Le flux instinctif libre : se passer de protection pendant les règles

Tampons, serviettes hygiéniques ou coupe menstruelle ? Certaines femmes arrivent à s’en passer totalement en pratiquant le “flux instinctif libre” ou “free flow”. Découverte de cette pratique aussi étonnante que porteuse d’espoir.

Flux instinctif free flow

Dès 2015 dans le magazine Nexus je vous parlais de cette pratique. Le magazine m’autorise gracieusement à vous diffuser ici l’article en entier.

Vous y découvrirez le témoignage de Charline qui pratique depuis plus de deux ans et celui de Rose Faugeras, sage-femme qui nous explique comment le flux instinctif fonctionne concrètement et le rôle qu’y joue le périnée (schéma à l’appui !).

Le flux instinctif libre, une pratique à apprivoiser mais porteuse d’espoirs :

Ne pas se protéger durant ses règles paraît impensable pour la plupart des femmes, pourtant certaines arrivent tout naturellement à “retenir” leur flux pour ne l’expulser que de temps à autre aux toilettes, plusieurs fois par jour. Le principe du flux instinctif ? Retenir le sang pour le relâcher au moment voulu.

J’ai personnellement tenté plusieurs fois le flux instinctif libre mais sans succès. Ceci dit je ne perds pas espoir et je vous diffuse quand même l’info car il semblerait que cela marche bien chez certaines (n’ayant pas un flux trop abondant). Cette technique pourrait procurer à de nombreuses femmes sans accès à des protections intimes un grand soulagement, c’est donc à la fois un espoir humain et écologique que porte en lui le flux instinctif.

 

Certaines arrivent tout naturellement à “retenir” leur flux pour ne l’expulser que de temps à autre aux toilettes, plusieurs fois par jour.

Femmes culottes règles

 

Y’a-t-il parmi vous des adeptes du flux libre instinctif ?
D’autres comme moi qui ont testé sans succès ?

 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (7)

  1. Je ne connaissais pas cette manière mais j’ai des règles tellement abondantes douloureuses que ce n’est pas pour moi. en effet je souffre d’endométriose et comme je saigne beaucoup chaque fois je ne peux pas réguler cela…

    Répondre
    Maud - 28 février 2019
  2. Depuis quelques années, j’essaie de pratiquer le flux libre instinctif… avec plus ou moins de réussite et de plaisir 😉
    Parfois, c’est simple (fluide si j’ose dire ;)) et j’éprouve une grande sensation de libération. Parfois, je n’ai pas envie, ça me parait compliqué et je remets ma cup… sans culpabilité ! Je constate simplement que pour moi, c’est plus simple quand je suis chez moi, tranquille, au calme.
    Je suis admirative de cette compétence à réguler ce flux. Même si c’est compliqué pour moi à mettre en place régulièrement, c’est une grande prise de conscience !
    Merci pour cet article !

    Répondre
    Anne-Christine - 29 janvier 2019
    1. Bonjour Anne-Christine,

      Oui c’est quand même le retour le plus commun que j’ai sur ce sujet donc à suivre mais je ne suis pas sûre que ce soit pour tout le monde… Affaire à suivre !

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 29 janvier 2019
  3. J’avais essayé, une fois, mais ça n’avait pas vraiment marché. D’une part parce que j’avais quand même une serviette, donc psychologiquement c’est pas terrible, et aussi parce que je sais que je ne suis pas assez à l’écoute de mon corps. J’ai plutôt une tendance à vouloir le contrôler, du coup je pars déjà avec un mauvais point. Je pense que j’y arriverai quand j’aurai changé d’état d’esprit sur mon corps et ma manière de le considérer.

    Répondre
    Enirtourenef - 26 janvier 2019
    1. Oui, enfin ceci dit, contrôle ou pas contrôle j’ai l’impresison que nous sommes nombreuses à ne pas y arriver, ne culpabilisons pas en nous disant “je suis trop ceci ou pas assez cela” 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 26 janvier 2019
  4. J’en ai entendu parler en pensant que c’était bien trop compliqué à mettre en place. Puis j’avoue que cet article me donne envie d’essayer à nouveau, car je me sens depuis peu à court de ressources en ce qui concerne les protections périodiques.
    MERCI de relayer l’information Sabrina!

    Répondre
    marie kléber - 22 janvier 2019
    1. Avec plaisir Marie, je pense aussi qu’il faut réessayer de temps à autre on n’a pas grand chose à y perdre 🙂

      Heureuse d’avoir été utile !

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 22 janvier 2019