliment 🙂
      Oui, j’en discutait avec des amies, on n’est pas tous égaux devant les changements physiques du régime VG… Après je mangeais déjà très bien avant donc disons que j’avais déjà enclenché un processus de bien-manger depuis plusieurs années 🙂

      Et c’est clair que pour les petits plats, on n’est pas plus triste en étant VG!

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 21 février 2013
  24. Mon petit comm pour la fille qui abuse : super ton article, tu sais dire les choses sans que l’on se sente agresser et j’aime beaucoup ça, je dirais que maintenant je tends entre le flexitarien et le semi végétarien, mais j’ai vraiment beaucoup diminué ma consommation de viande à environ 2 ois par semaine. je vais continuer à faire des efforts en ce sens. Je juste envie de te dire un grand MERCI, je pense que c’est avec ce genre de discours qu’on peut vraiment faire évoluer les choses, bisous !!

    Répondre
    delphine - 21 février 2013
    1. Merci Delphine <3
      Comme je te le disais, si tout le monde devnait au moins flexitarien le monde se porterait mieux 🙂

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 21 février 2013
      1. Ben pour ma part, j’ai fait plus je suis végétarienne depuis 15 jours maintenant, mon article sera sur mon blog dès demain, je fais mon coming out ! bizz

        Répondre
        delphine - 10 mars 2013
  25. LA guérison de la SEP p est à prendre avec beaucoup de pincettes je pense.
    de ce que j’en sais, la SEP est une maladie évolutive dégénérative, par poussées,de facon imprévisibles,il y a des moments ou ca va bien (lors des grossesses d’ailleurs) et des moments de crise.
    je ne crois pas qu’on puisse dire qu’on est guéri définitivement.

    Répondre
    vero - 20 février 2013
    1. Oui Vero je suis d’accord avec toi mais je me suis vachement informé sur cette thématique maladie/alimentation et c’est vraiment fou le nombre de maladies dites “incurables” qu’on arrive à enrayer ou supprimer avec un changement d’alimentation donc moi j’y crois totalement, ça ne m’étonnes absolument pas mais pour ce cas-là effectivement ça reste un article de journal dont je n’ai pas les preuves sous les yeux….

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 20 février 2013
  26. Coucou ! J’ai adoré cet article 🙂 Je me suis totalement retrouvée dedans , sauf que je ne suis pas végétarienne car je mange quand même du poisson :). J’ai droit au même discours de la part de mon père avec les protéines, du genre ” tu vas te déchirer un muscle ” uu” c’est vraiment rageant. Ou bien quand tu expliques aux gens pourquoi tu fais ça ( traitement des élevages, abattoirs ) ils te disent : ” en quoi tu vas changer le monde ? ” , c’est vraiment énervant ! ^^”
    Bonne journée *-*

    1. Salut Mel 😉
      Merci pour ce super compliment 🙂
      Tu es donc pesco-végétarienne et c’est vrai que rhhhhhaaaaa! les réflexions des gens qui n’y connaissent rien c’est rageant! Tentes de lui montrer des documents comme quoi il a tout faux (ou peut être que cela lu passe totalement au dessus…) et OUI (un graaaand oui), en devenant végétarien on participe très activement à changer le monde!J’ai trouvé quelques chiffres : un végétarien épargne au cours de sa vie la vie de 1.800 animaux! (40 cochons, 7 moutons, 900 poulets, 40 dindes, 20 lapins,
      800 poissons et quelques autres encore) (source :

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 20 février 2013
    2. Pour tous ceux qui te disent “en quoi tu vas changer le monde ?”, voilà une petite légende plein de sagesse:

      « Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :

      « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? »
      « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .

      Répondre
      Isilma - 28 février 2013
  27. L’important c’est d’être en accord avec soi même et avec ses convictions. Ce qu’en pensent les autres n’a que peu d’importance dans cette démarche.
    Je ne suis pas végétarienne mais plutôt ce que tu définies comme une végétarienne à mi temps 🙂 En France, il est clair que l’on mange beaucoup trop de viande et quand on voit en plus de la souffrance sur les animaux les cochonneries qu’on avale en même temps que notre steak…

    J’ai lu un essai super intéressant si ça t’intéresse: “Le livre de noir de l’agriculture” d’Isabelle Saporta. En le lisant, j’ai pris conscience de plein de truc et maintenant bien que mangeant encore de la viande (je t’avoue que je ne pourrai pas m’en passer tout bêtement parce que j’aime ça…) je la sélectionne en en mangeant moins mais de meilleure qualité.

    Répondre
    Nelfe - 20 février 2013
    1. Oui ben carrément, de toute façon on fait ça d’abord pour soi 🙂
      Mais bon il faut bien dire la réalité : la plupart des gens sont assez intolérants/moqueurs/ignorants envers les végétariens :-p

      Si chacun se mettait comme toi au flexitarisme on épargnerait déjà de très très nombreuses vies animales…

      Je ne connais pas ce livre dont tu parles, je vais aller faire une tour sur Amazon ^^ et oui, concernant la viande, c’est ce que j’essayais de dire dans mon article sur la souffrance animale, de choisir de préférence du bio, même si il y aura toujours derrière des animaux dont la vie est mise à notre disposition alors qu’on n’en a pas besoin…

      Répondre
      Sabrina Chauchard - 20 février 2013