Votre peau : votre meilleure alliée pour savoir quand vous arrêter

Quand j’étais sous hormones, ma peau était constante et sans défaillance; inhumaine quoi.

SelfPortrait par Lena Sevcikova sur Pixabay

Après de longs mois à retrouver son équilibre elle est désormais représentative de mon état intérieur. Et ça me plaît !

Quand je suis fatiguée ou en mauvaise santé, elle l’est aussi. Elle me le fait comprendre à sa manière. En étant moins souple, plus capricieuse, réactive, terne… et je l’en remercie !

Oui, je l’en remercie car c’est un signal d’alarme de ce qui se trame dans les parties invisibles de mon corps.

“Quand je suis équilibrée, elle l’est aussi […] Ce n’est pas de la magie, cela ne nécessite aucun cosmétique mais de l’écoute de soi.”

Elle me dit “Là tu tires trop sur la corde” ou encore “Arrête de boire café sur café en espérant tenir, tu t’épuises et si tu ne veux pas t’écouter je vais te le montrer de manière visible jusqu’à ce que tu en prennes conscience“. Elle me dit qu’elle en a marre en devenant rouge colère. Elle me dit que mon corps fatigue en devenant blanche, presque translucide, comme mes forces qui me quittent. Elle me dit que mon ventre souffre en tirant sur le vert. Elle me dit qu’il y a un stress anormal en devenant sèche, rugueuse.

Quand je suis équilibrée, elle l’est aussi, ou le redevient. Ce n’est pas de la magie, cela ne nécessite aucun cosmétique mais de l’écoute de soi.

Voilà une manière de voir autrement nos problèmes de peau !

Avant je pestais contre quelques imperfections puis je me suis aperçu que quelques bonnes nuits de sommeil réparateur font disparaître le problème.
Avant je pestais contre une sécheresse passagère ou un teint terne, aujourd’hui je sais très bien que c’est le fruit du stress ou de l’alimentation trop irrégulière des semaines passées.

“Je préfère cette peau qui dialogue avec moi pour mon bien plutôt que l’ancienne, parfaite mais bien trop mutique pour être honnête.”

Je préfère cela plutôt qu’elle reste silencieuse, ma peau. Je préfère cette peau qui dialogue avec moi pour mon bien plutôt que l’ancienne, parfaite mais bien trop mutique pour être honnête.

Cette peau c’est moi, tout simplement. Un moi extérieur enfin harmonisé avec son intérieur. Et quand on sait que corps et esprit sont liés on peut en tirer de grandes conclusions !

 


Pour aller plus loin…

Ma sélection de livres pour apprendre à chouchouter votre épiderme :

          

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (8)

  1. Bonjour Sabrina, j’ai lu les premiers mots de votre jolie composition et je m’y suis arrêtée. Nous devrions tous avoir de la compréhension et de la compassion pour nous-même, celles que nous pouvons avoir pour les autres, nous ne nous les donnons pas toujours.
    Merci pour cette belle lettre à celle qui nous permet de ressentir, nous protège et nous parle depuis que nous sommes nés.
    Bonne journée !

    Répondre
    Liliane - 11 septembre 2018
    1. Ho Liliane merci beaucoup pour cet adorable commentaire, ça me touche !

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 11 septembre 2018
  2. Quel article intéressant ! J’aime beaucoup cette façon de voir les choses et me fais réfléchir à la manière dont je traite ma peau.

    Répondre
    Soso - 29 septembre 2016
    1. Merci Sophie 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 29 septembre 2016
  3. C’est tellement vrai! Trop d’agression sur cette peau qui fini par la rendre insensible! Osons le naturel pour être mieux et ce recentrer.
    Emma

    Répondre
    Grain de Bioté - 8 septembre 2016
  4. La peau est au corps physique ce que l’aura est à notre âme, un espace d’échanges, concrètement et symboliquement.
    On y lit comme dans un livre ouvert, mais tu as raison… lorsqu’on y est attentif.

    Répondre
    Fabien - 3 septembre 2016
  5. Mais complètement! C’est tellement vrai! Je me suis dit la même chose il y a peu. C’est un moment plutôt stressant pour moi ce mois de Septembre et ma peau le ressent. Ca me gratte partout, les boutons se multiplient, la peau est grasse de toute la malbouffe avalée en quelques minutes. Bref, ma peau me fait comprendre qu’il faut que je remédie à cela au plus vite!

    Répondre
    monica - 1 septembre 2016
    1. Y faire attention, c’est l’essentiel 🙂

      Répondre
      Ca Se Saurait - 1 septembre 2016