J’ai testé pour vous… la culotte menstruelle [révélations inside]

Depuis juin dernier je teste la culotte menstruelle. Une nouvelle façon de vivre ses règles : vous enfilez votre culotte, elle absorbe ce qu’il faut et pas de prise de tête !

Avis test culotte menstruelle Thinx

Oui mais… Peut-elle totalement remplacer tampons et cups ? Est-ce bien hygiénique ? Et révélation à la clef : certaines contiennent malheureusement des nanoparticules soupçonnées d’être dangereuses pour la santé…

Après avoir adopté la coupe menstruelle alias “cup” je viens de tester les culottes menstruelles de la marque américaine Thinx. Des culottes presque aussi fines qu’une lingerie classique mais qui absorbent le flux menstruel, le tout en nous laissant au sec. Ca fait rêver…

Le but était si possible de me passer totalement de la cup malheureusement comme pour beaucoup de femmes, dès qu’on dépasse le flux moyen ça n’est pas suffisant, la culotte n’absorbe pas assez (équivalent d’un à deux tampons selon les marques).

Ceci dit, pour moi la culotte menstruelle reste un super produit car je l’utilise tout au long de mon cycle tout simplement pour éviter de salir ma lingerie. Je l’utilise :

  • en protection unique à la fin et au début de mes règles quand le flux est faible (pas besoin de cup ou autre, très pratique)
  • en cas de spotting en tout début ou fin de cycle
  • tout le reste du cycle en complément de la cup en cas de fuite.

Avis test culotte menstruelle Thinx

Ses points forts :

  • Permet de ne plus jamais avoir peur d’une fuite au bureau ou en faisant du sport = immense confort mental !
  • Discrétion absolue : finies les ailettes de la serviette de nuit qui dépassent de la culotte ou les sonores “scritch-scritch” à chaque pas quand vous marchez

Ses points moins forts :

  • Contient (selon les marques) des nanoparticules d’argent dont on ne connaît pas encore l’impact sur la santé humaine et dont on sait déjà qu’elle impactent négativement la santé animale (donc côté écologique finalement discutable puisque ces nanoparticules partent dans l’eau de lavage et sont ensuite reversées dans la nature après la station d’épuration) cf. article Cheek plus bas pour les détails
  • Ne permet pas toujours de se préserver des odeurs ou d’une certaine sensation d’humidité (mais bon, dans mon cas c’est resté extrêmement limité, ça ne m’a pas gênée)

Avis test culotte menstruelle Thinx

J’ai personnellement acheté deux culottes que j’utilise pour les nuits ou les week-ends si je ne sors pas et trois strings que j’utilise en journée ou quand j’ai un flux très léger ou du spotting.  Mais suite à la révélation sur l’utilisation de ces nanoparticules je ne les regarde plus du même oeil et je pense à terme en acheter sans nanoparticules, par principe de précaution.

Si vous voulez plus de détails, je vous invite à lire l’article que je viens de rédiger pour Cheek Magazine (webzine féministe en ligne) qui révèle en exclusivité comment et pourquoi certaines marques utilisent des nanoparticules dans leurs culottes menstruelles :

Lire LA CULOTTE MENSTRUELLE: UNE VRAIE RÉVOLUTION ? sur Cheek Magazine.

Et vous, avez-vous testé ou envisagé de compléter votre arsenal menstruel par ces culottes ?


NB : pourquoi avoir choisi de tester ces culottes alors que j’étais parfaitement satisfaite de ma cup ? Eh bien, suite à la diffusion du reportage “Tampon notre ennemi intime”, pour éviter ce que l’on appelle le reflux tubaire per menstruel, reflux du sang des règles ailleurs que dans le vagin par en bas et qui était soupçonné d’être potentiellement une cause de l’endométriose. Donc en ayant une culotte et non une cup ou un dispositif qui maintient le sang dans l’utérus je pensais limiter ce phénomène, au moins la nuit quand je suis en position horizontale. J’ai appris plus tard qu’a priori 80 % des femmes font du reflux tubaire et que ça ne serait pas forcément une cause mais en attendant d’avoir plus de détails j’applique le principe de précaution.


Pour aller plus loin…

Féminisme maquillage talons epilation cheveux blancs contraception

BEST OF DE TOUS MES ARTICLES FEMINISTES : No bra, maquillage, porno, cheveux blancs, épilation, contraception : tous mes articles féministes

 

 

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (20)

  1. ma fille de 15 ans adore ! elle ne flippe plus quand elle va au lycée en période règle ou qu’elle sort avec des amis. Et moi je la sens plus détendue.
    Bon pour ma part depuis que j’ai mon stérilet je n’ai plus de règle depuis 15 ans… le bonheur !

    Répondre
    Dune - 10 février 2018
    1. Oui, c’est vraiment un confort mental supplémentaire !

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 11 février 2018
  2. waouh super article merci beaucoup.
    je suis très intéressée par cette fameuse culotte.
    je mets des tampon, mais je me demande si la culotte serait suffisamment absorbante pour être utiliser la nuit à la place des tampons
    si c’est le cas reste à savoir si on trouve ces culottes sans nanoparticules ou qu’elles sont leurs impacts.
    je suis assez réserve sur la cup, d’autant plus qu’un hôpital sur Lyon a fait une étude sur L’utilisation des tampons périodiques principales causes du choc toxique menstruel
    et finalement après leurs etudes il s’avère que la cup n’est pas bien mieux

    en tout cas merci beaucoup pour cette découverte. Et si jamais depuis novembre tu as trouver une marque sans nanoparticules. Je suis preneuse.
    encore merci
    super article

    Répondre
    val - 20 janvier 2018
    1. Salut Val et merci. Pour les culottes il faudra que tu essaie pour savoir, selon ton flux, si ça le fait ou pas, malheureusement il n’y a pas d’autres solutions. Ce que je peux te ganratir c’est que, dans tous les cas, tu pourras toujours utiliser tes culottes les jours de flux léger donc tu ne les achèteras jamais pour rien. Concernant l’étude de Lyon elle a été totalement détournée et montée en épingle : cf. ce très bon article où tout est expliqué.

      Pour en trouver sans nanoparticules je te conseille malheureusement de demander aux marques avant d’acheter…

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 20 janvier 2018
      1. merci beaucoup, je vais donc faire ça surtout qu’en cherchant je suis tombé sur 5 autres marques dont une française ^^

        Répondre
        val - 20 janvier 2018
        1. Et tu as aussi un autre type de culottes dont je parle dans l’article, celles qui ont cousues dans le fond non pas un tissu fin ultra absorbant (ceux contenants les nanopartcicules comme Thinx) mais une serviette en tissu. Là au moins t’es sûre.

          Répondre
          Sabrina Debusquat - 20 janvier 2018
          1. les as tu également testées
            en est tu satisfaite
            as tu des marques a donnée

            merci

            val - 20 janvier 2018
          2. Non, sinon je t’aurai répondu plus en détail ^^

            Sabrina Debusquat - 20 janvier 2018
  3. Je découvre !
    Ca a l’air magique mais pas tant que ça, le coup des particules… Je suis freinée.
    je pense que je vais rester avec mes serviettes hygiéniques qui font friiii friiii et se collent à mes fesses.
    Mais je suis curieuse quand même…
    Merci pour les informations !!

    Répondre
    Young Matka - 16 novembre 2017
    1. Ben disons que c’ets moitié magique ^^
      Il faut juste en trouver sans nanoparticules (ou faire pression pour qu’ils arrêtent d’en mettre) et c’est super utile sur près de la moitié des menstruatiosn et la nuit 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 16 novembre 2017
      1. Surtout que j’ai du mal avec les tampons et la coupe… C’est juste impensable à mon échelle :/
        Je suis trop nulle et pas assez à l’aise !
        Je vais faire 2-3 recherches et regarder, je vais essayer, ça m’intrigue !!

        Répondre
        Young Matka - 17 novembre 2017
        1. Ah, si c’est juste ça il faut s’entraîner mais bon après si tu n’aimes pas avoir quelque chose à l’intérieur c’est un autre débat. Bonnes recherches, bises !

          Répondre
          Sabrina Debusquat - 17 novembre 2017
  4. Intéressant! Je ne savais pas pour les nano-particules (j’avoue que cela me déçoit de la part d’entreprises censées aider la planète). Depuis la sortie des culottes menstruelles j’ai toujours eu envie de tenter l’expérience. Je n’ai jamais porté de tampon de ma vie… j’ai essayé quand j’étais au lycée mais le fait de ‘boucher’ une partie de mon corps me semblait totalement artificiel. Ni ma mère ni mes amies ne comprenaient mon attitude mais aujourd’hui je suis heureuse d’avoir suivi mon instinct. Pour cette même raison j’ai boudé la cup également, même si bon nombre de mes copines disent ne plus pouvoir s’en passer. En tout cas je vais ‘check out’ ton article sur Cheek car je voudrais bien connaitre le nom des marque qui n’utilisent pas de nano-particules… Je pense franchir le pas car cela m’a toujours embêté d’un point de vue écologique d’utiliser des serviettes (même dites ‘naturelles’). Merci pour l’info, et belle soirée!

    Répondre
    Christelle - 14 novembre 2017
    1. Avec plaisir Christtelle, la marque c’est THINX (la plus connue).
      Effectivement tu as un point de vue qui est plutôt rare sur le sujet parce que la plupart des femmes préfèrent éviter finalement la vue du sang et optent pour l’option “je préfère tout garder invisible et inodore à l’intérieur” (c’est mon cas ^^)

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 14 novembre 2017
  5. Perso je crois que je ne serais quand même pas très à l’aise. J’aime bien l’idée mais pas au point de sauter le pas !

    Répondre
    Azylis - 6 novembre 2017
    1. Oui, ça se comprend ^^ après il faut essayer pour le voir mais ça ne s’utilise que quand le flux n’est pas énorme et ça absorbe quand même pas mal (même si tu sens que ça reste un peu humide quand même). Perso, je n’avais plus utilisé autre chose que tampons ou cups depuis plus de vingt ans et je me suis surprise à remettre ça alors que je déteste vraiment les serviettes. Mais je le faisais initialement suite à la diffusion du reportage “Tampon notre ennemi intime”, pour éviter ce que l’on appelle le reflux tubaire per menstruel (reflux du sang des règles ailleurs que dans le vagin par en bas et qui était soupçonné d’être potentiellement une cause de l’endométriose), et donc en ayant une culotte et non une cup ou un dispositif qui maintient le sang dans l’utérus je pensais limiter ce phénomène, au moins la nuit quand je suis en position horizontale. Mais finalement j’ai appris plus tard qu’a priori 80 % des femmes font du reflux tubaire et que ça ne serait pas forcément donc une cause… Bref j’applique le principe de précaution en attendant d’avoir plus de détails.

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 7 novembre 2017
  6. J’avais déjà entendu parler de ces fameuses culottes. Elles me semblent pas mal pour les fins de cycle notamment (oui chez moi il y a pas de début de cycle, quand ca vient, ça vient). La cup ca me dit pas, je reste sur les lingettes(hoooo la grand mère), mais c’est irritant du coup ce type de culotte ca pourrait me changer la vie !

    Répondre
    witchimimi - 6 novembre 2017
    1. Eh bien alors ravie de t’avoir donné l’idée 🙂

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 6 novembre 2017
  7. Intéressant ! J’ai déjà pensé à utiliser ces culottes, mais je restais septique quand à la capacité d’absorption sur toute une journée… En revanche, je ne savais pas qu’elles pouvaient contenir des nanoparticules… Merci pour l’info!

    Répondre
    Mybabycomeunloup - 6 novembre 2017
    1. Merci, avec plaisir 🙂
      Mais sinon c’est une super idée, comme je le dis, donc il suffit d’en trouver sans.

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 6 novembre 2017