Mal de dos, genu valgum, scoliose… Pensez aux méthodes Mézières et Bertherat !

Nuque douloureuse, douleurs lombaires, genoux qui rentrent vers l’intérieur ou l’extérieur… Autant de maux qui peuvent trouver un grand soulagement via des étirements précis développés par les méthodes Mézières et Bertherat : ce serait dommage de s’en priver !

Mal dos genu valgum methode mezieres

Comme je vous l’expliquais dans mon premier livre Métro, boulot.. bonheur ! Pour en finir avec les coaching-pansements, « méthodes miracles » et régimes alimentaires culpabilisants, il y a quelques années j’ai réussi à quasiment faire disparaître mon genu valgum (genoux qui rentrent vers l’intérieur) uniquement en m’étirant régulièrement selon les préceptes des méthodes Mézières et Bertherat (dérivé de la méthode Mézières). Depuis, je parle de ces méthodes à tous ceux que je croise qui se plaignent de douleurs lombaires, d’épaules douloureuses ou de scoliose qui résistent aux séances de kiné ou d’ostéo.

La méthode Mézières, comprendre les chaînes musculaires et articulaires pour les rééquilibrer :

Françoise Mézières est une kinésithérapeute française (née en 1909 et décédée en 1991) qui a inventé le concept de chaîne musculaire et la méthode qui porte son nom. Un très beau livre est récemment paru aux éditions Eyrolles pour résumer ses principes. Il vous propose des postures et étirements à réaliser chez vous pour prévenir et soulager vos maux et apprendre à corriger votre posture, le tout en privilégiant une approche globale du corps :

La méthode Mézières c’est comprendre comment nos muscles et nos tendons sont reliés entre eux pour former des “chaînes musculaires” qui s’étendent des pieds à la tête. Comprendre comment agir à un endroit parfois éloigné de la douleur permet de la soulager ou comment s’étirer et travailler sa posture permet d’éviter blocages et douleurs chroniques.

Françoise Mézières a fait sa découverte en 1947 en soignant une patiente atteinte de lordose lombaire (cambrure trop creusée) qui entraînait une lordose (épaules voûtées). On croyait alors qu’une lordose était due à un dos trop peu musclé. Mézières a en fait compris que la lordose de cette patiente était en fait due à des muscles du dos trop raides et “raccourcis”. Elle a compris que les muscles du dos se comportaient comme un seul et grand muscle, c’est la découverte capitale  qui fondera la méthode Mézières.

Elle a compris que les muscles du dos se comportaient comme un seul et grand muscle, c’est la découverte capitale  qui fondera la méthode Mézières.

Etirements mal de dos

Durant quarante ans, elle continuera à affiner cette méthode qui viendra bousculer nombre de dogmes médicaux ainsi que l’approche envers les patients. Par un étirement naturel, progressif et non douloureux de la partie postérieure du corps, la méthode Mézières permet aux membres de se déraidir, les tensions diminuent et chaque muscle, chaque tendon, retrouve sa place originelle.

La méthode Bertherat, disciple de Mézières, notre corps imprime nos douleurs en se rétractant :

Thérèse Bertherat est une kinésithérapeute disciple de Françoise Mézières qui a par la suite développé sa propre méthode : l’”antigymnastique”. Cette antigymnastique, dérivée de la méthode Mézières, ajoute une prise en compte du “mental”, de l’histoire du patient : partant du principe que notre corps imprime en se rétractant nos douleurs, notre histoire, elle raconte comment, grâce aux étirements, elle a réussi à diminuer la bosse de bossus, comment elle a redressé des scolioses. Des choses pourtant presque impensables, médicalement parlant.

Pour elle, notre corps “mérite beaucoup mieux qu’une domestication forcée et un dressage systématique” parfois proposé par des techniques de kiné ou des activités sportives violentes :

« L’on entrave la libre circulation de l’énergie à travers la totalité du corps en créant des « cuirasses » musculaires, des zones rigides, mortes qui encerclent, tels des anneaux, à différentes hauteurs du corps. Pour se défendre contre l’angoisse ainsi que contre le plaisir, contre toute sensation, l’on bloque la circulation de l’énergie [et] ce sont ces blocages, ces braquages qui sont à l’origine des maladies, des malaises, des paralysies de toutes sortes. »
« Notre corps est nous-mêmes. […] Nous allons jusqu’à mépriser le corps et ceux qui s’intéressent à leur corps [or] nous devons préparer notre corps avant de nous en servir, avant d’en attendre des “résultats satisfaisants”. C’est l’état du corps a priori qui détermine la richesse de l’expérience vécue. Le corps éveillé prend des initiatives ne se contente plus de recevoir, de subir, d'”encaisser”. En prenant conscience de notre corps, nous lui donnons prise sur la vie. »

Le Corps a ses raisons, Thérèse Bertherat.

L’on entrave la libre circulation de l’énergie à travers la totalité du corps en créant des « cuirasses » musculaires, des zones rigides, mortes qui encerclent, tels des anneaux, à différentes hauteurs du corps.
–Thérère Bertherat, kinésithérapeute ancienne élève de Françoise Mézières

Solution naturelle mal dos nuque
Thérèse Bertherat prend en compte l’histoire de chacun et ainsi, cherche à localiser des nœuds musculaires générés par nos histoires, nos traumatismes. Une fois localisée, chaque tension est “travaillée” par le biais d’exercices spécifiques pour que la zone redevienne mobile et parfaitement irriguée par les systèmes sanguins et lymphatiques.

Des témoignages forts de guérison :

De nombreuses personnes ayant testé la méthode Bertherat, dérivée de la méthode Mézières, livrent des témoignages forts, comme Marie-Lise Labonté. Dans Au cœur de notre corps, cette praticienne de l’antigymnastique nous raconte qu’elle l’est devenue parce que cette discipline l’a elle-même sauvée. À vingt-cinq ans à peine, Marie-Lise souffrait d’arthrite rhumatoïde, une maladie dégénérative qui l’obligeait à marcher à l’aide d’une canne. Le jour où les médecins lui proposent un implant de la hanche, elle décide que cela suffit. Elle veut d’abord tenter d’entrer en dialogue avec son corps avant de procéder à une opération aussi lourde. Elle pressent qu’elle doit dialoguer avec son corps et que la médecine moderne n’élimine pas en profondeur la source de son problème.

Marie-Lise souffrait d’arthrite rhumatoïde, une maladie dégénérative qui l’obligeait à marcher à l’aide d’une canne. Elle parvient à supprimer totalement certaines douleurs qu’elle étouffait auparavant à grand renfort de médicaments. 

La « source de son problème », elle va la découvrir après plusieurs séances d’antigymnastique en compagnie de Thérèse Bertherat. Elle s’aperçoit alors que ses pensées autodestructrices, son opinion limitée de ses capacités, tous les jugements négatifs qu’elle porte sur elle se sont transformés « en prison physique ». Au pied du mur, obligée d’écouter ce corps qui la force à lâcher prise, elle parvient à supprimer totalement certaines douleurs qu’elle étouffait auparavant à grand renfort de médicaments. Après quatre semaines de travail psycho-corporel, Marie-Lise retrouve la mobilité de sa hanche. Voici, avec ses mots, la description de ce processus :

« J’avais l’impression de laisser mon corps malade sortir de moi pour aller à la rencontre de mon réel corps […], celui qui représentait totalement, dans sa transparence, l’être que j’étais. […] Comme si je touchais au cœur de mon corps, à ce qu’il y a de plus intime, de plus profond. […]La cuirasse affective se libérait pour laisser place à la vie, à l’amour et à l’authenticité de mon être. Je savais, en accord avec mon corps, que plus jamais je ne pourrais me mentir, que plus jamais je ne pourrais me détruire, qu’il ne restait qu’à m’aimer et à retrouver le chemin de l’authenticité vis-à-vis de moi-même et des autres. Ce fut le plus beau cadeau que mon corps pouvait me donner : me ramener au cœur de moi-même. »

Mettre fin à des souffrances quotidiennes et rendre le corps plus harmonieux :

La méthode Mézières et l’antigymnastique de Thérèse Bertherat sont des techniques manuelles de rééducation posturale qui, par la respiration et en vous faisant maintenir certaines positions, relâchent les tensions musculaires et corrigent les déviations de la colonne vertébrale. Par ces procédés, finalement très simples mais qui nécessitent un savoir complexe, vous pouvez mettre fin à des tensions chroniques qui gâchent votre quotidien. De même, côté esthétique, le corps retrouve une certaine harmonie des courbes il n’est plus “tordu” par ces tensions qui le rétracte, le déforme.

Par ces procédés, finalement très simples mais qui nécessitent un savoir complexe, vous pouvez mettre fin à des tensions chroniques qui gâchent votre quotidien.

Solution naturelle scoliose douleurs lombaires

Des méthodes utiles pour les sportifs  :

Un constat que confirme Olivier Lafay, auteur de la célèbre méthode Lafay, une méthode de musculation qui reprend certains de ces principes et permet des transformations corporelles parfois spectaculaires. Il démontre comment la musculation et le sport ne peuvent, et ne doivent jamais, être séparés d’une prise en compte globale du corps. Se muscler compulsivement les biceps ou les fessiers, comme beaucoup le font dans les salles de sport, contribue à déséquilibrer nos chaînes musculaires, à créer des tensions qui nous font souffrir et, finalement, à rendre notre corps moins harmonieux.

Se muscler compulsivement les biceps ou les fessiers, comme beaucoup le font dans les salles de sport, contribue à créer des tensions qui  finalement rendent notre corps moins harmonieux.

Sportif étirements

Méthodes Mézières et Bertherat : pratiquer chez soi ou avec un professionnel ?

La méthode Mézières et l’antigymnastique sont des disciplines complexes. Si vous souhaitez profiter pleinement de leurs bénéfices, l’idéal est de le faire en compagnie d’un professionnel parfaitement formé. Retrouvez un praticien près de chez vous :

Toutefois, si vous n’avez pas le budget pour cela, vous pouvez commencer à prendre connaissance, sans attendre, des tensions qui habitent votre corps. Si votre budget est très réduit, vous pouvez déjà découvrir ces disciplines en vous procurant :

  • Le Grand Livre de la Méthode Mézières de Jacques Patté, kinésithérapeute ancien élève de Mézières et président d’honneur de l’Association Méziériste Internationale de Kinésithérapie. Excellent livre dédié aux professionnels comme au grand public et qui propose plus de trente pages d’autopostures pour soulager chez vous cervicalgies, lombalgies, hernies discales non opérées, scolioses, épaules douloureuses, douleurs des bras/mains/genoux ou encore lésions méniscales :

    Etirements maux dos

  • Le livre de Thérèse Bertherat Ma leçon d’Antigym aux éditions Eyrolles (il existe également des CD pour effectuer une séance chez vous) qui propose 40 mouvements expliqués et illustrés à réaliser chez vous, ou au bureau pour travailler en profondeur selon les principes de Thérèse Bertherat :

Ainsi vous pouvez chez vous, dès aujourd’hui, commencer à profiter des bienfaits des étirements, de manière intuitive.

C’est ce que j’ai moi-même fait en établissant une routine pour apprendre à repérer mes tensions et les atténuer. J’en ai retiré des grands bénéfices et pourtant cela ne m’a rien coûté ni en temps, ni en argent, ni en effort physique.

Vous pouvez chez vous, dès aujourd’hui, commencer à profiter des bienfaits des étirements, de manière intuitive. C’est ce que j’ai moi-même fait. J’en ai retiré des grands bénéfices et pourtant cela ne m’a rien coûté ni en temps, ni en argent, ni en effort physique.

Etirements scoliose, lordose genu valgum

 

Les bienfaits d’étirements réguliers :

Enfin, même si vous ne souffrez pas particulièrement, vous étirer régulièrement peut apporter de nombreux bienfaits :

  • Amélioration des tensions corporelles (dos, reins) : votre corps redécouvre qu’il n’a pas que cette mauvaise position dans laquelle il peut se tenir, il se dérouille.
  • Assouplissement des articulations (donc recul et prévention de certaines douleurs articulaires qui apparaissent parfois dès cinquante ans).
  • Mouvements quotidiens facilités (via l’amélioration de l’amplitude, cette capacité de souplesse qui vous permettait avant d’attraper ces verres tout en haut alors que maintenant vous n’y arrivez plus).
  • Réduction du risque de blessure en cas d’activité sportive : le muscle étiré (un peu mais pas trop, sinon c’est l’effet inverse) gagne en élasticité et évite les micro déchirures.

 

Pensez que ce corps qui est le vôtre court un marathon qui peut durer une centaine d’années, alors n’oubliez pas de le ménager ! 

 

S’étirer c’est donc très simplement rendre votre présent corporel plus agréable mais aussi contribuer à rendre votre futur meilleur. Pensez que ce corps qui est le vôtre aujourd’hui court un marathon qui peut durer une centaine d’années, alors n’oubliez pas de le ménager !

Journaliste indépendante et animatrice à Radio France, je vous informe sans concession !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (4)

  1. la méthode mezière est géniale j’y ai retrouvé des mouvements de pilate qui est très important pour le dos et l’équilibre de l’ensemble du corps.

    Répondre
    conq - 7 décembre 2018
    1. Merci Amandine pour votre témoignage, vous pouvez nous en dire plus sur les bienfaits que cela vous a procuré ?

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 8 décembre 2018
  2. Quelle révélation ton article! J’ai les genoux qui rentre, le bas du dos cambré, le haut du dos courbé, les épaules rentrées… et je suis raide comme un piquet. J’ai toujours su que j’avais le dos courbé car j’ai toujours voulu me ‘cacher’ physiquement. A force de ne jamais se sentir aimé, à ma place et tres dur avec moi meme, j’ai marqué mon corps. Je me suis lancée dans la musculation et la natation pour essayer de redresser tout cela mais je pense que j’en oublie la base… tout ce que tu d’évoques. Je vis en Australie et je ne trouverai certainement pas de medecins adaptés mais je peux, comme toi, commencer chez moi 🙂
    Merci encore pour ton partage.
    Elodie

    Répondre
    Elo_die - 19 novembre 2018
    1. Salut Elodie,

      Avec grand plaisir, très heureuse si j’ai pu t’aider 🙂

      Et oui, tu as déjà de quoi faire avec les livres, notamment le dernier de Jacques Patté qui est très complet.

      Répondre
      Sabrina Debusquat - 20 novembre 2018